Navigation mit Access Keys

SLF Page principaleAvalanchesProtection contre les avalanchesOuvrages de protection contre les avalanches

Ouvrages de protection contre les avalanches

Menu principal

 

Les ouvrages de retenue évitent le déclenchement des avalanches. Lorsque l’avalanche est déjà partie, des digues peuvent la dévier ou l’arrêter. Les ouvrages de protection des bâtiments et galeries permettent également de les préserver des avalanches. Nous effectuons des travaux de recherche et de conseil pour la protection contre les avalanches dans la construction.

 

Les ouvrages de retenue sont, en Suisse, les mesures de protection contre les avalanches les plus importantes et les plus fréquemment mises en œuvre. Ils protègent les zones en aval sur de grandes surfaces, en stabilisant le manteau neigeux par des dispositifs ancrés dans le sol. Les premiers ouvrages de retenue ont été construits dès le xixe siècle sous la forme de terrasses délimitées par des murets maçonnés. L’hiver catastrophique de 1950/51 a provoqué une évolution des mentalités pour la protection contre les avalanches. En très peu de temps, les ouvrages de retenue de type mur ou terrasse se sont transformés en constructions élancées en acier, aluminium, bois, câbles métalliques ou béton, beaucoup plus efficaces. Aujourd’hui, des claies et râteliers à neige en acier, ou des filets à neige en fils d’acier sont utilisés. En Suisse, il y a environ 500 km d’ouvrages de retenue. Lorsque c’est possible, ils sont complétés par des reboisements. À la fin de l’hiver, lorsque le manteau neigeux est particulièrement épais et lourd, il exerce des contraintes pouvant atteindre 40 t sur les ouvrages. Sécuriser une surface d’un hectare avec des ouvrages de retenue coûte environ un million de francs suisses.
Nous homologuons les nouveaux types d’ouvrages de retenue en collaboration avec l’Office fédéral de l’environnement OFEV. Nous avons apporté notre assistance à la pratique et à l’industrie, depuis le début, sous la forme de conseil et de directives.

 

Digues paravalanches

Une fois l’avalanche déclenchée, on ne peut que protéger les maisons et autres objets de son impact sur le parcours et dans la zone de dépôt. Les digues d'interception et les tas freineurs permettent de ralentir et de stopper une avalanche. Pour pouvoir stopper complètement les avalanches, suivant leur vitesse, des digues d'une hauteur supérieure à 20 m peuvent être nécessaires. Les digues de déviation guident les masses de neige vers les zones où elles seront inoffensives. En comparaison avec les ouvrages de retenue, les digues sont souvent des mesures plus économiques. Elles demandent cependant beaucoup d'espace pour leur réalisation et ont un impact durable sur le paysage. Souvent, les digues ont une fonction combinée. En hiver, elles protègent des avalanches et après la fonte des neiges, elles protègent des crues et des coulées de boue.

 

Galeries paravalanches et protection des bâtiments

Les tunnels ou galeries paravalanches sont une protection classique des axes routiers. Les avalanches passent au-dessus de la galerie ou bien se déposent sur son toit sans entraver la circulation. Lorsque ces galeries sont assez longues, elles offrent une protection élevée.
La protection des bâtiments compte parmi les mesures de protection contre les avalanches les plus anciennes. C’est une méthode efficace pour réduire les risques pour les personnes et les biens. Des mesures typiques de protection des objets sont le renforcement des murs, la construction d’étraves ou de bâtiments équipés d’un toit-terrain.

 

POUR EN SAVOIR PLUS