Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 31 janvier - 06 février 2020

Menu principal

 

Avec la pluie et la tempête de neige, une situation avalancheuse critique persiste

Après une journée ensoleillée et douce, des pluies jusqu’à 2400 m ont déclenché de nombreuses avalanches de neige mouillée et de glissement. Une tempête est ensuite arrivée presque sans interruption, avec de la neige jusqu’à basse altitude. Ces deux événements ont entraîné un fort danger d’avalanche dans certaines régions à l’ouest et au nord. De nombreuses avalanches moyennes et grandes se sont déclenchées, et dans certains cas de très grandes avalanches sèches et mouillées. Les conditions dans le sud des Grisons et dans le Tessin ont été moins critiques.

 

 

 
Photo 1 de 13
La semaine dernière, des pluies jusqu’à 2400 m ont provoqué de grandes avalanches de neige mouillée. Ici, plusieurs avalanches ont atteint le fond du Lötschental, à droite de la photo, près de Tännerbach sur un versant nord-ouest à 1450 m (Wiler (Lötschen), VS ; photo: B. Rieder, 03.02.2020).
Photo 2 de 13
Le peu de pluie tombé dans la nuit de jeudi à vendredi 31.01. a laissé des rigoles de ruissellement bien visibles sur le manteau neigeux des montagnes de Flums. Ceci avant même les fortes pluies de dimanche et lundi (1540 m, Flums, SG ; photo: R. Bärtsch).
Photo 3 de 13
Dès le vendredi 31.01., des avalanches de neige mouillée et de glissement se sont déclenchées en de nombreux endroits. La photo a été prise sur le versant nord du Moléson (1600 m, Gruyères, FR ; photo: B. Grandjean).
Photo 4 de 13
En haute altitude également, quelques avalanches spontanées, mais sèches ont été observées le vendredi 31.01. et le samedi 01.02. Ici, il est possible de voir la zone de départ d’une avalanche de plaque sur un versant nord près du Basler Chopf (2628 m, Davos, GR) (photo: SLF/C. Hänni, 01.02.2020).
Photo 5 de 13
Sur le même versant, plus au sud-ouest, une autre avalanche spontanée est partie à environ 2450 m. Elle s’est écoulée sur plusieurs passages plats et sur environ 500 mètres de dénivelée presque jusqu’au fond de la vallée de la Flüela (Davos, GR ; photo: SLF/M. Marty, 01.02.2020).
Photo 6 de 13
Avec la pluie du dimanche 02.02. et du lundi 03.02., de grandes avalanches de neige mouillée se sont avancées parfois loin dans les vallées. Le volume des dépôts est resté généralement faible. On observe ici une avalanche qui est partie sur le flanc est de la Dent du Salentin à 1900 m et a atteint presque La Balmaz à 460 m (Evionnaz, VS ; photo: G. Cheseaux, 02.02.2020).
Photo 7 de 13
Dans la vallée de Zermatt, des avalanches de neige mouillée ont atteint la galerie de la voie ferrée près de Rosswäng entre Täsch et Zermatt (VS ; photo: B. Jelk, 03.02.2020).
Photo 8 de 13
Avec la tempête Petra, la limite pluie-neige est descendue mardi 04.02. jusqu’à basse altitude. De fortes rafales de tempête se sont produites en montagne. Ces courageux randonneurs à ski ont néanmoins osé sortir dans le Safiental (1694 m, GR). Leur commentaire de la photo a été le suivant : « Beaucoup de fissures, beaucoup de neige soufflée, de petites coulées, rock’n’roll » (photo: J. Schwarz, 04.02.2020).
Photo 9 de 13
Après la neige fraîche et la tempête, de nombreux minages ont été couronnés de succès le 05.02. Cette avalanche avec beaucoup de formation de poudreuse a été déclenchée dans le Triftbach près de Saas-Fee (VS) (photo: P. Schneiter).
Photo 10 de 13
L’avalanche de crête du Foggenhorn (2568 m) au-dessus du Belalp (Naters, VS) a pu être déclenchée avec une seule charge (voir fig. 8). La fissure avait une largeur d’environ 1500 m (photo: P. Schwitter, 06.02.2020).
Photo 11 de 13
Sur le Salezer Horn (2536 m) au-dessus de Davos (GR), le minage a également été couronné de succès. Sur le côté gauche de la photo, on peut voir des traces fraîches de descente (photo: SLF/S. Margreth, 06.02.2020).
Photo 12 de 13
Le temps de la semaine dernière a laissé des traces marquées sur la surface de la neige : la pluie a formé une sous-couche gelée et brillante, sur laquelle la neige fraîche déposée est visible en blanc éclatant. La photo montre l’Alp Grienena à 2136 m près du Piz Titschal (Obersaxen Mundaun, GR) (photo: P. Degonda, 05.02.2020).
Photo 13 de 13
Lors de la même randonnée dans le domaine de la limite de la forêt, il a été possible également de profiter de la belle poudreuse (photo: P. Degonda, 05.02.2020).
 

