Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 01 - 07 avril 2022

Menu principal

 

Retour de l’hiver avec de la neige jusqu’en plaine, puis de la pluie et des avalanches mouillées

Après le mois de mars exceptionnellement sec, l’hiver s’est à nouveau manifesté début avril avec de la neige jusqu’en plaine (cf. figure 1 et photo 2). Sur une grande partie du territoire, le danger d’avalanches a augmenté jusqu’au degré 3 (marqué). Après l’accalmie de la situation au cours des jours suivants, la prochaine période de précipitations a suivi le jeudi 7 avril. Cette fois cependant avec de la pluie jusqu‘à 2000 m accompagnée d’un vent tempétueux de secteur ouest. Le danger d‘avalanches de neige sèche ou mouillée augmentait à nouveau, et sensiblement dans l’ouest.

 
Photo 1 de 15
Petite avalanche de plaque sans conséquences, déclenchée près de la crête sur le versant est du Furggilti à 2870 m (Oberems, VS). On peut voir la poussière du Sahara sur la surface de glissement (photo: S. Morel, 03.04.2022).
Photo 2 de 15
Une photo rare en cet hiver: Le Monte Tamaro (1962 m) fraîchement enneigé (Monteceneri, TI). La limite des chutes de neige se situait aux alentours de 1400 m (photo: T. Schneidt, 01.04.2022).
Photo 3 de 15
Zone de dépôt d’une avalanche spontanée de plaque, qui s’est décrochée à environ 2520 m sur le flanc nord du Torrone della Motta (Riviera, TI). Après des mois pratiquement sans précipitations, la surface neigeuse sur cette pente de haute altitude était si mauvaise que 20 cm de neige fraîche suffisaient pour donner lieu à une telle avalanche (photo: F. Vanza, 02.04.2022).
Photo 4 de 15
Plus l’altitude était élevée, plus il y avait de la neige fraîche. Sur la Chüalp Furgga qui culmine à 2864 m (Davos, GR), il était tombé quelque 40 cm de neige (photo: P. Degonda, 03.04.2022).
Photo 5 de 15
De nombreuses avalanches petites ou parfois moyennes de neige meuble ont été signalées dans diverses régions. Sur cette photo, dans le Gluristal (Wildhaus Alt St. Johann, SG) (photo: P. Diener, 03.04.2022).
Photo 6 de 15
Ciel bleu en haut mais gris au milieu et en bas. Vue depuis le Piz Porchabella qui culmine à 3078 m (S-chanf, GR) sur la mer de brouillard; à l’arrière à gauche le Piz Ela (photo: U. Fliri, 03.04.2022).
Photo 7 de 15
Le printemps à Davos: Des sculpteurs sur glace locaux ont façonné l’Oberalpbach à Monstein (Davos, GR) (photo: SLF/M. Phillips, 03.04.2022).
Photo 8 de 15
Le paysage est redevenu temporairement vraiment hivernal dans le Jura, de sorte que la région a à nouveau été mentionnée dans les bulletins d’avalanches du 2 au 6 avril. La photo montre le col de Marchairuz d’une altitude de 1447 m (Le Chenit, VD) (photo: J-P. Wagnier, 03.04.2022).
Photo 9 de 15
Coulée de neige meuble et à droite sur la photo une petite avalanche de glissement sur la Bireritze dans la région du Gantrisch (Rüschegg, BE) (photo: H.P. Aebischer, 04.04.2022).
Photo 10 de 15
La neige fraîche humide a glissé sur une grande superficie, mais pas comme avalanche de plaque, mais en formant toute une série d’avalanches de neige meuble en dessous des traces de skieurs. Pente exposée au nord-est dans le Drostobel (Klosters, GR) (photo: J. Cöster, 04.04.2022).
Photo 11 de 15
Sur les pentes exposées au sud auparavant sans neige au-dessus du lac de Brienz (BE), la neige fraîche a donné lieu à d’innombrables avalanches de glissement (photo: M. Trauffer, 05.04.2022).
Photo 12 de 15
Plein hiver dans le Prättigau: Vue depuis le Hochwang sur le Ful Berg qui culmine à 2394 m (Churwalden, GR) (photo: T. Wälti, 05.04.2022).
Photo 13 de 15
Une avalanche de plaque qui s'est vraisemblablement décrochée à la fin des dernières chutes de neige et en dessous d’autres avalanches de plaque sans doute encore un peu plus anciennes sur le flanc nord du Scalettahorn (Davos, GR) (photo: T. Good, 06.04.2022).
Photo 14 de 15
Conditions de plein hiver avec des traces profondes sur le Studerhorn qui culmine à 3636 m avec à l’arrière le Finsteraarhorn (Fieschertal, VS) (photo: R. Imsand, 06.04.2022).
Photo 15 de 15
Dans les régions intra-alpines des Grisons, aux endroits peu enneigés, presque tout le manteau neigeux avait souvent subi une métamorphose constructive à grains anguleux avec de grands cristaux en gobelets. Cristaux de neige photographiés à la surface de rupture d’un test de stabilité ECT effectué sur une pente exposée au nord à 2300 m au Chörbsch Horn (Davos, GR) (photo: SLF/K. Winkler, 06.04.2022).
 
 

Vendredi 1er et samedi 2 avril: Neige jusqu’en plaine et augmentation du danger d’avalanches

Pendant la nuit du samedi au dimanche, a pris fin une période de précipitations de trois jours, au cours de laquelle la limite des chutes de neige était descendue jusqu’en plaine (cf. figure 1 et photo 2). Sur le versant nord des Alpes et dans la région de la Bernina, il était tombé de 40 à 60 cm de neige fraîche, et même jusqu’à 80 cm depuis l’est de l’Oberland bernois jusque dans les Alpes schwyzoises (cf. figure 3). Plus loin vers le sud, les quantités de précipitations étaient plus faibles, mais elles variaient fortement d’une région à l’autre et étaient souvent beaucoup plus importantes en montagne qu’en plaine.

