Navigation mit Access Keys

Une nouvelle désignation des tailles d’avalanches

Menu principal

  

Pour décrire les avalanches, notamment dans un bulletin, après un accident ou pour les observations envoyées du terrain, il faut utiliser des désignations unifiées pour décrire leur taille. Elles ont été adaptées pour l’hiver 2018/19, afin de correspondre à la perception des amateurs de sports d’hiver.

 

Cette semaine, le bulletin a mentionné plusieurs fois « Celles-ci [les avalanches] peuvent devenir grandes ». C’est impressionnant – mais qu’est-ce que ça signifie exactement ? La façon dont on perçoit la taille d’une avalanche est en effet souvent subjective, et dépend du contexte. Les services de prévision européens ont cependant défini officiellement depuis longtemps les tailles d’avalanches. Les termes sont cependant peu connus, sans doute aussi parce qu’ils ne correspondent pas à ce que ressentent la plupart des amatrices et amateurs de sports d’hiver. Ainsi, on a enregistré jusqu’ici de nombreux accidents provoqué par une avalanche qui a été officiellement appelée « petite ». C’est pourquoi les termes sont adaptés pour l’hiver 2018/2019, et les avalanches caractéristiques provoquées par des skieurs sont désormais de taille « moyenne » :

 
Photo 1 de 5
Taille 1 : Coulée ou petite avalanche (antérieurement : coulée), longueur env. 10 à 30 m, volume : env. 100 m3 (Photo: SLF)
Photo 2 de 5
Taille 2 : Avalanche moyenne (antérieurement : petite), longueur : env. 50 à 200 m, volume : env. 1000 m3 (Photo: Rega)
Photo 3 de 5
Taille 3 : Grande avalanche (antérieurement : moyenne), longueur : plusieurs centaines de mètres, volume : env. 10 000 m3 (Photo: SLF)
Photo 4 de 5
Taille 4 : Très grande avalanche (antérieurement : grande), longueur : env. 1 à 2 km, volume : env. 100 000 m3 (Photo: J.-L. Lugon)
Photo 5 de 5
Taille 5 : Extrêmement grande avalanche (antérieurement : très grande), longueur : env. 3 km, volume : plus de 100 000 m3 (Photo: SLF)
 

Pourquoi a-t-on besoin de définitions ?

Les désignations de tailles sont souvent utilisées dans les bulletins d’avalanches : à côté de la probabilité de déclenchement, la taille des avalanches attendues est également importante pour décrire la situation de danger. Ce n’est que si ces termes sont bien compris que le bulletin d’avalanches sera bien interprété. A l’inverse, le service de prévision d’avalanches ne pourra bien classer les avalanches que s’il reçoit des informations fiables sur leur taille. Avec la modification des termes utilisés pour les cinq tailles d’avalanches, ceux-ci seront, nous l’espérons, mieux compris, et donc de plus en plus correctement utilisés.

Vous trouverez une description précise des tailles d’avalanches ici : https://www.slf.ch/fr/bulletin-davalanches-et-situation-nivologique/en-savoir-plus-sur-le-bulletin-davalanches/taille-davalanche.html

 

POUR EN SAVOIR PLUS