Neige, météorologie, avalanches

L’indice d’activité avalancheuse donne un bon aperçu de cette période mouvementée (voir figure 1).

 

 

Vendredi 31.01.: avec le réchauffement important, de nombreuses avalanches spontanées

Dans la nuit de jeudi à vendredi, il est tombé quelques centimètres de neige au nord et dans le nord des Grisons au-dessus d’environ 2000 m. Après une matinée nuageuse, des éclaircies sont arrivées par l’ouest et dans le Tessin. En raison de la nuit nuageuse, de la pluie, de la température élevée de l’air et du rayonnement diffus à travers les nuages bas qui se sont dissipés lentement, les couches supérieures de la neige ont été fortement réchauffées. Ce réchauffement a entraîné de nombreuses avalanches spontanées ou déclenchées par des personnes. La structure du manteau neigeux était apparemment si fragile que le réchauffement et le peu de pluie ont suffi à provoquer les avalanches spontanées. Les effets de ce réchauffement avaient été sous-estimés dans les prévisions. Bien que le Service de prévision des avalanches ait supposé que des avalanches pouvaient être facilement déclenchées, les avalanches spontanées n’avaient pas été mentionnées dans le bulletin (cf. figures 2 et 3).

 
 

Samedi 01.02.: d’abord le soleil, puis la pluie

Au cours de la nuit claire du vendredi au samedi 01.02., la surface de la neige s’est généralement bien refroidie. La surface de neige humide s’est transformée en une croûte généralement cassante. La question s’est posée de savoir dans quelle mesure le réchauffement et le refroidissement avaient déjà pu stabiliser le manteau neigeux. On pouvait supposer que la chaleur n’avait pas encore pénétré jusqu’aux couches fragiles marquées au-dessus de 2000 à 2200 m environ et dans les régions intra-alpines et que les déclenchements d’avalanches y restaient probables. Plusieurs avalanches déclenchées par des personnes l’ont confirmé (cf. figure 4). Ces avalanches avaient de nombreux points communs : secteur Nord, presque toutes au-dessus d’environ 2500 m, cantons du Valais et des Grisons.

 

Des précipitations sont arrivées par l’ouest en journée. La limite pluie-neige se situait à nouveau aux environs de 2000 m. Au nord, un fort vent d’ouest est arrivé avec la pluie.

Dimanche 02.02. et lundi 03.02.: grande pluie

Jusqu’à dimanche matin, il n’est tombé dans un premier temps que quelques millimètres de pluie. La limite pluie-neige est descendue dans la nuit de dimanche à lundi provisoirement à 1600 m. Pendant la journée, les précipitations se sont intensifiées et la limite pluie-neige est remontée très haut à 2400 m à l’ouest et à 2200 m à l’est. Jusqu’à lundi soir, on a observé des cumuls considérables de précipitations (cf. figure 5). Avec la pluie, du sable du Sahara a également été transporté vers les Alpes en un arc de cercle à travers l’Atlantique.

 

La pluie et la neige fraîche n’ont pas été les seuls facteurs de formation d’avalanches pendant cette phase. Les précipitations ont été accompagnées de vents forts à tempétueux de secteur ouest.

La pluie a déclenché un cycle marqué d’avalanches de neige mouillée (voir figure 1). La plupart des avalanches se sont déclenchées entre dimanche après-midi et lundi matin. Les précipitations étaient alors très intenses et la limite pluie-neige était la plus élevée. De nombreuses avalanches moyennes et grandes se sont déclenchées, et dans certains cas de très grandes avalanches. Certaines avalanches se sont approchées des routes, mais les volumes de dépôts n’étaient pas particulièrement importants (voir figures 6 et 7).

 

 

Mardi 04.02. et mercredi 05.02.: tempête de neige

Dans la nuit de lundi à mardi, un front froid accompagné d’une tempête a traversé la Suisse. La limite pluie-neige est descendue rapidement à basse altitude. Mercredi, il est encore tombé de la neige à l’est, alors que le temps a été assez ensoleillé à l’ouest. Le vent du nord, fort a tempétueux, a persisté. C’est sur le versant nord des Alpes, dans le Valais et dans les Grisons que les plus grandes quantités de neige fraîche sont tombées (voir figure 8).

 

Pour le mercredi 05.02., un fort danger d’avalanche a de nouveau été annoncé pour certaines régions du Valais, de la crête nord des Alpes et des Grisons. En plus des avalanches spontanées, un très grand nombre d’avalanches de moyenne et grande taille, et dans certains cas de très grande taille, ont été signalées, cette fois-ci presque sans exception des avalanches sèches. Une avalanche minée sur le Belalp (VS) peut même être qualifiée d’extrêmement grande avalanche (voir figure 9). Des avalanches isolées ont également été déclenchées par des personnes.

 

Jeudi 06.02.:principalement ensoleillé et plus doux

Avec beaucoup de soleil, des vents faibles à modérés du nord-est et des températures plus douces, jeudi était une journée idéale pour les randonnées (voir figure 10). Le danger d’avalanches était encore marqué (degré 3).

 

À l’est, où le ciel était encore nuageux la veille, de nombreuses interventions de minages ont été menées pour sécuriser les pentes et les routes. Au cours de ce processus, quelques avalanches de moyenne à grande taille ont été déclenchées (cf. figure 11).

 

 

Conditions d’enneigement

En raison des fortes pluies, les hauteurs de neige ont diminué à basse et moyenne altitude. Les chutes de neige à la fin de la période du rapport n’ont pas pu compenser cette baisse. Alors que les hauteurs de neige au-dessus de 2000 m étaient généralement moyennes, et légèrement supérieures à la moyenne dans le Valais et le Tessin, les sites de mesure manuelle d’altitude plus basse présentaient moins de neige que la moyenne à long terme. Ce n’est que dans l’ouest du Valais, dans le Goms, dans la région de Davos et dans le nord de l’Engadine que les hauteurs de neige mesurées correspondent à la moyenne.

 

 

Accidents d’avalanche

Vendredi 31.01., ont été signalés au service de prévisions 6 accidents d’avalanche, dans lesquels 13 personnes ont été touchées et une a été complètement ensevelie. En outre, une avalanche spontanée a causé des dégâts matériels sur un pont de la commune de Savièse (VS). Le samedi 01.02., 4 avalanches dans la région de Davos ont touché un total de 4 personnes. Une autre avalanche ayant touché 2 personnes s’est produite mercredi 05.02. à Bourg-St-Pierre.

Malgré de nombreuses avalanches, il n’y a heureusement pas eu de blessés graves ni de morts cette semaine et les dégâts matériels ont été limités.

 

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire