Navigation mit Access Keys

AvaBlog 12 - 19 janvier 2023

Menu principal

 

Vent continu de secteur ouest: Partout de la neige soufflée et dans l’ouest beaucoup de neige fraîche

La persistance de forts courants de secteur ouest à sud-ouest a d'abord apporté de faibles précipitations, puis à partir du dimanche 15 janvier, des précipitations abondantes dans l'ouest. Dans l'extrême ouest, le degré de danger 4 (fort) a été atteint avec localement jusqu'à 1,5 m de neige fraîche. Ailleurs, le danger provenait surtout de la neige soufflée. Etant donné que celle-ci s'était déposée sur un manteau de neige ancienne parfois fragile, des avalanches d’une ampleur dangereuse pouvaient ici aussi être déclenchées malgré le peu de neige.

 
Photo 1 de 8
Ces derniers jours, on a souvent pu observer l'architecte des avalanches à l'œuvre. Panaches de neige impressionnants au Maschengrat (2380 m, Davos, GR) (photo: M. Altenbach, 16.01.2023).
Photo 2 de 8
Plus particulièrement dans les régions intra-alpines et dans l'est, comme ici au Schafberg (2455 m, Luzein, GR), de la neige fraîche et de la neige soufflée se sont déposées sur un manteau fragile de neige ancienne (photo: C. Winter, 15.01.2023).
Photo 3 de 8
L'enneigement reste faible dans l'est: Dans la montée vers le Gamserrug (2075 m, Grabs, SG), les crevasses karstiques constituaient dimanche le plus grand danger pour les randonneurs à ski téméraires (photo: P. Diener, 15.01.2023).
Photo 4 de 8
La situation était très différente à l'ouest: Même à relativement basse altitude, comme ici à Epagny à 740 m (Gruyères, FR), il y avait entre-temps beaucoup de neige (photo: B. Grandjean, 18.01.2023).
Photo 5 de 8
Le 19 janvier, le soleil a fait son apparition dans l'ouest du Valais (Col de la Golette, 2470 m, Salvan, VS) pour la première fois depuis les abondantes chutes de neige (photo : J. Lugon, 19.01.2023).
Photo 6 de 8
En de nombreux endroits, le décrochement de la neige fraîche et de la neige soufflée pouvait être provoqué par des skieurs isolés, les ruptures se produisant souvent dans la neige ancienne sous-jacente, surtout dans les Grisons. Dans le cas de cette avalanche sur le flanc est du Greitspitz (2870 m, Samnaun, GR), la personne qui a déclenché l'avalanche n'a heureusement pas été touchée (photo: L. Schenk, 14.01.2023).
Photo 7 de 8
Les déclenchements d’avalanches à distance indiquent une constitution défavorable du manteau neigeux: Dans la région de Parpan (2050 m, Vaz/Obervaz, GR), un seul adepte des sports d'hiver a déclenché à distance cette masse de neige soufflée au niveau du passage vers la neige ancienne (photo: R. Meier, 17.01.2023).
Photo 8 de 8
Avalanche déclenchée au moyen d’explosifs au Madrisahorn (2825 m, Klosters, GR). Ici aussi, la rupture s'est produite dans la neige ancienne (photo: D. Binder, 14.01.2023).
 

Neige soufflée sur de la neige ancienne fragile

Juste avant la période couverte par ce rapport, du 8 au 10 janvier, il était tombé jusqu'à un mètre de neige dans le nord du Bas-Valais, et environ un demi-mètre sur le versant nord des Alpes et ailleurs en Valais (AvaBlog du 11 janvier). Depuis, le vent a soufflé sans interruption et souvent fort de secteur ouest à sud-ouest, puis à partir du mardi 17 janvier, il était encore faible à modéré. Sur le centre et l'est de la crête principale des Alpes, le vent est passé à plusieurs reprises du secteur sud au secteur nord et des phases de foehn ont eu lieu des deux côtés de la crête. Le vent a non seulement transporté la neige fraîche, mais également la neige ancienne meuble. Même dans les régions avec peu de neige fraîche, des accumulations parfois importantes de neige soufflée se sont formées et se sont déposées, surtout dans les régions intra-alpines, sur un manteau de neige ancienne souvent fragile et donc susceptible de se décrocher (vidéo 1).

 

Vidéo 1: Décrochement d’une plaque de neige en live: La surcharge d'un skieur était suffisante pour provoquer le décrochement de l'accumulation de neige soufflée sur le manteau de neige ancienne défavorable. Même s'il n'était tombé que peu de neige, l'accumulation de neige soufflée était relativement épaisse. Grâce au choix de l'itinéraire dans un terrain accidenté mais globalement plat, il ne s'est rien passé (Mots, Val Müstair, GR) (vidéo: R. Varesco, 14.01.2023).

 

Beaucoup de neige fraîche dans l’ouest

Du dimanche 15 au mercredi 18 janvier, plusieurs fronts ont traversé la Suisse les uns après les autres. Au cours des différentes périodes de précipitations, de 50 à 100 cm et localement même jusqu'à 150 cm de neige sont tombés dans la partie la plus occidentale et le nord du Bas-Valais ainsi que dans les Alpes vaudoises et fribourgeoises. Les quantités de neige fraîche diminuaient nettement à mesure que l’on se dirigeait vers l’est. La limite des chutes de neige se situait d'abord entre 1500 et 2000 m, avant de descendre rapidement à basse altitude dans le courant de la journée de dimanche et de blanchir également les plaines.

Du mardi matin 17 au mercredi soir 18 janvier, le danger d'avalanches était évalué au degré 4 ou "fort" dans certaines parties de l'extrême ouest et du nord du Bas-Valais. Le danger concernait surtout les zones alpines de sports d'hiver. Le manteau de neige ancienne était suffisamment stable ici dans l'ouest, de sorte qu'aucune très grande avalanche descendant jusque dans les vallées n'a été signalée. Ce qui se passait en haut des montagnes restait souvent caché dans le brouillard. Ce n'est qu'à La Creusaz (Salvan, VS) que de nombreuses grandes avalanches ont été signalées, d’abord spontanées et ensuite également déclenchées au moyen d’explosifs le mercredi (figures 2 et 3).

 
 

Situation neigeuse

Cela profite encore aux mêmes! Déjà auparavant, la neige était la plus abondante dans l'ouest, et après les importantes chutes de neige décrites, l'écart d’enneigement était encore plus flagrant le jeudi 19 janvier: Dans l'ouest, les hauteurs de neige en montagne étaient entre-temps supérieures aux valeurs moyennes (en bleu dans la figure 4), tandis que dans les autres régions, elles étaient inférieures aux moyennes de saison et souvent même fortement inférieures à ces valeurs (orange foncé, rouge, ainsi que photo 5).

 
 

Avalanches déclenchées par des personnes

Dans les Grisons, où il n'était pratiquement pas tombé de neige, il y a eu à peu près autant de déclenchements d’avalanches par des personnes que dans l'ouest (figure 6). Etant donné que dans les Grisons, les avalanches se sont pratiquement toujours décrochées dans la neige ancienne, elles n'étaient pas plus petites que dans les régions de l'ouest avec de la neige fraîche.

 

Accidents d’avalanches

Au total 33 avalanches déclenchées par des personnes ont été signalées du 11 au 18 janvier. Cinq de ces avalanches avaient chacune touché une personne. Elles s’étaient toutes produites en dehors des zones avec les précipitations les plus abondantes.

Le dimanche 15 janvier, des randonneurs ont déclenché une grande avalanche dans la neige ancienne proche du sol sur une pente exposée au sud-ouest au Gorihorn (Davos, GR). Une personne a été entièrement ensevelie et a perdu la vie.

 

Vers le haut

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain AvaBlog