Navigation mit Access Keys

Cartographie des dangers d’avalanches et de laves torrentielles pour l’État de Géorgie

Menu principal

 

03.08.2022  |  Perry Bartelt  |  News SLF

 

En combinant des analyses de terrain et des outils de modélisation numérique, le SLF a produit des cartes de dangers naturels à grande échelle pour la Géorgie.

 

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a chargé l’unité de recherche Environnement alpin et dangers naturels du SLF de prévoir le risque de laves torrentielles et d’avalanches pour l’État de Géorgie. Le projet a été financé en partie par la Direction du développement et de la coopération (DDC) suisse. L’objectif de ce projet de six mois était d’identifier les régions du Caucase du Sud exposées à un risque élevé pour ces phénomènes dévastateurs.

 

Plus de deux millions d’avalanches simulées avec RAMMS

La technologie appliquée dans ce projet a été développée par le SLF et combine deux outils logiciels. Dans un premier temps, des algorithmes d’analyse de terrain sont utilisés pour détecter et délimiter automatiquement les zones de départ d’avalanches en montagne. Les zones identifiées sont ensuite traitées par l’outil de modélisation RAMMS afin de prévoir le déclenchement des avalanches. La méthodologie de calcul utilisée pour la Géorgie a été récemment présentée dans la revue Natural Hazards and Earth System Sciences. Il s’agit de simuler différentes périodes de retour des avalanches sur la base de hauteurs de rupture variables dans le manteau neigeux. Comme les zones exposées sont caractérisées par la pression d’impact des avalanches, les modèles numériques de terrain à haute résolution sont un élément clé de la chaîne. De cette manière, il est possible d’identifier les bâtiments et les tronçons de route menacés. Au total, les chercheurs du SLF ont simulé pour la Géorgie plus de deux millions d’avalanches pour différents scénarios d’enneigement et de couverture forestière, et en ont tiré des cartes d’indices de danger. L’étape suivante consiste pour les ingénieurs sur place à effectuer maintenant des simulations plus détaillées, mais uniquement dans les zones où le danger d’avalanches est extrême.

 

Des professionnels formés sur place

Le projet s’est terminé en avril 2022 par un atelier RAMMS d’une semaine avec le personnel scientifique de l’Agence nationale de l’environnement de Géorgie à Tbilissi. Les participants ont appris à travailler avec l’outil de modélisation et ont également passé une journée sur le terrain. À cette occasion, ils ont visité Devdoraki, où une importante lave torrentielle a détruit en 2014 une centrale hydroélectrique en construction près de la frontière russe. Pour s’y rendre, il faut emprunter des routes menacées par des avalanches. Grâce à la cartographie d’indices des dangers du SLF, il devrait désormais être possible de mieux évaluer le risque de laves torrentielles et d’avalanches.

 

POUR EN SAVOIR PLUS