Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 22 - 28 janvier 2021

Menu principal

 

Nouvelles chutes de neige abondantes, fort et très fort danger d’avalanche (degrés 4 et 5)

Comme c’était déjà le cas la semaine précédente, la situation avalancheuse était également critique pour la pratique des sports de neige en dehors des pistes dans de nombreuses régions y compris dans le sud pendant cette semaine couverte par le rapport hebdomadaire. De très nombreuses avalanches ont à nouveau été déclenchées par des personnes. En raison des précipitations intenses, du vent tempétueux en altitude et d’une montée sensible de la limite des chutes de neige, le danger à la fin de cette semaine concernait aussi de plus en plus de bâtiments et de voies de communication exposés dans l’ouest et le nord. Le jeudi 28 janvier, le danger d’avalanche atteignait le degré 4 (fort) sur une grande partie du territoire et dans certaines régions le degré 5 (très fort).

 
Photo 1 de 14
Des chutes de neige intenses et une montée de la limite des chutes de neige jusqu’à 1500 à 2000 m ont donné lieu à une situation avalancheuse aiguë à la fin de cette semaine couverte par le rapport hebdomadaire. Des records de hauteur de neige ont également été enregistrés dans la vallée de Conches (Geschinen, VS) (photo: R. Imsand, 28.01.2021). Voici quelques photos passant en revue une semaine très dynamique…
Photo 2 de 14
Alors qu’il neigeait déjà dans le sud de la Suisse le vendredi (22 janvier), le paysage travaillé par le vent des Churfirsten, ici Chäserrugg et Gamserrugg (Wildhaus, SG), était encore ensoleillé (photo: P. Diener, 22.01.2021).
Photo 3 de 14
En Valais, le vent était généralement modéré de secteur ouest le samedi. Il transportait la neige meuble par-dessus les crêtes et la déposait sur les pentes orientées à l’est (photo: D. Wicki, 23.01.2021).
Photo 4 de 14
Les accumulations fraîches de neige soufflée pouvaient parfois se décrocher facilement, comme ici à près de 2500 m d’altitude au Col de Brinta dans le val d’Anniviers, VS (photo: D. Wicki, 23.01.2021).
Photo 5 de 14
Avec la fin des précipitations dans le sud, de nombreux adeptes des sports d’hiver se sont rendus en montagne le samedi. On a enregistré de nombreuses avalanches spontanées et des avalanches déclenchées par des personnes, comme par exemple ici dans le Tessin en direction de Sella di Ör Languosa (Faido) (photo: L. Silvanti, 23.01.2021).
Photo 6 de 14
Pendant la pause dans les précipitations, le dimanche, le problème persistant lié à la neige ancienne était clairement visible, surtout en Valais et dans les Grisons. Cette avalanche de plaque de neige a été photographiée dans la région du Tsaté, (Evolène, VS) (photo: A. Gnaegi, 24.01.2021).
Photo 7 de 14
En Engadine également, les couches fragiles dans la neige ancienne étaient encore susceptibles de se décrocher. Des avalanches, comme ici cette avalanche de plaque de neige près de l’Alp Secha au-dessus du Lej Suot (Silvaplana, GR), se décrochaient jusque dans les couches profondes (photo: M. Graf, 24.01.2021).
Photo 8 de 14
Les précipitations dans le sud ont été suivies par le vent du nord: il était violent surtout le dimanche et formait des panaches de neige sur les crêtes, comme ici dans le Tessin au Pizzo di Cadrèigh (2510 m, Blenio) (photo: F. Vanza, 24.01.2021).
Photo 9 de 14
La neige fraîche de la dernière période de précipitations était ainsi rapidement déplacée par le vent qui laissait ses traces à la surface du manteau neigeux, comme ici au Monte Bar (1816 m, Capriasca, TI) (photo: M. Müller, 24.01.2021).
Photo 10 de 14
L’hiver n’est pas facile pour les chamois: L’abondance de la neige complique la recherche de nourriture et les déplacements de la faune sauvage. Sans possibilités de refuge dans des zones de repos, chaque journée est marquée par la lutte pour la survie (photo: SLF/Th. Stucki, 24.01.2021).
Photo 11 de 14
Des avalanches spontanées, qui se décrochent dans la neige soufflée, comme dans la région du Piz Curvér (2730 m, Surses, GR), pouvaient être observées fréquemment dans les régions intra-alpines (photo: SLF/Th. Stucki, 24.01.2021).
Photo 12 de 14
Après le deuxième épisode de précipitations de cette semaine, les avalanches superficielles de plaque de neige étaient à nouveau plus fréquentes: Même sur de petites pentes, les adeptes des sports d’hiver pouvaient déclencher des avalanches, par exemple sur la Lauchernalp (Wiler, VS) (photo: M. Marty, 26.01.2021).
Photo 13 de 14
Dépôt humide d’une très grande avalanche dans le Bas-Valais, qui s’est décrochée pendant la nuit du mercredi au jeudi 28 janvier au Grand Chavalard (Fully) et est descendue jusque dans la vallée (photo: M. Derivaz, 28.01.2021).
Photo 14 de 14
Cette avalanche dans le Trient (VS) s’est décrochée spontanément en dessous de la limite de la forêt dans le manteau neigeux humidifié par la pluie et est descendue jusque dans le fond de la vallée (photo: J.-L. Lugon, 28.01.2021).
 

Météo

Du vendredi 22 au samedi 23 janvier: Neige fraîche dans le sud et l’ouest, vent du sud dans le nord
Pendant la nuit du jeudi au vendredi, il a neigé dans l’ouest et le sud. En cours de journée, il y a eu des éclaircies temporaires, mais dès l’après-midi, il a à nouveau neigé sur le versant sud des Alpes et dans le Jura, et ces chutes de neige se sont intensifiées dans la nuit du vendredi au samedi. La limite des chutes de neige se situait d’abord entre 1000 et 1500 m et elle est descendue jusqu’à basse altitude pendant la nuit du vendredi au samedi. Globalement, de 40 à 70 cm et localement jusqu’à 90 cm de neige sont tombés depuis le mercredi après-midi 20 janvier jusqu’au samedi matin 23 janvier à haute altitude sur une grande partie du versant sud des Alpes ainsi que de la crête principale des Alpes depuis le San Bernardino jusqu’au col de la Bernina. Dans les Alpes fribourgeoises et vaudoises ainsi que dans le nord et la partie la plus occidentale du Bas-Valais, l’apport de neige était de 20 à 40 cm; ailleurs, il était plus faible (cf. figure 2).

 
 

Le samedi était partiellement ensoleillé dans l’ouest et généralement nuageux ailleurs. Au cours de l‘après-midi, de nouvelles chutes de neige sont arrivées par l’ouest. Au début, le vent de secteur sud était encore modéré à fort dans le nord, puis pendant la nuit du vendredi au samedi, il s’est orienté au nord-ouest et les précipitations ont cessé dans le sud. Le vent du nord-ouest s’est ensuite intensifié devenant modéré à fort en altitude, tandis que dans le nord, le vent soufflait du secteur ouest (cf. figure 3).

 

Du dimanche 24 au mardi 26 janvier: Neige fraîche dans l’ouest et le nord, vent du nord et soleil dans le sud

Pendant la nuit du samedi au dimanche, il a encore neigé un peu, plus particulièrement dans l’ouest. La journée était ensuite ensoleillée sur une grande partie du territoire, mais dans l’est le ciel était partiellement nuageux. Après cette pause dans les précipitations, de nouvelles chutes de neige jusqu’à basse altitude sont arrivées le dimanche soir dans l’ouest et le nord. Elles ont donné lieu à quelques problèmes de circulation le lundi matin sur le Plateau. Pendant la journée du lundi, il y a eu des précipitations sous forme d’averses, mais aussi des éclaircies sporadiques. Pendant la nuit du lundi au mardi, il a neigé jusqu’à basse altitude, surtout depuis l’est des Alpes bernoises jusque dans le nord des Grisons. Les quantités de précipitations étaient très variables dans le nord. Globalement, il est souvent tombé de 20 à 40 cm de neige et dans certaines régions de 40 à 60 cm et localement jusqu’à 80 cm (cf. figure 4). Sur le versant sud des Alpes, le temps était resté largement sec et ensoleillé. En altitude, le vent était temporairement modéré à fort de secteur ouest à nord-ouest.

 

Le mardi était généralement ensoleillé dans l’ouest et le sud. Dans l’est, le ciel était généralement nuageux avec encore quelques flocons de neige au cours de la matinée et des éclaircies hésitantes en soirée.

Du mercredi 27 au jeudi 28 janvier: Neige fraîche dans l’ouest et le nord, montée sensible de la limite des chutes de neige
Après la pause dans les précipitations le mardi, il y a eu de nouvelles chutes de neige à partir de l’ouest pendant la nuit du mardi au mercredi. Elles marquaient le début d’une situation météorologique de quatre jours avec des courants de secteur nord-ouest. Les précipitations se sont intensifiées pendant la nuit du mercredi au jeudi et étaient dans certaines régions plus abondantes que prévu. La limite des chutes de neige se situait encore à basse altitude le mercredi et, le jeudi, elle est montée à 2000 m dans l’ouest, à 1500 à 1800 m dans l’est et à 1200 à 1500 m dans les vallées intra-alpines et dans le sud. Le vent de secteur ouest était modéré à fort dans le nord, et faible à modéré dans le sud. Le jeudi, il était fort à tempétueux de secteur ouest à nord-ouest en altitude dans le nord.
Selon les prévisions, cet épisode de précipitations persistera encore jusqu‘au samedi 30 janvier. Un bilan intermédiaire des quantités de précipitations depuis le mardi soir jusqu’au jeudi matin est repris dans la figure 5.

 

Manteau neigeux et situation avalancheuse

Au cours de cette semaine dynamique, toutes les situations avalancheuses se sont présentées:
La neige fraîche et le vent fort de secteur variable (cf. figure 3) ont donné lieu, sur une grande partie du territoire et pendant toute la semaine, à la formation d’accumulations de neige soufflée petites à moyennes, mais parfois aussi grandes. Ces dernières plus particulièrement pendant la nuit du mercredi au jeudi 28 janvier (cf. figure 6).

 

A haute altitude, la neige ancienne était caractérisée par une constitution défavorable, plus particulièrement sur l’ouest du versant nord des Alpes, en Valais et dans les Grisons. Dans ces régions, les parties inférieure et centrale du manteau neigeux renfermaient, à toutes les expositions, une couche fragile marquée. Sur le centre et l’est du versant nord des Alpes, cette couche fragile était également encore présente à certains endroits, mais elle était recouverte d’une grande épaisseur de neige, de sorte que des personnes ne pouvaient plus guère provoquer son décrochement. Sur le versant sud des Alpes, la constitution du manteau neigeux était en général meilleure, car ici c’étaient surtout les couches de neige proches de la surface qui étaient encore susceptibles de se décrocher. Avec l’humidification du manteau neigeux à cause de la pluie à la fin de la période examinée, davantage d’avalanches de neige mouillée et d’avalanches de glissement se sont décrochées à basse et moyenne altitude.

L’évolution de la situation avalancheuse pendant les trois périodes de précipitations est décrite ci-après:
En altitude dans le sud, la neige tombée pendant la première période de précipitations de cette semaine (cf. figure 2) a été transportée par le vent. A moyenne altitude, la neige fraîche et la neige soufflée recouvraient une surface de neige ancienne partiellement croûtée. Dans le sud, l’apogée de l’activité avalancheuse a été atteint à la fin des précipitations, pendant la nuit du vendredi au samedi 23 janvier. Sur le versant sud des Alpes (cf. photo 6) ainsi qu‘en Haute-Engadine et au sud de ces régions, quelques avalanches se sont décrochées spontanément, et localement aussi encore le dimanche 24 janvier.

 

En Haute-Engadine et dans le val Müstair, des avalanches se sont également décrochées dans des couches plus profondes du manteau de neige ancienne. Rétroactivement, le degré de danger 4 (fort) dans certaines parties de l’est de la crête principale des Alpes n’avait pas seulement été atteint pendant la nuit du vendredi au samedi, mais également pendant la journée.

La neige fraîche et la neige soufflée de la deuxième période de précipitations de cette semaine (cf. figure 4) étaient susceptibles de se décrocher dans l’ouest et le nord, mais plus particulièrement en Valais et sur l’ouest du versant nord des Alpes. Au cours du week-end des 23/24 janvier, de nombreuses avalanches ont été déclenchées par des personnes ou se sont parfois décrochées spontanément (cf. photo 9). Les avalanches se décrochaient parfois aussi dans la neige ancienne fragile. Le lundi 25 janvier, quelques très grandes avalanches spontanées ont également été observées dans le nord du Valais entre Ovronnaz et le Lötschental.

 

 

Avec le début de la troisième période de précipitations de cette semaine (cf. figure 5), le danger d’avalanche a augmenté sensiblement sur une grande partie du territoire. Dans le courant de la journée du mercredi 27 janvier, le degré 4 (fort) a été atteint sur la crête nord des Alpes ainsi que dans le sud du Valais. Pour le jeudi 28 janvier, le degré 4 (fort) de danger d’avalanche était annoncé dans une grande partie de l’ouest et du nord. D’importantes accumulations de neige soufflée se sont formées en altitude. Sous le poids de la grande surcharge due à la neige fraîche et à la neige soufflée, davantage d’avalanches se sont décrochées dans la neige ancienne et ont atteint une grande ampleur. De plus, la pluie a fragilisé le manteau neigeux à basse et moyenne altitude donnant lieu à plus d’avalanches de neige mouillée et de glissement.
Pendant la nuit du mercredi au jeudi, les précipitations étaient plus abondantes que prévu dans certaines régions. Dans l’est des Alpes bernoises et dans le nord du Valais, déjà de très grandes avalanches et localement aussi des avalanches d’ampleur extrême ont été observées ou enregistrées par les systèmes de détection automatique jusqu’au jeudi matin. Avec les précipitations parfois encore très intenses attendues le jeudi et l’arrivée d’un vent tempétueux en altitude, le danger d’avalanche a encore augmenté le jeudi. Le jeudi matin 28 janvier, un nouveau bulletin d’avalanches (non annoncé) a été diffusé. Dans ce bulletin d’avalanches, le danger d’avalanche a été accru du degré 4 (fort) au degré 5 (très fort) dans les régions allant du Lötschental jusque dans les Alpes uranaises en passant par la vallée de Conches ainsi que du degré 3 (marqué) au degré 4 (fort) dans certaines régions du nord du Tessin (cf. figure 10).

 
 

Hauteurs de neige à fin janvier

Hauteurs de neige à fin janvier
Le 28 janvier 2021, les hauteurs de neige à 2000 m se situaient sur une grande partie du territoire entre 1 et 2 m, et atteignaient parfois 3 m dans l’est des Alpes bernoises et dans les Alpes de Suisse centrale ainsi que dans certaines régions de l’est du versant nord des Alpes. Sur une grande partie du territoire, elles étaient supérieures voire nettement supérieures aux moyennes de saison. De nombreuses stations de moyenne altitude effectuant des relevés depuis un grand nombre d’années (plus de 50 ans) dans le centre et le sud des Grisons ainsi que certaines stations de la région du Gothard et de Suisse centrale ont enregistré de nouveaux records ou quasi-records de hauteur de neige pour un 28 janvier (cf. figure 11).

 

Accidents d’avalanche et avalanches ayant provoqué des dégâts matériels

C’est surtout au début de cette semaine couverte par le rapport hebdomadaire que de nombreuses avalanches ont été déclenchées par des personnes. De grandes et localement de très grandes avalanches, qui se sont décrochées dans la neige ancienne, ont surtout été observées dans le centre du Bas-Valais et en Engadine (cf. photo 12).

 

Sur un total de 18 accidents d‘avalanche signalés, 21 personnes ont été touchées et 4 personnes ont été entièrement ensevelies. Le 23 janvier, une personne a perdu la vie à la Pointe des Champs Ferret (Nendaz, VS).
Le jeudi 28 janvier, plusieurs dégâts matériels provoqués par une très grande avalanche ont été signalés dès la matinée. Plus tard dans la journée, il y a eu d‘autres avalanches très grandes et localement d’ampleur extrême. Dresser le bilan de l‘activité avalancheuse et de l’ampleur des dommages ne sera possible qu’ultérieurement.
 

Vers le haut

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire