Navigation mit Access Keys

Sites de recherche sur les écosystèmes de montagne

Menu principal

 

L'évolution des écosystèmes est lente en montagne. Il est d'autant plus important de disposer de surfaces expérimentales qui permettent de comparer les données d'une génération à l'autre. L'afforestation de test du Stillberg et plusieurs installations au-dessus de la limite des forêts nous permettent de telles recherches à long terme, qui sont précieuses.

 

Le site expérimental du Stillberg, au-dessus de Davos, a été installé dans les années 1950. Le versant planté en 1975 de manière systématique avec différentes espèces d'arbres donne depuis cette date des informations sur l'impact à long terme de différents facteurs environnementaux sur la limite alpine des forêts. Depuis quelques années, les expériences les plus variées nous permettent, au Stillberg, de répondre de mieux en mieux aux questions liées aux changements climatiques.

Au-dessus de la limite des forêts, nous disposons de plusieurs sites expérimentaux qui nous permettent de répondre à diverses questions. Sur une partie des sites suisses intégrés à GLORIA (réseau international de sites définis sur le long terme dans les espaces alpins) et sur d'autres sommets alpins, nous étudions l'évolution de la flore des montagnes au fil des ans. Sur les sites expérimentaux ITEX suisses gérés par le SLF, nous soumettons la végétation à un réchauffement en conditions expérimentales dans des chambres à ciel ouvert («open top chambers» ou OTC). Enfin, les stations météorologiques IMISnous permettent d'analyser la corrélation entre la croissance de la végétation et les données météorologiques et climatiques.

  

Groupe de recherche

Écosystèmes montagnards

Le groupe “Écosystèmes montagnards” se concentre sur les écosystèmes de montagne en dessous et au-dessus de la limite de la forêt.