Navigation mit Access Keys

Wochenbericht 13. April-19. April 2018

Contenuto principale

 

Situation printanière avec parfois de grandes avalanches de neige mouillée, de plus en plus souvent aussi sur les pentes exposées au nord

Après la première période de réchauffement avec des avalanches de neige mouillée au cours de la première semaine d'avril, le temps s'est à nouveau refroidi. Dans le sud, il a neigé abondamment au début de cette période couverte par le rapport hebdomadaire avec une importante activité avalancheuse le vendredi 13 avril dans le sud. La situation persistante de foehn a apporté non seulement de la neige dans le sud, mais partout également de la poussière du Sahara qui venait troubler la météo du week-end. Le soleil s'est ensuite imposé sous l'effet de la zone de haute pression et l'isotherme zéro degré est montée à plus de 3000 m (cf. figure 1). A moyenne altitude, la neige disparaissait sur les pentes ensoleillées et l'humidification du manteau neigeux atteignait les pentes de haute altitude exposées au nord. Il y a eu davantage d'avalanches de neige mouillée et d'avalanches de glissement, parfois aussi comme avalanches de plaque de neige de grande envergure.

 
Immagine 1 di 12
Importante activité d’avalanches de neige mouillée dans la région du Trient (VS). Au cours de cette période couverte par le rapport hebdomadaire, des avalanches de neige mouillée se sont déclenchées à pratiquement toutes les expositions (photo: J.-L. Lugon, 18.04.2018).
Immagine 2 di 12
Rupture d’une avalanche de plaque de neige sèche sur la façade nord dans le voisinage du sommet du Gfroren Horn (2746 m, Davos, GR). En raison du vent et de la neige fraîche, de la neige soufflée pouvant se décrocher facilement s’est déposée au début de cette période examinée par le rapport hebdomadaire (photo: P. Degonda, 13.04.2018).
Immagine 3 di 12
Les conditions printanières invitent aux randonnées en haute montagne, comme ici au sommet du Piz Palü (3900 m, Pontresina, GR) le 14.04.2018 (photo: T. Scheidt).
Immagine 4 di 12
Aurore au col du Klausen, UR, le 15.04.2018. Le dimanche, il y avait encore de la poussière du Sahara dans l’air et la nébulosité était plus importante que prévu (photo: R. Imsand).
Immagine 5 di 12
Immense avalanche de neige mouillée qui s’est décrochée sur une pente exposée au nord-ouest à environ 2600 m et est descendue par le Val Verda jusque dans l’Inn (Zernez, GR). L’avalanche s’est déclenchée spontanément dans la nuit du 15 au 16 avril… (photo: F. Guler, 17.04.2018).
Immagine 6 di 12
… mais à y regarder d’un peu plus près, on aperçoit plusieurs ruptures de glissement assez petites ainsi que la grande fracture de l’avalanche de plaque de neige directement sous l’arête. Ces avalanches se sont sans doute toutes déclenchées simultanément (photo: F. Guler, 17.04.2018).
Immagine 7 di 12
De nombreuses avalanches de neige meuble mouillée au col du Julier ont franchi les paravalanches et entraîné pas mal de neige sur la suite de leur parcours (photo: J.A. Bisaz, 17.04.2018).
Immagine 8 di 12
Avalanche de neige mouillée survenue sur une pente de la Pointe du Van (2277 m, Trient, VS) exposée au nord-ouest le 17.04.2018 (photo: J.-L. Lugon).
Immagine 9 di 12
Sur la vue aérienne de l’Ägenetal (Obergoms, VS), on reconnaît les nombreuses avalanches de neige mouillée du 17.04.2018 sur les deux versants de la vallée (photo: R. Imsand, 17.04.2018).
Immagine 10 di 12
Importante activité avalancheuse le 17 avril également dans le Geretal dans l’Obergoms avec de plus en plus d’avalanches sur les pentes exposées au nord (photo: R. Imsand, 17.04.2018).
Immagine 11 di 12
Quelques avalanches de glissement fraîches ou déjà recouvertes de neige sur les pentes de l’Alteingrat (2369 m, Davos, GR) exposées au nord-est. On peut encore voir des fissures de glissement indiquant que d’autres départs d’avalanches sont encore possibles (photo: SLF/T. Faul, 18.04.2018).
Immagine 12 di 12
Quelques avalanches de glissement sur une pente exposée au nord-est dans le voisinage de l’hôtel Belalp (Naters, VS). Le 19.04.2018, le manteau neigeux ne présentait plus qu’une faible portance dans cette zone dès 08h30 (photo: P. Schwitter).
 

Météo

 

Vendredi 13 avril: Fin des chutes de neige dans le sud
Les abondantes précipitations en provenance du sud de la dernière période couverte par le rapport hebdomadaire ont pris fin dans la nuit du mercredi au jeudi 12 avril. Après une pause dans les précipitations le jeudi, il y a eu de nouvelles chutes de neige en soirée au-dessus de 1200 à 1500 m qui ont persisté jusqu'au vendredi midi. Sur la crête principale des Alpes depuis Zermatt jusque dans la région de la Bernina ainsi qu'en Haute-Engadine, il est souvent tombé de 10 à 20 cm de neige, et jusqu'à 30 cm au-dessus de 1600 m environ dans la région du Simplon, sur le centre du versant sud des Alpes et dans le Valle Bregaglia. Pendant la nuit, le vent de secteur sud était modéré à fort sur la crête nord des Alpes. Le foehn soufflait dans les vallées alpines, mais il s'agissait uniquement d'un foehn faible à modéré de secteur sud.

Du samedi 14 au lundi 16 avril: Météo du week-end ternie par la poussière du Sahara, temporairement de faibles précipitations
Le samedi était souvent nuageux dans le sud du Valais et dans le nord-ouest du Tessin; ailleurs, le temps était généralement ensoleillé. L'isotherme zéro degré montait, atteignant environ 2500 m dans le nord (cf. figure 1). La poussière du Sahara dans l'atmosphère a donné lieu le dimanche à beaucoup plus de nuages que prévu (MeteoSuisse Blog, en allemand); seul l'extrême ouest bénéficiait d'un temps vraiment ensoleillé. Il y a eu de faibles précipitations à partir du sud-est avec une limite des chutes de neige au-dessus de 2000 m. La phase de foehn a pris fin dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s'est alors orienté au nord et était faible à modéré. Pendant la journée, les précipitations ont diminué, mais le ciel est resté généralement nuageux. Le sud et le sud du Haut-Valais bénéficiaient d'éclaircies. Entre dimanche midi et lundi midi, il est tombé de 10 à 20 cm de neige au-dessus de 2500 m environ en Haute-Engadine au sud de l'Inn, dans la vallée de Poschiavo, en Basse-Engadine et dans le Val Müstair; ailleurs, l'apport de neige était localement de quelques centimètres.

Du mardi 17 au jeudi 21 avril: Beaucoup de soleil et de chaleur en montagne

La nuit de lundi à mardi était partiellement nuageuse. Le mardi, un temps anticyclonique s'est ensuite imposé partout et il a duré jusqu'au jeudi. Les températures ont grimpé à des valeurs de début d'été avec une isotherme zéro degré à environ 3500 m (cf. figure 1). Le vent était généralement faible à modéré de secteur est.

 

Manteau neigeux, danger d’avalanche et activité avalancheuse

A haute altitude, il y avait encore un manteau neigeux continu le 19 avril (cf. photo 2). Au nord de l'axe Rhône-Rhin, on mesurait encore souvent de 2 à 3 mètres de neige à 2000 m. Les hauteurs de neige diminuaient à mesure que l'on se dirigeait vers le sud, mais dans les régions du nord-ouest du Tessin et dans une grande partie du Valais, elles étaient toujours supérieures aux valeurs moyennes de cette saison. Dans le Jura ainsi qu'aux altitudes alpines moyennes, le manteau neigeux disparaissait totalement de plus en plus sur les pentes raides ensoleillées. En revanche, sur les pentes exposées au nord au-dessus de 1500 m environ, le manteau neigeux était encore continu. En raison des températures nocturnes élevées, la surface neigeuse devenait à peine portante sous l'effet du gel en dessous de 2000 m environ, même pendant les nuits claires.

 

Après les chutes de neige qui ont cessé au début de cette période couverte par le rapport hebdomadaire, le danger d'avalanche de neige sèche avait nettement augmenté dans le sud atteignant le degré fort dans la nuit du jeudi au vendredi. Plus particulièrement dans le sud du Haut-Valais ainsi qu'en Haute-Engadine et au sud de ces régions, il y a eu davantage d'avalanches spontanées (cf. figure 3). Elles se décrochaient parfois dans la neige fraîche sous forme d'avalanches de neige meuble et s'étendaient à des couches plus profondes du manteau neigeux.

 

Pendant cette période couverte par le rapport hebdomadaire, le danger d'avalanche était ensuite de plus en plus déterminé par une augmentation marquée en cours de journée, avec généralement des conditions favorables le matin et une forte augmentation du danger d'avalanches de neige mouillée et d'avalanches de glissement pendant la journée. A posteriori, le degré de danger 4 (fort) d'avalanches de neige mouillée en cours de journée prévu par le SLF pour le mercredi 18 avril n'a cependant pas été atteint. Dans les régions au sud de l'axe Rhône-Rhin, le danger d'avalanche de neige sèche était dû à la neige soufflée fraîche en haute montagne ainsi qu'aux couches fragiles relativement anciennes se trouvant plus profondément dans le manteau neigeux. Le premier début d'humidification sur les pentes de haute altitude exposées au nord a fragilisé le manteau neigeux dans une bande d'altitude d'environ 2200 à 2600 m. Des avalanches de neige mouillée se sont décrochées sur les pentes raides aux expositions est à ouest en passant par le sud, parfois jusqu'à 3000 m d'altitude. Les pentes exposées au sud étaient de plus en plus souvent purgées sur de grandes superficies. Quelques grandes avalanches de plaque de neige ont été observées plus particulièrement en Engadine (cf. photo 4) et dans le centre des Grisons (cf. photo 5). Cela concernait principalement les pentes exposées au nord, qui ont en partie été humidifiées pour la première fois par la pluie dans la nuit du 15 au 16 avril.

 

Le dernier bulletin matinal (08h00) régulier de la saison a été diffusé le 15 avril. Le bulletin d'avalanches est toujours diffusé quotidiennement à 17h00.

 

Avalanches ayant provoqué des dommages

Pendant cette période couverte par le rapport hebdomadaire, un accident d'avalanche au Gurschenstock (UR) avec une personne blessée a été signalé au SLF le 14 avril. Quatre avalanches ont provoqué des dégâts matériels au réseau routier.

Les avalanches de neige mouillée qui descendent jusque dans les vallées sont typiques lorsque les températures sont élevées et qu'il y a beaucoup de neige. Il est dès lors important de respecter les barrages fermant les routes et les chemins. Cela vaut également lors de randonnées ou balades dans la nature (cf. photo 5).