Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 29 avril - 12 mai 2022

Menu principal

 

Un début mai maussade, puis chaleur estivale avec des avalanches de neige mouillée

Après une première décade de mai maussade marquée par des chutes de neige répétées à haute altitude, un temps ensoleillé et chaud comme en début d’été s’est imposé à partir du 10 mai. Sous l’effet de l’humidification progressive du manteau neigeux, de nombreuses avalanches mouillées de taille moyenne, voire grande, se sont déclenchées, en particulier sur les versants nord à haute altitude. Le 7 mai, le dernier bulletin d’avalanches quotidien avec carte de danger de l’hiver 2021/2022 a été diffusé.

 
Photo 1 de 6
Pendant la première moitié de mai, le manteau neigeux s’est de plus en plus humidifié, même sur les versants nord d’altitude. Par conséquent, de nombreuses avalanches de neige mouillée se sont déclenchées, comme sur ce versant nord à 2500 m au Bleschaturra au-dessus de Vals (GR). (Photo : H. Tönz, 09/05/2022)
Photo 2 de 6
Bonnes conditions de randonnée au Gwächtenhorn (3404 m, Innertkirchen, BE) le 1er mai. Par endroits, des avalanches pouvaient être déclenchées par des personnes, comme ici sur le flanc nord-est très raide (à droite sur la photo). (Photo : J. Schwarz, 01/05/2022)
Photo 3 de 6
Dès le début de matinée, la surface de la neige avait souvent mal regelé, même à haute altitude, comme dans la montée vers le Chörbsch Horn, à 2650 m, au-dessus de Davos (GR). (Photo : SLF/K. Winkler, 01/05/2022)
Photo 4 de 6
Cette petite avalanche de plaque au pied du versant nord du Piz Radönt (3064 Zernez, GR) a probablement été déclenchée par la chute de grosses pierres. Elle a recouvert la trace de montée ainsi que de nombreuses traces de descente. (Photo : T. Groenen, 02/05/2022)
Photo 5 de 6
En raison du temps maussade, la plupart des avalanches de neige mouillée qui se sont produites n’ont été visibles que le 10 mai (versant nord du Mont Mort dans la montée vers le col du Grand St Bernard, Bourg-Saint-Pierre/VS). (Photo : A. -M. Maillard, 10/05/2022)
Photo 6 de 6
De nombreuses avalanches de neige mouillée récentes et déjà un peu plus anciennes sont visibles sur les versants nord entre l’Älpliseehorn (2724 m) et l’Erzhorn (2922 m, à droite) (Arosa, GR). (Photo : Webcam Arosa Weisshorn, 11/05/2022)
 

Du vendredi 29 avril au lundi 2 mai : des endroits dangereux pour les avalanches de neige sèche surtout en haute montagne

Au changement de mois, les journées ont été d’abord ensoleillées et douces, puis fraîches et nuageuses en haute montagne (illustrations 1 et 2). Les endroits dangereux pour les avalanches de neige sèche se situaient surtout au-dessus de 3000 m. Trois déclenchements par des personnes ont également été signalés à ces altitudes (voir aussi la figure 3), mais sans aucune victime.

 

  
 

Du mardi 3 au dimanche 8 mai : souvent nuageux, toujours un peu de neige à haute altitude, puis nombreuses avalanches mouillées

La première semaine de mai a souvent été maussade en montagne. De faibles précipitations se sont produites à plusieurs reprises, avec d’abord une limite pluie-neige à 2000 m environ. Avant le dimanche 8 mai, cette limite est remontée jusqu’à 2500 m environ (figure 4). Les stations de mesure en haute montagne (au-dessus de 3000 m) étant rares, il est difficile d’y estimer la quantité de neige tombée au cours de la première décade de mai. À titre indicatif, ce pourrait être de 50 et 80 cm dans le sud du Haut-Valais, et entre 20 et 50 cm ailleurs.

 

Entre le 4 et le 7 mai, le danger d’avalanches était considéré comme marqué (degré 3) dans certaines régions pour les altitudes supérieures à 2800 m. Les randonneurs étant très rares à ces altitudes en raison du temps maussade persistant, peu de retours du terrain sont parvenus au SLF (figure 5) et il est difficile d’affirmer que ce degré de danger a été atteint à ces altitudes. D’une manière générale, l’incertitude des prévisions est plus grande en limite d’échéance du bulletin, ce qui rend d’autant plus importante une évaluation autonome sur place. Cette incertitude est généralement signalée dans le bulletin par une remarque supplémentaire dans la description du danger.

 

Avec la montée continue de l’isotherme zéro degré et de la pluie jusqu’à 2800 m, le manteau neigeux s’est de plus en plus humidifié, même sur les versants nord au-dessus de 2500 m. Cela a entraîné une perte de sa stabilité. Par conséquent, de nombreuses avalanches de neige mouillée de taille moyenne (taille 2) et parfois aussi de grande taille (taille 3) se sont déclenchées (photo 6). C’est surtout dans les régions intra-alpines du Valais et des Grisons qu’elles ont parfois emporté tout le manteau neigeux. Très localement, des avalanches de neige mouillée ont été déclenchées par des personnes (photo 7).

 
 

Du lundi 9 au jeudi 12 mai : chaleur de début d’été, nouvelles avalanches de neige mouillée

Le lundi 9 mai, il y a eu alternance de soleil, de nuages cumuliformes et d’averses parfois fortes avec de la pluie jusque vers 2800 m d’altitude. À partir du mardi 10 mai, le temps a été généralement ensoleillé. L’isotherme zéro degré est montée jusqu’à 4000 m environ. Des avalanches de neige mouillée se sont déclenchées sur les versants nord ainsi qu’en général en haute montagne (photo 8). Bien que très rares, des déclenchements d’avalanches de plaque mouillées sont également possibles par des personnes lorsque le manteau neigeux est fragile (photo 9).

 
 

Bulletin d’avalanches

Le samedi 7 mai, le dernier bulletin d’avalanches quotidien avec carte des dangers de l’hiver 2021/2022 a été publié.

Vers le haut

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire