Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 01-30 novembre 2019

Menu principal

 

Dans le sud, des quantités exceptionnelles de neige fraîche et à diverses reprises un fort danger d’avalanche

Dans le sud, le mois de novembre était très maussade et l’on a enregistré des records de cumuls de neige fraîche. La succession de fortes chutes de neige a donné lieu à des avalanches déjà de très grande ampleur. Alors qu’à haute altitude dans le sud, le manteau neigeux était épais et bien consolidé vers la fin du mois, il y avait peu de neige au début dans le nord et l’est, et celle-ci avait été fortement balayée par les diverses tempêtes de foehn. Les derniers jours de novembre, il a neigé dans l’ouest et dans le nord. En altitude, sur les pentes exposées au nord, la neige recouvrait le mince manteau de neige ancienne parfois fragile. A partir de la mi-novembre, la neige a commencé à glisser donnant lieu à davantage d’avalanches de glissement. La diffusion quotidienne du bulletin d’avalanches a débuté le 11 novembre et, pendant plusieurs jours, le danger d’avalanche était fort (degré 4) dans le sud et l’ouest.

 
Photo 1 de 16
Série de photos/photo 1: De puissantes situations de barrage météorologique côté sud ont donné lieu dans le sud à diverses reprises à des chutes de neige abondantes et à de nouveaux records de hauteur de neige. Hauteur de neige impressionnante sur l’Alpe die Valleggia dans le val Bedretto, Tessin (photo: T. Schneidt, 17.11.2019).
Photo 2 de 16
Vue depuis le Monte Tamaro à 1962 m (TI) en direction de Locarno/vallée de la Maggia. Au loin, on peut voir clairement la limite de la neige sur la façade sud des Alpes (entre 2600 et 2800 m) (photo: ENA/E. Hafner, 06.11.2019).
Photo 3 de 16
La forêt automnale rencontre l’approche de l‘hiver. Les couleurs de l’automne contrastent avec l’habit hivernal de la nature. Vue en direction du Piz Pian Grand dans le val Calanca, GR (photo: ENA/E. Hafner, 09.11.2019).
Photo 4 de 16
Paysage hivernal profondément enneigé au début de novembre au nord du col du Simplon. La photo a été prise au-dessus du Jochtwald Brig (VS) en direction du nord (photo: I. Senn, 09.11.2019).
Photo 5 de 16
En novembre, de nombreuses régions ont été fortement marquées par l’action du vent. Sur cette photo, on peut voir les importantes marques laissées par le vent à la surface neigeuse au Grand-Saint-Bernard, VS (photo: E. Berclaz, 12.11.2019).
Photo 6 de 16
En plus des fortes chutes de neige dans le sud, le vent était également très présent en novembre. Sous l’effet du vent fort, la montée dans le voisinage du Rinerhorn, Davos (GR), s’avère éreintante mais aussi revigorante. Des panaches de neige sont visibles au niveau des crêtes et la surface neigeuse est marquée par l’action du vent (photo: E. Hafner, 16.11.2019).
Photo 7 de 16
Les avalanches de glissement, qui se sont déclenchées plus souvent à partir de la mi-novembre, constituaient une autre source de danger. Photo impressionnante d’avalanches de glissement (Grevasalvas, GR); l’avalanche de gauche s’était décrochée vers la mi-journée le 16.11.2019 (photo: H. Wolf).
Photo 8 de 16
Décor hivernal sous la neige à la mi-novembre à Pontresina (GR) après les fortes chutes de neige des jours précédents. La ligne de chemin de fer passant par le col de la Bernina a été fermée temporairement (photo: T. Gasner, 16.11.2019).
Photo 9 de 16
Autre photo avec de multiples avalanches de glissement à S-chanf (GR). Le versant exposé au sud se trouve en dessous du Piz Griatschouls (photo: A. Möckli, 18.11.2019).
Photo 10 de 16
Même décor deux jours plus tard avec encore plus d’avalanches de glissement. Activité avalancheuse importante surtout sur les pentes herbeuses très raides exposées à l’est et au sud (photo: A. Möckli, 20.11.2019).
Photo 11 de 16
Gueule de poisson (fissure de glissement) sur une pente herbeuse raide en dessous de l’Alp Munt Samedan (GR, photo: P. Habegger, 18.11.2019).
Photo 12 de 16
Dans l’ouest du Bas-Valais, il y avait à la mi-novembre au-dessus de 1800 m environ un manteau neigeux continu. Vue sur le lac d’Emosson près de Martigny, VS (photo: J.-L. Lugon, 19.11.2019).
Photo 13 de 16
Avalanche de neige mouillée ayant parcouru une longue distance à Saas Almagell (VS). Elle s’était déclenchée spontanément peu avant minuit le 24.11.2019. De très grandes avalanches ont été observées en novembre, surtout sur la crête principale des Alpes du Haut-Valais et sur le versant sud des Alpes (photo: U. Andenmatten, 24.11.2019).
Photo 14 de 16
Paysage hivernal marqué par l’action du vent dans les environs du col de la Flüela (GR) à la fin de novembre (photo: ENA/F. Techel, 25.11.2019).
Photo 15 de 16
Sur la façade sud-est du Chüebodenhorn (VS, 3070 m), une avalanche de plaque de neige a été déclenchée le samedi matin 30.11.2019, vraisemblablement par une avalanche de neige meuble au niveau des rochers. Des groupes de randonneurs à ski ont traversé un peu plus tard le cône de l’avalanche lors de leur montée vers le col de Geren (photo: T. Schneidt, 30.11.2019).
Photo 16 de 16
Une petite avalanche de plaque de neige s’est déclenchée juste en dessous du Poncione Val Piana, 2659 m, dans le val Bedretto (TI). À l’arrière-plan, on peut voir le paysage de montagne très enneigé (photo: T. Schneidt, 30.11.2019).
 

Météo, neige et avalanches

 

Du vendredi 1er au mardi 5 novembre: Beaucoup de neige dans l’ouest et le sud, augmentation du danger d’avalanche
Les premiers jours de novembre, une succession de vagues de précipitations a traversé les Alpes suisses à partir de l’ouest. La limite des chutes de neige était descendue depuis 2600 m à 1600 m avant de remonter le lundi à environ 1900 m. Avec de 70 à plus de 100 cm, l’apport de neige était le plus important en haute montagne dans l’ouest et le sud (cf. figure 2). Le vent était modéré à fort de secteur sud-ouest transportant la neige fraîche en altitude.

 

 

En haute montagne, la neige fraîche et la neige soufflée s’étaient déposées sur un manteau souvent continu de neige ancienne. Sur la crête principale des Alpes du Haut-Valais, dans la région du Gothard et dans la région de la Bernina, le manteau neigeux était déjà relativement épais et stratifié. Tout comme au Mont Fort (Verbier, VS, photo 3), des avalanches parfois déjà étendues ont pu être déclenchées sur les pentes exposées au nord lors d’opérations de minage de sécurisation.

 

Ailleurs, aux altitudes de 2600 à 3000 m, ce n’était généralement que dans les cuvettes et les couloirs à l’ombre qu’il y avait localement un peu de neige. En dessous de 2600 m, il n’y avait pas encore de neige avant ces chutes de neige.

Du mercredi 6 au mercredi 13 novembre: Divers épisodes de chutes de neige, principalement dans le sud; conditions hivernales en altitude
Les mercredi 6 et jeudi 7 novembre, la nébulosité était variable avec des phases ensoleillées et des averses de neige au-dessus de 1400 m. Sauf dans le sud, il était tombé de 5 à 15 cm de neige et jusqu’à 25 cm dans l’extrême ouest. Le vent de secteur ouest à sud-ouest était d’abord faible à modéré, mais le jeudi, il était fort en altitude dans les régions du nord touchées par le foehn. A moyenne altitude ainsi que sur les hauteurs du Jura, le sol était saupoudré de neige.
Du jeudi 7 au vendredi 8 novembre, une situation à courants opposés a acheminé dans ses couches supérieures de l’air humide sur les Alpes à partir du sud, tandis que dans les couches inférieures, de l’air plus froid venant du nord s’infiltrait dans la façade nord. Le temps était par conséquent nuageux avec des chutes de neige au-dessus d’environ 800 à 1000 m à partir du sud et s’étendant jusque loin dans le nord des Préalpes. Le vent de secteur sud était temporairement modéré à fort. Entre jeudi matin et samedi matin, il était tombé de 20 à 40 cm de neige au-dessus de 1600 m environ sur la crête principale des Alpes depuis le Mont Rose jusqu’en Basse-Engadine et au sud de ces régions, et jusqu’à 60 cm depuis le val Bregaglia jusque dans la région de la Bernina. Sur une grande partie du reste du territoire, l’apport de neige était de 5 à 20 cm. Au cours de cet épisode, la neige fraîche était assez meuble en altitude et elle était parfois fortement transportée par le vent. Les endroits dangereux pouvant donner lieu à des déclenchements d’avalanches se situaient surtout sur les pentes à l’ombre de haute altitude et en général en haute montagne. A ces altitudes, la neige était la plus abondante dans le Bas-Valais à la frontière avec la France ainsi que dans le nord du Valais, sur la crête principale des Alpes du Haut-Valais, dans la région du Gothard et dans la région de la Bernina.
Le dimanche 10 novembre, on a assisté à une brève pause dans les précipitations et le temps était généralement ensoleillé. L’isotherme zéro degré était montée à 2000 m (cf. figure 1). Du lundi 11 au mercredi 13 novembre, il a à nouveau neigé dans le Tessin ainsi que dans le sud des Grisons. La limite des chutes de neige se situait entre 1000 et 1400 m. Le danger d’avalanche était monté au degré marqué (degré 3) surtout dans l’est du Tessin et dans le sud des Grisons. Depuis le 11 novembre, le bulletin d’avalanches est diffusé quotidiennement avec carte du danger d’avalanche (cf. Évolution du danger à la fin de ce rapport).

 

Du jeudi 14 au lundi 18 novembre: La puissante situation suivante de courants de secteur sud ne s’est pas fait attendre; fort danger d’avalanche dans certaines régions
Une situation météorologique très dynamique avec des courants de secteur sud a apporté de nouvelles vagues de précipitations sur les Alpes suisses à partir du sud. Au cours de cette phase, les précipitations étaient les plus intenses pendant la nuit du jeudi au vendredi 15 novembre et le dimanche 17 novembre. Globalement, il est tombé de 80 à 140 cm de neige sur la crête principale des Alpes du Haut-Valais, dans le sud de la région d’Aletsch, dans la région du Gothard, sur le versant sud des Alpes et en Haute-Engadine, et de 50 à 80 cm dans une grande partie des régions avoisinantes. Les précipitations s’étaient toutefois aussi étendues à l’est des Alpes bernoises et aux Alpes de Suisse centrale ainsi qu’au centre des Grisons apportant jusqu’à un demi-mètre de neige fraîche (cf. figure 5). Le jeudi et le vendredi, le vent de secteur sud soufflait en tempête transportant intensément la neige fraîche. Dans le nord, la limite des chutes de neige se situait à 800 à 1200 m; dans le sud, elle était montée depuis 600 m à 1600 m, et dans le sud des Grisons, brièvement à environ 1900 m.

 

 

Dans les régions du nord touchées par le foehn, le vent tempétueux avait fortement balayé le mince manteau de neige ancienne (cf. photo 6).

 

 

Sous l’effet des chutes de neige intenses et abondantes ainsi que du vent tempétueux, le danger d’avalanche est monté au degré fort (ou 4) dans certaines régions de la crête principale des Alpes et du Tessin. Des avalanches spontanées, parfois de grande ampleur, ont été signalées surtout dans les régions de la crête principale des Alpes et en Engadine (cf. photo 7). De plus, la neige glissait de plus en plus et, après cette phase de précipitations, on a observé une recrudescence des avalanches de glissement, tout particulièrement dans les régions où la neige était abondante (cf. galerie de photos).

 

 

Du mardi 19 au lundi 25 novembre: D’abord, seulement de faibles chutes de neige, mais ensuite à nouveau de fortes chutes de neige dans le sud; fort danger d’avalanche et avalanches parfois de très grande ampleur

Tandis que dans le nord, le temps était partiellement ensoleillé, une importante nébulosité persistait dans le sud. Du mardi au jeudi, les chutes de neige étaient encore faibles apportant tout au long de cette période de 20 à 40 cm de neige fraîche au-dessus de 1500 à 1800 m. Le vent de secteur sud-est à sud était temporairement fort en altitude, mais généralement faible à modéré ailleurs. Le jeudi, le foehn s’est progressivement mis à souffler dans le nord et la situation de barrage météorologique se renforçait dans le sud. Les précipitations se sont intensifiées dans le sud et ont persisté jusqu’au lundi matin. La limite des chutes de neige était montée depuis 1200 m à environ 2000 m. La phase de précipitations la plus intense était enregistrée du samedi matin au dimanche matin. Depuis le jeudi jusqu’au lundi, il était tombé de 120 à 170 cm de neige dans la région du Simplon et dans le nord-ouest du Tessin, mais les quantités de neige fraîche diminuaient rapidement et nettement à mesure que l’on se dirigeait vers le nord (cf. figure 8).

 

A moyenne altitude, le manteau neigeux était humidifié par la pluie. Le vent de secteur sud était modéré à fort, soufflant même en tempête tout particulièrement le samedi. Il transportait la neige fraîche dans le sud donnant lieu à la formation d’importantes accumulations de neige soufflée. Dans le nord, le foehn soufflant en tempête balayait les derniers restes de neige meuble ou bien la neige fondait sous l’effet des températures douces (cf. figure 1). Dans le sud et dans le Haut-Valais, le danger d’avalanche augmentait souvent jusqu’au degré fort (ou 4). L’apogée de l’activité avalancheuse était atteint le week-end des 23/24 novembre avec de grandes à très grandes avalanches spontanées dans les régions du sud où les précipitations étaient les plus abondantes. La vidéo ci-après montre une galerie paravalanche près de Campo/Vallemaggia (TI) à 1250 m traversée le 24.11.2019 par une très grande avalanche (vidéo: G. Bonetti).

 

Du mardi 26 au samedi 30 novembre: A la fin du mois, encore un mètre de neige fraîche dans l’ouest
Après un mardi calme et partiellement ensoleillé, un vent fort de secteur sud-ouest à ouest s’est mis à souffler dans la nuit du mardi au mercredi et il a commencé à neiger dans l’ouest. Depuis mercredi soir jusque dans la nuit du vendredi au samedi, il a neigé abondamment dans l’ouest et le nord. La limite des chutes de neige se situait entre 1000 et 1600 m. Le samedi matin, on enregistrait au-dessus de 1700 m environ de 60 à 80 cm de neige fraîche dans la partie la plus occidentale et le nord du Bas-Valais ainsi que dans les Alpes vaudoises; dans l’extrême ouest, le cumul de neige fraîche atteignait jusqu’à 110 cm. Les quantités de neige fraîche diminuaient nettement à mesure que l’on se dirigeait vers le sud et l’est (cf. figure 9).

 

 

Dans l’ouest et le nord, le vent modéré à fort transportait la neige fraîche. Le danger d’avalanche augmentait nettement dans l’ouest et le nord atteignant le degré fort (ou 4) dans certaines régions de l’ouest. Dans le sud, il diminuait et était limité (degré 2) à la fin du mois. Le samedi, quelques déclenchements d’avalanches par des personnes ont été signalés, mais heureusement personne n’a été blessé.

 

 

Records de neige fraîche, hauteurs de neige et constitution du manteau neigeux

Sur la façade sud des Alpes, novembre était un des mois les moins ensoleillés jamais enregistrés (selon MeteoCH). Cela correspond au fait qu’aux stations Simplon Dorf, VS (13 jours), Saas Fee, VS (15 jours), Robiei, TI (22 jours), on n’ait encore jamais observé un mois de novembre avec autant de jours de neige fraîche. Pour ce qui concerne les cumuls de neige fraîche de novembre, les stations de mesure suivantes, qui effectuent des relevés depuis de nombreuses années, ont enregistré de nouveaux records:
Simplon Dorf, VS (1470 m)      262 cm
Simplon Hospiz, VS (2000 m) 290 cm
Bosco Gurin, TI (1525 m)          248.3 cm
Sils Maria, GR (1802 m)             220 cm
Samedan, GR (1750 m)             142.3 cm
Sta. Maria, GR (1415 m)            145.6 cm

Dans le sud, les hauteurs de neige de plusieurs stations atteignaient des valeurs records pour certains jours de novembre, comme le montre par exemple la série suivante d’images reproduisant l’évolution de la hauteur de neige à la station Bosco Gurin, TI, qui effectue des mesures depuis de nombreuses années.

 
Photo 1 de 6
Série d’images, image 1: Evolution de la hauteur de neige et comparaison avec les statistiques pluriannuelles à la station Bosco Gurin (TI) à 1525 m (début des mesures en 1947). La courbe bleu foncé représente l’évolution de la hauteur de neige en novembre; les barres bleu clair indiquent les hauteurs de neige fraîche tombée en 1 jour. Les courbes violettes correspondent aux statistiques annuelles de la station (cf. la légende sous le graphique). Les 18 et 19 novembre, la station a enregistré de nouveaux records de hauteur de neige. En cliquant pour afficher les différents graphiques de cette série, on peut voir comment l’évolution de la hauteur de neige d’une station est indiquée sur la carte des mesures avec la statistique pluriannuelle. En déplaçant le curseur sur la carte des mesures en ligne, il est en outre possible d’afficher les valeurs du jour.
Photo 2 de 6
Cliquer sur „Valeurs mesurées“ sur la page du bulletin d’avalanches.
Photo 3 de 6
Cliquer sur „Choisir réseau de mesures“.
Photo 4 de 6
Choisir „Mesure à 08:00 heure“ et „Sites de mesures manuelles“, ensuite cocher la station souhaitée.
Photo 5 de 6
Bouton „i“ pour les détails de la station, „Afficher diagramme“ voir le graphique de l’évolution de la hauteur de neige.
Photo 6 de 6
Sélectionner „1 année“ pour afficher le graphique des données d’une année.
 

Fin novembre, les hauteurs de neige étaient nettement supérieures aux données moyennes dans l’extrême ouest ainsi que sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci. Dans les autres régions à haute altitude, elles étaient souvent légèrement supérieures aux valeurs moyennes et sur le centre et l’est du versant nord des Alpes, elles étaient légèrement inférieures aux moyennes. Fin novembre, il n’y avait plus qu’une seule station de mesure, Robiei (TI, 1890 m), qui affichait avec 242 cm un record de hauteur de neige pour un 30 novembre. La comparaison pluriannuelle des hauteurs moyennes de neige en novembre est représentée sur la figure 10. Ici, aucune station n’affiche des valeurs records, mais à la station Sta. Maria (val Müstair, GR), la hauteur de neige de novembre 2019 correspond exactement à la valeur record relevée en novembre 1959.

 

 

Dans le sud, la constitution de l’épais manteau neigeux était bonne, abstraction faite de la neige soufflée fraîche. Dans les autres régions, le manteau de neige ancienne était marqué par l’action du vent et de la douceur du temps; il était irrégulier et généralement encore mince avant les chutes de neige des derniers jours de novembre. Au nord de la crête principale des Alpes au-dessus d’environ 2300 à 2600 m, la partie centrale du manteau neigeux renfermait, surtout sur les pentes à l’ombre, des couches continues de neige ayant subi une métamorphose constructive à grains anguleux. Ailleurs, le danger résidait surtout dans la neige fraîche et la neige soufflée des derniers jours de novembre.

 

 

Accidents d’avalanche

En novembre, il n’y a pas eu d’accident mortel d’avalanche. Un tableau récapitulatif des accidents d’avalanche signalés au cours de l’année hydrologique 2019/20 peut être consulté ici.

 

 

Bulletin d’avalanches

Des bulletins d’avalanches en format texte ont été diffusés les 2, 4, 5, 7, 8, et 10 novembre. La diffusion quotidienne du bulletin d’avalanches avec la carte du danger d’avalanche a commencé le 11 novembre (édition de 17h00). Un bulletin matinal a en outre été diffusé les 18, 23, 24 et 30 novembre (édition de 08h00).

 

 

Prochain rapport

Le prochain rapport paraîtra le jeudi 12 décembre en allemand et le lendemain en français.

 

Vers le haut

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire