Navigation mit Access Keys

Blog d'automne 2021

Menu principal

 

En dehors de la saison neigeuse, le Service des avalanches décrit les événements avalancheux dans ce blog. En cas de chutes de neige relativement importantes répondant aux critères régissant la publication d’un bulletin d’avalanches, ce blog est actualisé. Dans l'appli WhisteRisk, vous pouvez demander à être informé via notification Push de nouvelles publications du blog.

 
Photo 1 de 20
Début vivifiant de l’hiver à Amden (SG) à environ 900 m (photo: R. Grischott, 29.11.2021).
Photo 2 de 20
Début de l’hiver également dans le Jura, avec de 15 jusqu’à maximum 30 cm de neige, les conditions ne sont toutefois pas encore optimales (photo: D. Silbernagel, 29.11.2021).
Photo 3 de 20
Dans le sud également, il a neigé jusqu’à très basse altitude. Au Lago Maggiore (TI/I), on pouvait clairement reconnaître la limite de la neige le 28 novembre tranchant avec la couleur du lac (photo: webcam Cimetta, 28.11.2021).
Photo 4 de 20
Dans le nord-ouest, la neige fraîche était nettement moins abondante que dans l’est. Webcam du Rocher de Naye (Veytaux, VD) à environ 2000 m le 30 novembre 2021 et …
Photo 5 de 20
… le 24 novembre 2021, lorsque l’on pouvait encore voir le mince manteau de neige ancienne sur les pentes à l’ombre.
Photo 6 de 20
Petite avalanche de plaque de neige derrière une arête du terrain déclenchée par des personnes le 29.11.2021 sur une pente exposée au nord dans le Val Bedretto (TI) à environ 2100 m (photo: D. v. Rickenbach).
Photo 7 de 20
Dans les hautes montagnes de la crête principale des Alpes, les randonnées à ski étaient déjà possibles en novembre. La trace de la descente depuis le Fluchthorn (3795 m, Saas-Almagell, VS) montre la présence à la surface de neige meuble gelée (photo: L. Tregan, 19.11.2021).
Photo 8 de 20
Beaucoup de neige en haute montagne sur le Petit Cervin, Zermatt (VS). Cette avalanche de plaque de neige a été déclenchée au moyen d‘explosifs lors de la sécurisation des pistes. La hauteur de rupture est de 2 m. Pente exposée au nord-ouest à 3770 m (photo: N. Rubin, 16.11.2021).
Photo 9 de 20
Dans le centre des Grisons, il y avait à la mi-novembre plus de neige que d’habitude en cette période de l’année. Vue depuis Darlux sur le Piz Ela qui culmine à 3339 m, Bergün, GR (webcam, 16.11.2021).
Photo 10 de 20
Dans le nord et l’ouest, en revanche, les hauteurs de neige à la mi-novembre étaient nettement inférieures aux données moyennes. Vue depuis l’Engstligenalp (Adelboden, BE) sur le Wildstrubel haut de 3242 m (webcam, 16.11.2021).
Photo 11 de 20
La neige est ensuite arrivée en novembre, comme ici dans le Jura où il n'est tombé que quelques centimètres (1400 m, photo J.-P. Wagnier, 02.11.2021).
Photo 12 de 20
A Arolla, VS, elle était un peu plus abondante (photo: P.-A. Sierro, 04.11.2021).
Photo 13 de 20
Début octobre, il y avait un peu de neige surtout en haute montagne et sur les pentes à l'ombre, comme ici aux «Bündner Stöcken», Piz Ela, Tinzenhorn et Piz Mitgel, GR (photo: SLF/F. Techel, 09.10.2021)…
Photo 14 de 20
… ou ici à la Campo Tencia, TI (photo: F. Vanza, 10.10.2021) …
Photo 15 de 20
… ou encore ici en Engadine, GR: Sur cette photo, les pentes exposées au nord du Piz Muragl (3156 m). Le Lej Muragl (2715 m) est gelé sur un quart de sa superficie (photo: R. Meister, 23.10.2021).
Photo 16 de 20
Le Cervin (Zermatt/VS, 4478 m) en habit hivernal. Au cours de la première semaine d’octobre, il a neigé en haute montagne, surtout sur la crête principale des Alpes (photo: webcam du Rothorn, 07. 10.2021).
Photo 17 de 20
Engstligenalp (Adelboden/BE, 2000 m) après les chutes de neige de la première semaine d’octobre… (photo: webcam, 07.10.2021).
Photo 18 de 20
... et avant ces précipitations. Sur les pentes exposées au nord, il n’y avait encore qu’un peu de neige tombée les derniers jours de septembre (photo: webcam, 05.10.2021).
Photo 19 de 20
Fin septembre, la région de l’Alpstein était saupoudrée de neige au-dessus d’environ 1900 m, comme le montre cette photo prise depuis le col de Rotstein à environ 2100 m (Wildhaus/SG, photo: P. Diener, 30.09.2021).
Photo 20 de 20
Avant les précipitations de la première semaine d’octobre, il y avait un manteau neigeux continu surtout dans les zones des glaciers de haute montagne, comme ici au Rheinwaldhorn (Vals/GR, 3402 m), sur cette photo prise depuis le Pizzo Cassinello (3102 m) (photo: F. Vanza, 25.09.2021).
 

Du 26 au 30 novembre 2021: Offensive hivernale des deux côtés des Alpes, augmentation du danger d’avalanche

Après un temps généralement sec et très doux pour la saison du 16 au 25 novembre, l’hiver s’est installé les derniers jours de novembre. Il a d’abord neigé jusqu’à basse altitude dans le sud, puis ensuite également dans le nord. Du vendredi 26 novembre au mardi 30 novembre, de 60 à 100 cm de neige sont tombés sur le versant nord des Alpes depuis l’est des Alpes bernoises jusqu’aux Alpes glaronnaises, et de 40 à 60 cm sur une grande partie du reste du territoire. La neige fraîche était la moins abondante avec de 15 à 30 cm dans le Jura, dans le sud du Haut-Valais, dans le nord-ouest du Tessin, dans le centre des Grisons et en Basse-Engadine (cf. figure 4.1).

 

La limite des chutes de neige était descendue jusque dans les bas-fonds (cf. figure 4.2), de sorte que, fin novembre, on y mesurait également quelques centimètres de neige (cf. la galerie de photos). Ces conditions prévalent régulièrement en novembre, mais avec une tendance à la baisse les 50 dernières années (source: MétéoSuisse).

 

 

En altitude, le vent était d’abord généralement faible à modéré de secteur sud-ouest à ouest. A partir du lundi 29 novembre, il s’est orienté au secteur ouest à nord-ouest et était modéré à fort, puis le mardi parfois tempétueux. Sur une grande partie du territoire, la neige fraîche était transportée par le vent donnant lieu, tout particulièrement mardi, à la formation d’accumulations de neige soufflée susceptibles de se décrocher. On ne disposait que de peu d’informations en provenance du terrain, d’une part en raison de la faible visibilité, et d’autre part, parce qu’il n’y a encore que peu de domaines skiables ouverts ou de randonneurs présents en montagne. Les profils de neige et le programme SNOWPACK de modélisation du manteau neigeux indiquaient cependant que les couches de neige fraîche et de neige soufflée s’étaient déposées, tout particulièrement sur les pentes à l’ombre en altitude, sur une surface de neige ancienne ayant subi une métamorphose constructive à grains anguleux ou sur du givre de surface (cf. figure 4.3).

 

 

Le danger d’avalanche a augmenté jusqu’au degré marqué (degré 3) dans une grande partie du sud et du nord, et jusqu’au degré fort (degré 4) dans les régions de barrage météorologique du versant nord des Alpes sur les pentes exposées au nord au-dessus de 2400 m. Sur ces pentes, il fallait tabler sur la présence d’un manteau fragile de neige ancienne couvrant de grandes superficies.

Fin novembre, les hauteurs de neige à moyenne altitude étaient souvent supérieures aux valeurs de saison, sauf dans le Haut-Valais. A haute altitude (cf. figure 4.4), elles étaient moyennes à légèrement supérieures à ces données dans le nord et l’est, tandis qu’en Valais, dans le Tessin et en Engadine, elles étaient plutôt inférieures aux valeurs moyennes (cf. figure 4.3).

 

Un bulletin d’avalanches a été publié les 17, 19 et 22 novembre. Depuis le vendredi 26 novembre, le bulletin d’avalanches est publié quotidiennement avec carte de danger.
Un rapport hebdomadaire sera publié le 15 décembre.

 

 

Du 13 au 15 novembre 2021: Neige dans le sud

Au cours du week-end des 13/14 novembre, les chutes de neige étaient pour une fois les plus abondantes dans les régions intra-alpines des Grisons par ailleurs plutôt sèches avec des hauteurs de neige fraîche de 40 à 60 cm. Le lundi 15 novembre, il a ensuite neigé tout aussi abondamment sur la crête principale des Alpes du Haut-Valais depuis le Cervin jusqu’à la région du Simplon. La limite des chutes de neige se situait entre 1300 et 1900 m. Le vent de secteur sud-est était fort à tempétueux sur la crête nord des Alpes uniquement le lundi, sinon il était faible à modéré.

 

Après l’offensive hivernale de début novembre (cf. blog article du 4 novembre), la neige fraîche s’est déposée à haute altitude sur un manteau stratifié de neige ancienne. Ce n’est que sur les pentes exposées au sud que la neige avait à nouveau totalement disparu au-dessus de 2000 m au cours des journées ensoleillées. Aux autres expositions, la neige ancienne avait cependant subi en surface une métamorphose constructive partielle.

Comme c’est habituellement le cas en cette période de l’année, les informations en provenance du terrain ne sont que lacunaires. La programme SNOWPACK de modélisation du manteau neigeux indiquait toutefois que, sous l’effet du vent fort de secteur sud, du foehn et des températures douces, des croûtes durcies dues au vent ou au regel s’étaient formées à la surface en de nombreux endroits de haute altitude. En haute montagne, la constitution du manteau neigeux sur les pentes exposées au nord demeurait parfois encore fragile. Des ruptures isolées relativement grandes dans la neige ancienne témoignaient de ces conditions déjà début novembre, et celles-ci ont par la suite été confirmées par un profil de neige relevé au Titlis (cf. figure 3.2).

Sur la crête principale des Alpes valaisannes depuis le Cervin jusque dans la région du Simplon, un danger "marqué" d’avalanche (degré 3) était en conséquence annoncé du lundi 15 au mercredi 17 novembre. Lors de la sécurisation des pistes dans le domaine skiable, plusieurs avalanches ont ainsi été déclenchées avec succès au moyen d’explosifs, parmi lesquels également une rupture profonde dans la neige ancienne (cf. série de photos).

 

A la mi-novembre, les quantités de neige à haute altitude étaient supérieures aux valeurs de saison dans le sud-est et elles correspondaient plus ou moins aux données moyennes dans le reste des Grisons (cf. figure 3.3). Dans le nord et l’ouest, en revanche, il y avait nettement moins de neige que d’habitude.

 

Du 30 octobre jusqu'au 4 novembre 2021: Offensive hivernale jusqu’à moyenne altitude

Le mois d'octobre était très ensoleillé et généralement sec. Fin octobre, il y avait peu de neige ancienne sur les pentes exposées au nord au-dessus d'environ 2500 m et en haute montagne. Cette neige était généralement rugueuse en surface et non continue. Ce n'était que sur les pentes exposées au nord dans les zones des glaciers de haute montagne que se trouvait un manteau continu de neige ancienne pouvant intervenir dans la formation d'avalanches.

Depuis le samedi 30 octobre jusqu'au jeudi 4 novembre, deux épisodes de chutes de neige ont eu lieu, parfois jusqu'à moyenne altitude. Les chutes de neige étaient les plus intenses le lundi 1er novembre et le mercredi 3 novembre. Cette offensive hivernale a apporté un manteau neigeux continu sur une grande partie du territoire au-dessus de 2000 m (photo 2.1).

 
Photo 2.1: Passage de l'automne à l'hiver, parfaitement illustré ici au Piz Nair en Engadine, GR (photo de gauche).
 
 

Le vent soufflait de secteur sud à ouest. Avant les deux journées de chutes de neige intenses, un foehn fort à tempétueux soufflait de secteur sud, surtout le dimanche 31 octobre et pendant la nuit du mardi 2 au mercredi 3 novembre.

L'activité avalancheuse demeurait assez faible. On a surtout signalé des glissements et de petites avalanches. Ce n'est que dans les zones des glaciers de haute montagne que la situation était différente: L'avalanche la plus impressionnante a été signalée le 1er novembre à Zermatt (cf. photo 2.3).

 

Photos, commentaires

L'hiver a donc commencé. Nous sommes curieux de recevoir vos commentaires concernant le danger d'avalanche ou vos observations d'avalanches (par smartphone sur l'appli WhiteRisk ou ici). Vous pouvez également nous envoyer directement vos photos par mail àbulletin(at)slfto make life hard for spam bots.ch.

Merci de bien vouloir communiquer des informations sur le lieu et l'heure de vos observations pour nous faciliter la gestion des photos.

 

Du dimanche 3 octobre au jeudi 7 octobre

Après un mois de septembre généralement sec et doux, il a plu abondamment sur le versant sud des Alpes du 3 au 4 octobre (blog de MétéoSuisse). Avec une limite des chutes de neige aux alentours de 2800 m, il n’a neigé qu’en haute montagne sur le versant sud des Alpes et sur la crête principale des Alpes. Ensuite, le temps s’est sensiblement rafraîchi et il est tombé un peu de neige du 5 au 7 octobre dans le nord et l’est. La limite des chutes de neige est descendue à environ 1600 m (figure 1.1).

 

Insgesamt fielen von Sonntag, 3. Oktober bis Donnerstag 7. Oktober oberhalb von 3200 bis 3400 m am Alpenhauptkamm 30 bis 60 cm Schnee, lokal auch mehr. In den übrigen Gebieten fielen im Hochgebirge 15 bis 30 cm Schnee. Auf 2600 m fielen im Norden 5 bis 15 cm, im Süden fiel kein Schnee (Abbildungen 1.2).

 
Photo 1 de 4
Figure 1.2a: Cumul de neige tombée en 24 heures le 4 octobre 2021, 06h40 (source: MétéoSuisse)
Photo 2 de 4
Figure 1.2b: Cumul de neige tombée en 24 heures le 5 octobre 2021, 06h40 (source: MétéoSuisse)
Photo 3 de 4
Figure 1.2c: Cumul de neige tombé en 24 heures le 6 octobre 2021, 06h40 (source: MétéoSuisse)
Photo 4 de 4
Figure 1.2d: Cumul de neige tombée en 24 heures le 7 octobre 2021, 06h40 (source: MétéoSuisse)
 

Début octobre, il y avait un manteau neigeux continu uniquement dans les zones des glaciers de haute montagne ainsi que sur les pentes et dans les couloirs à l’ombre au-dessus de 3000 m environ. La neige tombée au cours de la première semaine d’octobre s’y était déposée sur un manteau continu de neige ancienne. Sur le versant nord des Alpes, il y avait début octobre un peu de neige tombée fin septembre à haute altitude. Ailleurs, à moyenne et haute altitude, la neige s’était déposée sur un sol généralement sans neige. La neige fraîche a d’abord été transportée par un vent fort de secteur sud et par la suite par un vent fort de secteur nord donnant lieu à la formation d’accumulations de neige soufflée surtout en haute montagne. Un danger accru d’avalanche prévalait en haute montagne. Les 3 et 5 octobre, le SLF a publié un bulletin d’avalanches. Pour les prochains jours également, la prudence est recommandée dans le choix des itinéraires tout particulièrement dans les zones des glaciers de haute montagne.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire