Navigation mit Access Keys

L’hiver en bref: des quantités exceptionnelles de neige au nord, et brièvement danger d’avalanches «très fort»

Menu principal

  

Pendant l’hiver 2018/19, les quantités de neige ont été extrêmement abondantes dans le nord des Alpes suisses. Les prévisions ont annoncé pendant une courte période un danger d’avalanches «très fort», c’est-à-dire le degré de danger le plus élevé. Jusqu’à fin avril, 19 personnes sont décédées dans des accidents d’avalanches.

 

Pendant la première quinzaine de janvier, les chutes de neige ont été intenses et persistantes au nord. Du 12 au 14 janvier 2019, il est tombé de façon générale sur le versant nord des Alpes plus d’un mètre de neige, voire même, des Alpes uranaises aux Alpes saint-galloises, ainsi que dans le nord du Prättigau, plus d’un mètre cinquante. C’est surtout à l’est que les précipitations de janvier ont battu tous les records de mesures : pour de nombreuses stations du Liechtenstein et du nord des Grisons, les cumuls de neige fraîche ont été les plus grands (ou les seconds plus grands) jamais enregistrés sur 10 jours.

 

Danger «très fort» d’avalanches dans une grande partie du nord du pays

Ces quantités importantes de neige fraîche, accompagnées d’un vent tempétueux, ont conduit à des prévisions de danger d’avalanches «très fort» (degré 5), le degré de danger le plus élevé, pour le 14 janvier dans de vastes régions des Alpes suisses. Pendant cette période, de très nombreux départs d’avalanches ont été observés. En raison des températures basses, de nombreuses avalanches présentaient une forte proportion de neige poudreuse, et pour cette raison se sont parfois avancées très loin. Comme ce fut déjà le cas pendant l’hiver 2017/18, les ouvrages de protection pare-avalanches, les cartes des zones de danger et le travail des services d’avalanches ont fait leurs preuves. Les dommages constatés pendant cette période n'ont concerné que des biens.

Pendant la seconde quinzaine de février qui a été douce et sèche, la situation avalancheuse a été majoritairement favorable. Les avalanches de glissement ont constitué le danger principal. Elles ont souvent atteint une grande taille en raison de l’épais manteau neigeux. À la fin avril, des pluies intenses jusqu’à haute altitude ont provoqué, surtout sur la crête principale des Alpes, de nombreuses avalanches de neige mouillée de grande ou très grande taille.

Temps très sec et doux au sud

Alors que l’hiver n’est réellement arrivé au nord qu’au début décembre, la première grosse chute de neige a eu lieu dès la fin octobre sur le versant sud des Alpes. Ensuite, au sud, l’hiver a été globalement très sec et doux. Ce n’est qu’en avril qu’on y a observé deux incursions hivernales marquées, avec de très grandes quantités de neige fraîche et un danger d’avalanches « fort » (degré 4).

De nombreuses avalanches ayant entraîné des dommages

Jusqu’à fin avril, 299 avalanches ayant entraîné des dommages aux personnes ou aux biens ont été signalées au SLF. 19 personnes y ont perdu la vie. La moyenne des 20 dernières années est de 21 victimes décédées dans une avalanche au cours des mois d'hiver. Les victimes sont uniquement des amateurs de sports d’hiver qui se trouvaient en terrain non sécurisé, à part deux d’entre elles qui étaient des patrouilleurs.  L'un d'eux a perdu la vie en service sur une piste de ski ouverte, l'autre pendant des travaux de sécurisation de piste. Il faut souligner les six accidents mortels sur l’ouest du versant nord des Alpes. Ces accidents sont à attribuer à un manteau neigeux ayant subi une métamorphose constructive sur une longue période, ce qui est plutôt inhabituel pour cette région.

Les amateurs de sports d’hiver ou de montagne doivent également tenir compte du danger d’avalanches au printemps et en été. Le bulletin d’avalanches du SLF paraît pour le moment chaque jour à 17 heures, et en cas de besoin pendant l’été et l’automne (www.slf.ch).

Informations complémentaires

Flash hiver – l'hiver 2018/2019 en revue

Accidents d'avalanche mortels lors de l'année hydrologique 2018/19

Tous accidents d'avalanche signalés lors de l'année hydrologique 2018/19

  

POUR EN SAVOIR PLUS