 

Sur les pentes orientées au sud, la neige fraîche se déposait souvent sur des pénitents de neige rugueux (voir le rapport de la semaine dernière). En revanche, sur les pentes raides exposées au nord, la surface de neige ancienne était partiellement métamorphosée avec des grains anguleux en altitude et constituait dès lors un substrat moins favorable. Des avalanches pouvaient parfois être déclenchées facilement au niveau du passage de la couche de poussière du Sahara vers la neige fraîche (cf. figure 4 et photo 5). Un degré de danger 3 (marqué) y prévalait donc souvent.

 

Du dimanche 3 au mercredi 6 avril: La situation avalancheuse se détend – presque partout

Le dimanche 3 avril, le temps était ensoleillé dans le sud et en général en haute montagne, et le lundi 4 avril, le soleil brillait presque partout. Ce n’était que dans le Tessin que le ciel était nuageux; dans le Sottoceneri, il était même tombé quelque 20 cm de neige à moyenne altitude pendant la nuit de dimanche à lundi. Le mardi 5 avril, les choses se sont équilibrées: soleil présomptueux dans l’extrême sud et ciel très nuageux avec de faibles précipitations sur le centre et l’est du versant nord des Alpes. Avec une température à 2000 m de 0 °C dans le nord et + 3 °C dans le sud, il faisait de 5 à 8 degrés plus doux que la veille. Le mercredi 6 avril était d’abord assez ensoleillé et doux, avant qu’un changement météorologique ne s’amorce l’après-midi.

Le danger d‘avalanches sèches diminuait et était limité (degré 2) à partir du mardi matin 5 avril dans l’ensemble des Alpes suisses. Mais pas vraiment partout, car il y avait encore une petite région où un degré de danger supérieur, à savoir un danger marqué (degré 3), était à nouveau annoncé le mardi matin. Si la rétrogradation de la veille au soir dans la région de la Bernina était ainsi annulée, ce n’était pas dû à une dégradation des conditions pendant la nuit. La raison en était les retours d’informations concernant des avalanches spontanées et la perception de nombreux bruits sourds communiqués au SLF le lundi en fin de soirée. Le lendemain, le même schéma s’est reproduit. Etant donné que la situation avalancheuse ne s’y détendait manifestement pas aussi rapidement, une mise en garde liée à la problématique de la neige ancienne avec un degré de danger 3 (marqué) a été émise pour le jeudi pour cette région. Ce cas illustre toute l’importance des informations de terrain. Nous vous remercions vivement pour les messages rapides, par exemple grâce à notre outil de communication.

 
Photo 1 de 2
Photo 6: Le loup déguisé en agneau: un tapis moelleux attrayant d’un bon demi-mètre de neige fraîche…
Photo 2 de 2
… était de trop sur le manteau fragile de neige ancienne! De nombreux bruits sourds, des avalanches spontanées et ce déclenchement par des skieurs en étaient la conséquence. Partie postérieure du Val Roseg (Samedan, GR) (photos: R. Schranz et I. Emmenegger, 03.04.2022).
 

Jeudi 7 avril: Augmentation du danger d’avalanches sous l’effet de la pluie, de la neige et du vent tempétueux

Le jeudi 7 avril, un front chaud a entamé la période suivante de précipitations, à nouveau d’une durée de trois jours. L’après-midi, le vent de secteur ouest soufflait parfois en tempête (cf. photo 7). Dans la partie la plus occidentale du Bas-Valais, l’apport de neige atteignait à la mi-journée jusqu’à 30 cm en altitude, tandis qu’en dessous de 2000 m environ, les précipitations tombaient en partie sous forme de pluie.

Dès la mi-journée, des précipitations persistantes parfois intenses étaient annoncées jusqu’au samedi 9 avril, devant apporter sur une grande partie du versant nord des Alpes et du Valais de 50 à 100 cm de neige fraîche, et davantage encore dans la partie la plus occidentale du Bas-Valais. Le SLF et MétéoSuisse en avaient informé les services locaux de sécurité dès le mardi 5 avril par une "préalerte de fortes chutes de neige". Vous saurez dans le prochain rapport  hebdomadaire publié le mercredi 13 avril en allemand et le jeudi 14 avril en français, si cette prévision s’est confirmée et quel en est l’impact sur l’activité avalancheuse.

 

Situation neigeuse

Le jeudi 7 avril, on a mesuré au-dessus de 2000 m environ, sur une grande partie des plans horizontaux, près des trois quarts des hauteurs habituelles de neige en cette période de l'année, et dans le sud un tiers de ces valeurs. En altitude, les hauteurs de neige étaient ainsi toujours inférieures aux données moyennes, et dans le sud, nettement inférieures à ces valeurs (cf. figure 8). Les chutes de neige du début de la période couverte par le présent rapport étaient donc loin de pouvoir compenser le déficit de neige.

 

Accidents d’avalanche

Jusqu’au moment de la clôture de la rédaction, 22 avalanches déclenchées par des personnes ont été signalées pendant la période couverte par le présent rapport (cf. figure 9). Le samedi 2 avril, une personne a été blessée dans une toute petite avalanche au Hasliberg.

 

Prochain rapport hebdomadaire

En raison de la fête de Pâques, la parution du prochain rapport hebdomadaire sera avancée au mercredi 13 avril en allemand et au Jeudi Saint 14 avril en français.

 

Vers le haut

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire