Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire du 16 au 22 avril 2021

Menu principal

 

Prédominance d’une situation avalancheuse favorable

Avec un danger d’avalanche généralement limité ou faible, les conditions de randonnées étaient souvent très bonnes. Les couches superficielles étaient cependant encore susceptibles de se décrocher localement, mais au fil du temps, ce problème se limitait de plus en plus aux pentes exposées au nord. L’activité d’avalanches de neige mouillée demeurait faible en raison des basses températures.

 
Photo 1 de 11
La prédominance d’une situation avalancheuse favorable pendant cette période couverte par le rapport hebdomadaire a incité de nombreux randonneurs à se rendre en montagne. A l’arrière de Chummibort (Grengiols, VS), plusieurs avalanches de neige meuble se sont décrochées sur les pentes exposées à l’est (photo: L. Mathis, 20.04.2021).
Photo 2 de 11
L’hvier s’accroche ! Glaçons aux formes bizarres accrochés à une toiture à Davos (photo: F. Heldstab, 17.04.2021).
Photo 3 de 11
Dans la Calvina (Pfäfers, SG), les marmottes sont déjà sorties de leur hibernation et se réchauffent au soleil (photo: T. Wätli, 16.04.2021)
Photo 4 de 11
Malgré l’influence fréquente du vent, la couche brun-jaune de poussière du Sahara était encore localisable dans le manteau neigeux dans la région d’Ovi dell’Uomo (Blenio, TI) (photo: F. Vanza, 17.04.2021)
Photo 5 de 11
Sur le côté nord du Piz d’Emmat Dadora (2851 m, Surses, GR), une avalanche étendue de plaque de neige s’est décrochée à près de 2600 m (photo: B. Arpagaus, 17.04.2021).
Photo 6 de 11
En dessous du glacier d’Ammerte à environ 2500 m (Lenk, BE), un randonneur a déclenché cette avalanche de plaque de neige pas si petite que cela. Heureusement, personne n’a été blessé (photo: K. Snoek, 17.04.2021).
Photo 7 de 11
La rupture d’un sérac sur le flanc nord-est du Grand Cornier (3961 m, Anniviers, VS) a déclenché une avalanche de poudreuse visible jusque loin dans le val de Zinal (photo: T. Kawecki, 18.04.2021).
Photo 8 de 11
Sur les pentes exposées au sud à 1200 m, il ne restait plus comme neige que d’anciens cônes d’avalanches, comme ici près de Schuders (Schiers, GR) (photo: SLF/L. Dürr, 18.04.2021).
Photo 9 de 11
Cette avalanche de plaque de neige s’est décrochée côté nord du Munt Pers, sur les pentes de Gianda Persa (Pontresina, GR) à environ 2800 m (photo: T. Wälti, 20.04.2021).
Photo 10 de 11
Ces avalanches au Strela (Davos, GR) se sont également déclenchées sur la couche de poussière du Sahara, mais déjà en mars. Grâce au froid et au manque de précipitations depuis, elles étaient encore bien visibles (photo : SLF/K. Winkler, 21.04.2021).
Photo 11 de 11
Mais également sur les flancs nord, les avalanches de plaque de neige étaient minces et étendues, comme ici au Piz Turba (3017 m, Avers, GR) (photo: M. Marty, 21.04.2021).
 

Evolution météorologique

Le temps était souvent ensoleillé. Des nuages convectifs se formaient généralement en cours de journée et il y avait localement des précipitations, généralement sous forme d’averses. Les quantités de précipitations demeuraient faibles (cf. figure 1). Mais en cette période de l’année, la mesure des précipitations est difficile: (1) Les précipitations sont souvent d’origine convective et dès lors très locales. Elles échappent donc souvent à la détection par les réseaux de mesure. De plus (2), les quantités de précipitations et plus particulièrement les quantités de neige fraîche sont souvent nettement plus importantes en altitude que dans la vallée. Il n’est dès lors pas rare qu’au printemps les stations de mesure n’enregistrent guère de précipitations, alors que sur le terrain – et en particulier en haute montagne – on observe nettement plus de neige fraîche (cf. également à ce sujet les limitations du bulletin d’avalanches).

 
Photo 1 de 7
Figure 1/1: Quantités de neige tombée en 24 h relevées le vendredi matin (16 avril à 08h00). La figure reprend en haut les données du Système de prévision à court terme INCA (Integrated Nowcasting through Comprehensive Analysis) calculées à partir des données des radars et des stations de MétéoSuisse. En bas, sont indiquées les mesures de neige fraîche relevées par les observateurs du SLF ainsi que les hauteurs de neige fraîche fournies par le logiciel SNOWPACK de modélisation du manteau neigeux pour les stations automatiques (les limites des catégories ont été adaptées pour que les petites valeurs soient également visibles).
Photo 2 de 7
Figure 1/2: Quantités de neige tombée en 24 h relevées le samedi matin (17 avril à 08h00). La figure reprend en haut les données du Système de prévision à court terme INCA (Integrated Nowcasting through Comprehensive Analysis) calculées à partir des données des radars et des stations de MétéoSuisse. En bas, sont indiquées les mesures de neige fraîche relevées par les observateurs du SLF ainsi que les hauteurs de neige fraîche fournies par le logiciel SNOWPACK de modélisation du manteau neigeux pour les stations automatiques (les limites des catégories ont été adaptées pour que les petites valeurs soient également visibles).
Photo 3 de 7
Figure 1/3: Quantités de neige tombée en 24 h relevées le dimanche matin (18 avril à 08h00). La figure reprend en haut les données du Système de prévision à court terme INCA (Integrated Nowcasting through Comprehensive Analysis) calculées à partir des données des radars et des stations de MétéoSuisse. En bas, sont indiquées les mesures de neige fraîche relevées par les observateurs du SLF ainsi que les hauteurs de neige fraîche fournies par le logiciel SNOWPACK de modélisation du manteau neigeux pour les stations automatiques (les limites des catégories ont été adaptées pour que les petites valeurs soient également visibles).
Photo 4 de 7
Figure 1/4: Quantités de neige tombée en 24 h relevées le lundi matin (19 avril à 08h00). La figure reprend en haut les données du Système de prévision à court terme INCA (Integrated Nowcasting through Comprehensive Analysis) calculées à partir des données des radars et des stations de MétéoSuisse. En bas, sont indiquées les mesures de neige fraîche relevées par les observateurs du SLF ainsi que les hauteurs de neige fraîche fournies par le logiciel SNOWPACK de modélisation du manteau neigeux pour les stations automatiques (les limites des catégories ont été adaptées pour que les petites valeurs soient également visibles).
Photo 5 de 7
Figure 1/5: Quantités de neige tombée en 24 h relevées le mardi matin (20 avril à 08h00). La figure reprend en haut les données du Système de prévision à court terme INCA (Integrated Nowcasting through Comprehensive Analysis) calculées à partir des données des radars et des stations de MétéoSuisse. En bas, sont indiquées les mesures de neige fraîche relevées par les observateurs du SLF ainsi que les hauteurs de neige fraîche fournies par le logiciel SNOWPACK de modélisation du manteau neigeux pour les stations automatiques (les limites des catégories ont été adaptées pour que les petites valeurs soient également visibles).
Photo 6 de 7
Figure 1/6: Quantités de neige tombée en 24 h relevées le mercredi matin (21 avril à 08h00). La figure reprend en haut les données du Système de prévision à court terme INCA (Integrated Nowcasting through Comprehensive Analysis) calculées à partir des données des radars et des stations de MétéoSuisse. En bas, sont indiquées les mesures de neige fraîche relevées par les observateurs du SLF ainsi que les hauteurs de neige fraîche fournies par le logiciel SNOWPACK de modélisation du manteau neigeux pour les stations automatiques (les limites des catégories ont été adaptées pour que les petites valeurs soient également visibles).
Photo 7 de 7
Figure 1/7: Quantités de neige tombée en 24 h relevées le jeudi matin (22 avril à 08h00). La figure reprend en haut les données du Système de prévision à court terme INCA (Integrated Nowcasting through Comprehensive Analysis) calculées à partir des données des radars et des stations de MétéoSuisse. En bas, sont indiquées les mesures de neige fraîche relevées par les observateurs du SLF ainsi que les hauteurs de neige fraîche fournies par le logiciel SNOWPACK de modélisation du manteau neigeux pour les stations automatiques (les limites des catégories ont été adaptées pour que les petites valeurs soient également visibles).
 

Pendant cette période couverte par le rapport hebdomadaire, le vent était généralement faible à modéré. Les températures à 2000 m ont augmenté passant du niveau hivernal de -6 °C à légèrement au-dessus du point de congélation.

 

Manteau neigeux et avalanches

Le danger principal résidait dans les accumulations de neige soufflée qui s’étaient formées les 13 et 14 avril. Elles avaient par la suite été recouvertes par les petites quantités de neige tombées avec un vent faible et étaient dès lors difficilement voire à peine reconnaissables. Ces accumulations de neige soufflée pouvaient encore se décrocher de temps en temps (cf. figure 2). Elles étaient généralement seulement minces, mais parfois étonnamment étendues (cf. photo 3). Ces conditions indiquaient la présence d’une couche fragile assez marquée. Celle-ci avait également été constatée par les services des avalanches des pays voisins, tout particulièrement dans le Tyrol.

 

Dans les régions intra-alpines du Valais et des Grisons, on a en outre observé localement des déclenchements d’avalanches dans des couches relativement profondes. Cela concernait à chaque fois des pentes exposées au nord au-dessus d’environ 2500 m (cf. photo 4).

 

L’activité d’avalanches de neige humide et mouillée se limitait aux couches proches de la surface et était faible. Après une accalmie les jours précédents, des avalanches de glissement sporadiques ont également à nouveau été signalées à partir du mardi 20 avril.

 

 

Vers le haut

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire