Navigation mit Access Keys

Le Schmilblick

Menu principal

 

Dans chaque numéro du Magazine "DIAGONALE" nous vous présentons un instrument, une machine, une installation - en un mot, un "schmilblick". Cette rubrique est accompagnée d'une séquence vidéo.

 

Piège à insectes automatique

Des collaborateurs du WSL ont élaboré un piège à insectes automatique qui n’attrape des insectes que pendant des périodes déterminées, par exemple la nuit entre 21 heures et 5 heures du matin. Les insectes tombent alors dans un gobelet de capture rempli de liquide. Entre le lever et le coucher du soleil, le piège est en revanche réglé de façon à permettre aux insectes diurnes comme les abeilles de se retrouver tout de suite en liberté via une ouverture. La plaque tournante avec les gobelets de capture tourne d’un cran chaque nuit. Des échantillons peuvent ainsi être prélevés sept nuits d’affilée et le piège seulement vidé une fois par semaine. Les pièges à insectes automatiques ont été développés pour étudier l’influence de la couleur et de l’intensité de la lumière des lampadaires à LED sur les insectes nocturnes.

  

Le sac à dos IFN

Les collaborateurs du WSL procèdent actuellement au relevé des données pour le cinquième Inventaire forestier national (IFN) dans la forêt suisse. Sur les placettes d’échantillonnage de l’IFN, ils mesurent des arbres, décrivent le peuplement forestier et évaluent les conditions de la station. Dans un sac à dos, ils transportent, vers les placettes d’échantillonnage parfois difficiles d’accès, tous les appareils et outils dont ils ont besoin. Plusieurs appareils GPS, un dendromètre et un compas finlandais font entre autres partie du matériel. Ce dernier permet de mesurer le diamètre de l’arbre à sept mètres de hauteur. Avec le diamètre à 1,3 m de hauteur et la taille, il est possible de calculer le volume de l’arbre.

  

Le panier à sédiments

Les crues des torrents charrient souvent de grandes quantités de pierres et de sable. Dans l’Alptal (SZ), le WSL mesure le volume de matériaux transportés par l’Erlenbach. En cas de crues, les paniers métalliques se déplacent automatiquement dans le torrent, et recueillent les matériaux solides. Venant s’ajouter aux données des capteurs acoustiques, ces informations permettent aux chercheurs de déterminer les quantités de sédiments transportés selon la granulométrie.

  

Toboggan à lave torrentielle

Une lave torrentielle est un mélange d’eau, de sédiments fins et d’éboulis meubles à l’écoulement rapide et de grande force destructrice. Sur un toboggan de huit mètres situé dans un laboratoire du WSL, les chercheurs déclenchent des laves torrentielles en miniature. Ils testent le comportement d’écoulement, de collision et de dépôt de différents mélanges.

  

SnowMicroPen

Le SnowMicroPen (micro-pénétromètre nivologique) développé par le SLF mesure la dureté du manteau neigeux. Sans qu’il soit nécessaire de pelleter de grandes quantités de neige, la mesure obtenue permet de déduire la densité et la structure de la neige, et de ce fait la stratification du manteau neigeux – un facteur important pour la formation des avalanches.

  

Tambour pour le triage des semences

Le WSL collecte et trie les semences forestières. Il exploite le centre national de fourniture des semences qui propose celles-ci aux entreprises forestières et aux pépinières. Dans une chambre froide, le WSL entrepose des semences d’épicéas de diverses provenances et dont l’âge peut atteindre 60 ans, ainsi que des semences d’environ 50 autres espèces ligneuses.