Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 09 - 15 avril 2021

Menu principal

 

L’hiver ne lâche pas prise – une fois de plus de la neige jusqu’à basse altitude

Une chute des températures a à nouveau apporté des flocons de neige jusqu‘à basse altitude dans le nord. A haute altitude, la situation avalancheuse était dominée par la neige fraîche et la neige soufflée. Des avalanches pouvaient parfois facilement être déclenchées par des personnes.

 
Photo 1 de 8
Petite avalanche de plaque de neige, déclenchée par des personnes sur une pente exposée au sud-est à près de 3100 m au Wildhorn (BE/VS). Personne n’a été touché (photo: A. Wälchli, 13.04.2021).and erfasst (Foto: A. Wälchli, 13.04.2021).
Photo 2 de 8
Dès le début de cette période couverte par le rapport hebdomadaire, des avalanches relativement petites de plaque de neige ont été observées sur des pentes exposées au sud, comme ici au Tällistock (Obergoms, VS) à environ 2800 m (photo: P. Darbellay, 10.04.2021).
Photo 3 de 8
La situation de barrage météorologique côté sud au cours du week-end a fait disparaître certains sommets des Alpes sous une impressionnante mer de nuages. Sur le Sustenhorn (3502 m, Innertkirchen BE), les nuages glissaient comme un fleuve en direction de la vallée (photo: P. Degonda, 11.04.2021).
Photo 4 de 8
Les chamois avaient aussi pressenti le changement du temps sur le Tomülboden (Vals/GR) et cherchaient un abri avant les chutes de neige à venir (photo: U. Berni, 11.04.2021).
Photo 5 de 8
Crêtes rasées: En de nombreux endroits, le foehn n’avait guère laissé de grains de neige en place et avait tout balayé sur les crêtes des montagnes, comme ici au Brunegghorn (3831 m, Randa, VS) (photo: J. Schwarz, 11.04.2021).
Photo 6 de 8
Le décrochement de la neige fraîche et de la neige soufflée pouvait parfois être provoqué très facilement par des personnes isolées, comme ici en dessous du Badus (2928 m, Andermatt, UR) (photo: P. Degonda, 13.04.2021).
Photo 7 de 8
La structure de la neige sur le flanc nord-est du Châtillon (2478 m, Ormont-Dessus, VD) témoigne de la force du vent le mardi dans certaines régions (photo: J.-P. Wagnières, 13.04.2021).
Photo 8 de 8
Devant la Chamanna Jenatsch (2653 m, Bever, GR), la crête montre également l’impact du vent sous le soleil matinal (photo: J. Lucas, 14.04.2021).
 

Météo, situation neigeuse et avalancheuse

Vendredi 9 et samedi 10 avril: Foehn dans le nord

Une situation de barrage météorologique côté sud s’est installée dans l’espace alpin. Le vent de secteur sud-ouest était modéré, et dans les régions de foehn du nord du pays, il était temporairement fort. Le samedi après-midi, il y a eu des chutes de neige à haute altitude dans le sud.

A certains endroits du versant nord des Alpes, le foehn modéré a donné lieu à la formation d’accumulations de neige soufflée relativement petites (cf. photo 1). Des déclenchements d’avalanches petites à moyennes étaient signalés localement. A part cela, la situation avalancheuse demeurait le plus souvent favorable.

 

Du dimanche 11 au mardi 13 avril: Dans le nord, de la neige jusqu’à basse altitude; problème lié à la neige fraîche et la neige soufflée à haute altitude

Les chutes de neige qui avaient commencé le samedi après-midi dans le sud y ont persisté jusqu’au lundi. La limite des chutes de neige se situait aux alentours de 1400 m. Un foehn d’abord encore modéré à fort soufflait dans le nord. Avec le passage d’un front froid dans la nuit du dimanche au lundi et le changement de direction du vent depuis le secteur sud jusqu’au secteur nord qui en résulte, le temps s’était sensiblement refroidi (cf. figure 2). Il neigeait dans le nord, avec une limite des chutes de neige descendant rapidement jusqu’à basse altitude. Le mardi, il n’a plus neigé un peu que dans l’est. Dans le sud et en Engadine, le vent du nord était fort et transportait la neige meuble (cf. figure 3). Globalement, entre le samedi soir et le mercredi matin, il était souvent tombé de 20 à 40 cm de neige au-dessus de 1800 m environ, et jusqu’à 50 cm sur la crête principale des Alpes depuis le col du Lukmanier jusqu’au col de la Bernina et au sud de ces régions. Dans le Haut-Valais et dans le Jura, il était tombé quelques centimètres de neige (cf. figure 4).

 
 
 

Des départs spontanés d’avalanches n’ont été signalés que localement. Ainsi par exemple, le gardien de la cabane Forno (val Bregaglia/GR), où il était tombé près de 60 cm de neige à 2500 m, a signalé plusieurs avalanches spontanées de plaque moyennes à grandes. Même si les avalanches spontanées constituaient plutôt l‘exception, des avalanches petites à moyennes pouvaient néanmoins être déclenchées parfois facilement par des personnes (cf. photo 5).

 

Mercredi 14 et jeudi 15 avril: Nuages, soleil, chutes de neige

Après une matinée ensoleillée, des nuages ont à nouveau envahi le ciel au cours de la journée de mercredi. Pendant la nuit du mercredi au jeudi, il est tombé de 10 à 20 cm de neige à haute altitude dans le sud. Un temps assez gris a persisté le jeudi dans l‘est, tandis que dans l’ouest, la journée était assez ensoleillée. L’isotherme zéro degré oscillait aux alentours de 1000 m.

Le danger d’avalanche ne diminuait que lentement. A haute altitude, le danger principal résidait toujours dans la neige fraîche et la neige soufflée des jours précédents. Des déclenchements isolés d’avalanches par des personnes ont été signalés (cf. photo 6).

 

Accidents d’avalanche

Au cours de la période couverte par le rapport hebdomadaire, 17 avalanches déclenchées par des personnes ont été signalées (cf. figure 7). Au total, 6 personnes ont été emportées dans 5 de ces avalanches. Heureusement, personne n’a été blessé.

 

Hauteurs de neige à mi-avril

Comme c’est typique en cette période de l’année, les différences entre les hauteurs de neige étaient importantes entre les altitudes moyennes et hautes (cf. figure 8):

  • A 1000 m, il y avait en terrain plat sur le centre et l’est du versant nord des Alpes souvent encore un manteau neigeux d’une épaisseur d’environ 20 cm. Dans le Jura, sur l’ouest du versant nord des Alpes et en Valais, il n’y avait pratiquement plus de neige à cette altitude.
  • A 2000 m, il y avait encore beaucoup de neige dans toutes les régions. C’est ainsi qu’au nord de l’axe Rhône-Rhin, la hauteur de neige était généralement supérieure à 150 cm, tandis qu’au sud de cet axe, elle était inférieure à cette valeur.
 
Photo 1 de 2
Figure 8a: Hauteur de neige (HS) à 1000 m (a) et 2000 m (b), calculée à l’aide du modèle de l’OSHD (Service nivo-hydrologique opérationnel du SLF). Les couleurs représentent la hauteur de neige. Gris: pas de valeur, car la topographie se situe en dessous de l’altitude choisie.
Photo 2 de 2
Figure 8b: Hauteur de neige (HS) à 1000 m (a) et 2000 m (b), calculée à l’aide du modèle de l’OSHD (Service nivo-hydrologique opérationnel du SLF). Les couleurs représentent la hauteur de neige. Gris: pas de valeur, car la topographie se situe en dessous de l’altitude choisie.
 

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire