Navigation mit Access Keys

Valeurs mesurées

Menu principal

 
 

Informations sur la mesure de la neige

Alors que l’évolution de la hauteur de neige donne des indications sur les chutes de neige, le tassement et la fonte totale de la neige, la neige fraîche est un facteur clé de la formation des avalanches. La valeur affichée est la hauteur de neige fraîche, c’est-à-dire la hauteur verticale de neige tombée en un temps déterminé (généralement en 24 heures).

Les mesures sont relevées sur des plans horizontaux abrités du vent. La neige fraîche est mesurée par les observateurs du SLF et calculée aux stations automatiques IMIS de mesure de la neige.

Mesure manuelle

La hauteur de neige et la quantité de neige fraîche sont mesurées une fois par jour, si possible le matin entre 07h00 et 07h30. La hauteur (totale) de neige est relevée à l’aide du niveau du champ de mesure. Pour la mesure de la quantité de neige fraîche, un panneau blanc (la table ou planche à neige fraîche) est posé sur le manteau neigeux en veillant à ce que la surface neigeuse et la face supérieure du panneau soient parfaitement alignées. Le lendemain matin entre 07h00 et 07h30, la quantité de neige tombée au cours des 24 heures écoulées est mesurée sur le panneau à l'aide d'un double-mètre.

Les mesures effectuées à la main sont assez fiables. La plupart des champs de mesure sont toutefois situés à moyenne altitude, c’est-à-dire entre 1000 et 2000 m. Si à cette altitude, la neige fraîche est humide ou s’il pleut, la hauteur de neige fraîche mesurée sera inférieure à la quantité de neige fraîche présente plus haut. Dans ces cas, il est utile de prendre également en considération les valeurs des stations automatiques IMIS situées à plus haute altitude.

Calcul de la hauteur de neige aux stations IMIS

Les données des stations automatiques IMIS sont actualisées toutes les demi-heures. Pour déterminer la hauteur de neige, un capteur à ultrasons placé au-dessus du manteau neigeux mesure la distance jusqu’à la surface de la neige.

La hauteur de neige fraîche ne peut pas être mesurée directement par les stations automatiques, mais elle peut être calculée à partir des données des stations automatiques IMIS à l’aide du programme SNOWPACK de modélisation du manteau neigeux. Étant donné que le manteau neigeux se tasse constamment, la quantité de neige fraîche ne correspond pas simplement à l’augmentation de la hauteur totale de neige, mais à l’augmentation de la hauteur totale de neige plus le tassement de la neige ancienne. Tout particulièrement en cas de chutes de neige ininterrompues pendant une période relativement longue, le tassement peut être si important que la hauteur de neige ne change pas ou même diminue, alors que la neige continue de tomber (exemple). L’apport de neige fraîche n’est dès lors pas obtenu à l’aide de la mesure de la hauteur de neige à elle seule et est en conséquence indiqué séparément.

Normalement, on utilise comme hauteur de neige fraîche la neige tombée sur une période de 24 heures. En raison du tassement continu de la neige, cette valeur est toutefois inférieure au total des quatre valeurs correspondant à des périodes de 6 heures.

Des erreurs peuvent se produire, tant lors de la mesure automatique que lors de la modélisation. Étant donné que les hauteurs de neige mesurées sont également utilisées pour le calcul de la hauteur de neige fraîche, des erreurs lors de la mesure de la hauteur de neige entraînent souvent des valeurs erronées de neige fraîche. Il est parfois possible de détecter des erreurs, lorsqu’en plus de la valeur actuelle on considère également l’évolution dans le temps.

Les erreurs typiques sont par exemple les suivantes:

Le problèmeComportement des données de mesure

Le vent transporte de la neige fraîche ou ancienne

La courbe de la hauteur de neige affiche subitement une forte hausse ou baisse. Même lorsque cela s’est effectivement produit à la station de mesure et a été correctement mesuré, cela entraîne néanmoins une hauteur de neige non représentative pour les alentours.

Des dépôts de neige soufflée à la station de mesure peuvent entraîner une légère surévaluation de la quantité de neige fraîche également les jours suivants (à la suite d'un mauvais calcul du tassement).