Navigation mit Access Keys

Nouvelle chaire au CERC: Hydrologie et évolutions climatiques

Menu principal

  

Le CERC, centre de recherche basé au SLF, accueille une nouvelle professeure: le 14 juillet 2022, le Conseil des EPF a nommé Manuela Brunner professeure assistante (pré-titularisation) en hydrologie et évolutions climatiques dans les régions de montagne. La chaire est financée conjointement par le WSL et l’ETH Zurich.

 

Manuela Brunner (*1989) est titulaire d’un master en climatologie et d’un doctorat en hydrologie des universités de Zurich et de Grenoble-Alpes. Elle enseigne actuellement à l’université de Fribourg-en-Brisgau et s’intéresse principalement aux événements météorologiques et hydrologiques extrêmes tels que les inondations et les sécheresses. Elle étudie ainsi l’impact du changement climatique sur le cycle de l’eau et la manière de prévoir les sécheresses ou les crues dévastatrices. Elle développe par exemple des modèles statistiques qui simulent des phénomènes extrêmes et évaluent les cotes de crues.

Au cours de ses premières années de carrière, Manuela Brunner a déjà reçu plusieurs distinctions et financements scientifiques, notamment le Outstanding Early Career Scientist Award de la Division des sciences hydrologiques de l’Union européenne des Géosciences (EGU) et une bourse Ambizione du Fonds national suisse (FNS).

La nomination de Manuela Brunner s’effectue sur une chaire conjointe de l’ETH Zurich (département des sciences des systèmes environnementaux) et de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL dans le cadre du nouveau centre de recherche CERC au WSL Institut pour l’étude de la neige et des avalanches SLF. Le lieu de travail de Manuela Brunner est donc Davos. Ses investigations concerneront principalement l’influence du changement climatique sur différents types de phénomènes extrêmes en montagne, comme le confirme Manuela Brunner: «Je souhaite entamer un dialogue avec les parties prenantes dans les Grisons et d’autres régions de montagne afin de déterminer où les événements extrêmes et le changement climatique posent les plus grands défis. Notre recherche doit contribuer à ce que la société puisse se préparer le mieux possible à ce type d’événements.»

 

POUR EN SAVOIR PLUS