Navigation mit Access Keys

Nouveaux modules de simulation de dangers naturels

Menu principal

 

02.11.2022  |  Christine Huovinen  |  News SLF

 

Le logiciel RAMMSRapid Mass Movement Simulation – s’est imposé depuis longtemps comme l’outil de simulation pour les avalanches, les chutes de pierres et les laves torrentielles. Le groupe de recherche RAMMS du SLF veut désormais l’enrichir d’autres modules.

  

Un outil numérique simple d’utilisation, simulant les avalanches ou autres dangers naturels de la manière la plus réaliste possible, était réclamé depuis longtemps par les professionnels sur le terrain; ils en ont besoin pour établir des cartes de dangers ou planifier des mesures de protection. Avec le lancement du logiciel Rapid Mass Movement Simulation RAMMS::Avalanche en 2010, le SLF a pu répondre pour la première fois à ces exigences pratiques. Depuis, le programme a été perfectionné et peut aujourd’hui calculer et visualiser non seulement les avalanches, mais aussi les chutes de pierres et les laves torrentielles – et ce pour différents scénarios de départ. L’utilisateur peut par exemple choisir le volume de neige ou la forme des pierres pour n’importe quelle pente et suivre à l’écran leur parcours sur le terrain.

 

Une utilisation internationale

RAMMS est désormais utilisé dans de nombreux pays du monde. Ainsi, le groupe de recherche RAMMS du SLF, qui fait partie du CERC, a récemment été chargé par la Direction du développement et de la coopération (DDC) et l’UNESCO de former au maniement du progiciel des experts locaux en Géorgie et au Kazakhstan. Le directeur du RAMMS, Perry Bartelt, le confirme: «Un tel échange avec les spécialistes de terrain au niveau national et international est l’une des tâches les plus importantes de mon groupe.»

 

 

Différentes simulations RAMMS: Rangée du haut: simulation d'avalanche de poussière du Val Barcli, Zernez; simulation RAMMS d'éboulement et d'avalanche de neige au Flüela Wisshorn. Rangée du bas: simulation de chutes de pierres avec RAMMS::Rockfall; simulation de rochers/avalanches de glace de Chamoli, Inde.

 

Développement de nouveaux modules

Actuellement, le groupe travaille sur d’autres modules pour RAMMS. L’un d’entre eux calcule le comportement des avalanches de glace et de roche. Toutefois, pour vérifier la simulation numérique, il faut disposer de données issues d’événements réels. Les chercheurs ont par exemple reproduit l’éboulement de mars 2019 au Flüela Wisshorn (GR) et comparé le résultat avec les informations du terrain – une pièce importante du puzzle dans l’affinement continu du module.

Dans la thèse de doctorat de géographie qu’il vient d’achever, Adrian Ringenbach a en outre fourni des résultats de mesure pour un nouveau module de chutes de pierres: dans une forêt de protection à Surava, il a fait dévaler la pente à des rochers équipés de capteurs – une fois en présence de troncs couchés, et une fois sans. Les données contribuent à élargir la simulation de ce type de chutes avec l’effet de barrière du bois mort.

Les modules «Avalanche» et «Lave torrentielle» sont également améliorés en permanence. À ce sujet, Perry Bartelt précise: «Pour le premier, nous travaillons à la mise au point d’une version pour les avalanches de poudreuse. Pour le deuxième, nous adaptons le logiciel pour gérer les deux phases, c’est-à-dire pour calculer aussi bien la phase liquide que la phase solide du mélange d’eau et de matériaux rocheux. En outre, nous avons encore beaucoup d’autres idées sur la manière de développer RAMMS en tant qu’outil pratique.»

 

POUR EN SAVOIR PLUS