Navigation mit Access Keys

SLF Page principaleLe pergélisol

Le pergélisol

Menu principal

 

On appelle pergélisol un sol gelé en permanence. Lorsqu’il dégèle, des dangers naturels comme les chutes de pierres ou les laves torrentielles menacent. Nos recherches dans les régions où le pergélisol est présent nous apportent des informations importantes sur l’état de ce type de sol. Notre objectif consiste à mieux comprendre les processus et à détecter à temps les dangers.

 

Les sols comme les rochers, les éboulis ou les moraines qui sont en permanence à des températures négatives sont appelés pergélisols. En été, la couche superficielle du sol au-dessus du pergélisol se réchauffe à plus de 0°C. Cette couche est appelée couche active. On trouve des pergélisols sur plus de 5 % du territoire suisse, en général dans des éboulis et parois rocheuses froides au-dessus de 2500 m d’altitude. Pour le pergélisol, ce n’est pas en premier lieu la température de l’air, mais celle de la surface du sol qui est déterminante. Elle est fortement dépendante du rayonnement solaire ainsi que de l’épaisseur et de la persistance du manteau neigeux. Le pergélisol n’est pas directement visible, il existe cependant des formes de terrain, notamment les glaciers rocheux, qui peuvent indiquer sa présence.

Données des forages

Depuis 1996, nous avons équipé, sur plus de 20 sites dans les Alpes suisses, des forages dans le pergélisol avec des thermomètres, et nous étudions le manteau neigeux qui les recouvre. Le réseau de mesures du pergélisol du SLF apporte des informations importantes sur l’état des sols gelés et aide à mieux comprendre les processus complexes existants entre la surface et le sous-sol. Neuf de ces forages du SLF sont intégrés dans le réseau de mesure suisse PERMOS, responsable du suivi du pergélisol sur tout le territoire. En outre, nous enregistrons à l’aide de différents appareils de mesure la dynamique des parois et des glaciers rocheux.

Le dégel du pergélisol

Le pergélisol en lui-même n’est pas un danger naturel. Mais lorsque la glace qu’il contient fond en raison des changements climatiques, le sol peut perdre sa stabilité. Cela peut entraîner des tassements, des glissements de terrain, des mouvements de fluage, des laves torrentielles ou des éboulements. Pour garantir la sécurité technique des bâtiments en haute montagne, nous testons de nouvelles méthodes de construction dans le pergélisol d’altitude et nous rédigeons des recommandations pratiques.

 

Thèmes

Surveillance

Les mesures dans le pergélisol confirment son réchauffement, lié à une forte diminution de la glace et à des mouvements des versants.

Construire dans le pergélisol

Pour garantir une sécurité technique des infrastructures en montagne, nous testons de nouvelles méthodes de construction dans le pergélisol.

Le pergélisol et les dangers naturels

Lorsque le réchauffement climatique fait fondre les glaciers et dégeler le pergélisol, les dangers naturels se multiplient dans les Alpes.