Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 20 - 26 décembre 2019

Menu principal

 

Deux épisodes de fortes chutes de neige avec à chaque fois un fort danger d’avalanche dans certaines régions

Au cours d’une puissante situation de barrage météorologique côté sud, il a neigé intensément dans le sud au début cette période examinée par le rapport hebdomadaire, tandis qu’une tempête de foehn sévissait dans le nord. Le samedi 21 décembre, la situation de barrage météorologique côté sud a été remplacée, après seulement une brève interruption, par une situation avec des courants de secteur ouest. Par la suite, il a neigé parfois intensément, d’abord dans l’ouest, puis sur tout le versant nord des Alpes et dans le nord des Grisons. Ce n’est que dans la nuit du mercredi au jeudi 26 décembre que les chutes de neige ont également cessé dans l’est. Dans les régions concernées, ces deux phénomènes ont donné lieu à des situations avalancheuses très critiques avec parfois un fort danger d’avalanche (degré 4). Le jeudi 26 décembre, il y a eu plusieurs accidents impliquant des personnes.

 
Photo 1 de 14
Série de photos/photo 1: Cette impressionnante avalanche poudreuse a été déclenchée lors d’une opération de minage au-dessus de Zermatt (VS) à environ 3100 m et a atteint une longueur d’environ 1,7 km (photo: B. Jelk, 25.12.2019).
Photo 2 de 14
La veille de Noël, un front chaud a apporté de la pluie parfois jusqu’à plus de 2000 m d’altitude. L’écoulement de l’eau a marqué la surface neigeuse à La Léchère à 1442 m (Finhaut, VS) (photo: J.-L. Lugon, 25.12.2019).
Photo 3 de 14
Après une période de précipitations intenses dans le sud, le ciel s’est dégagé dans le courant de la journée du samedi 21.12.2019. Le vent tempétueux donnait lieu à la formation de panaches de neige à la Cima del Simano (2580 m, Acquarossa, TI) (photo: F. Vanza).
Photo 4 de 14
La neige fraîche a donné beaucoup de plaisir aux adultes comme aux petits enfants, ici dans le Val d’Entremont à 2100 m (Orsières, VS) (photo: C. Berthod, 23.12.2019).
Photo 5 de 14
Avec la neige fraîche et le réchauffement du 24.12.2019, l’activité avalancheuse était accrue dans toute la Suisse. On peut voir ici des glissements de neige meuble relativement petits dans le Tessin au Poncione di Nara (2432 m, Faido, TI) (photo: D. De Giorgio).
Photo 6 de 14
Dans le Jura également, une petite avalanche de neige mouillée s’est décrochée sur la façade est de La Dôle (1610 m, Chéserex, VD) (photo: J.-P. Wagnières, 24.12.2019).
Photo 7 de 14
Dans le Haut-Valais près de Reckingen (environ 2000 m, vallée de Conches, VS), on pouvait observer en direct le départ d’une avalanche de glissement spontanée. À l’arrière-plan, on peut voir des avalanches plus anciennes et déjà recouvertes de neige (photo: R. Imsand, 25.12.2019).
Photo 8 de 14
La veille de Noël, un fort danger d’avalanche (degré 4) prévalait dans le Bas-Valais. Plusieurs grandes avalanches sont descendues jusque dans la vallée, comme ici à proximité de Trient (VS) (photo: J.-L. Lugon, 24.12.2019).
Photo 9 de 14
Ici aussi sur une pente orientée à l’est en dessous du Bel Oiseau sur les Luées de Balayé (2100 m, Finhaut, VS), plusieurs avalanches se sont décrochées (photo: J.-L. Lugon, 25.12.2019).
Photo 10 de 14
Cette opération de minage au Mettelhorn (3402 m, VS) près de Zermatt était réussie. La rupture s’est produite dans la neige ancienne et a donné lieu à une grande avalanche poudreuse, qui a parcouru un dénivelé d’environ 900 m (cf. photo 1 de la série de photos) (photo: B. Jelk, 25.12.2019).
Photo 11 de 14
Cette avalanche a été déclenchée par une personne dans la neige ancienne fragile au Nüllisch Grat près de Davos (2500 m, GR). Heureusement, personne n’a été blessé. Pendant la période examinée par le rapport hebdomadaire, le problème lié à la neige ancienne prévalait surtout dans les régions intra-alpines (photo: SLF/S. Margreth, 21.12.2019).
Photo 12 de 14
Cette avalanche s’est également décrochée dans la neige ancienne en dessous du Pischahorn à une altitude d’environ 2700 m (Klosters-Serneus, GR). L’avalanche a peut-être été déclenchée à distance ou s’est décrochée spontanément (photo: SLF/J. Schweizer, 26.12.2019).
Photo 13 de 14
Outre des avalanches de plaque de neige, on pouvait également observer des avalanches de glissement, comme ici au col du Lukmanier sur une pente orientée à l’est à environ 2100 m (Medel, GR) (photo: U. Jörger 25.12.2019).
Photo 14 de 14
Cette avalanche de glissement s’est décrochée à la Pointe de Chémo (2627 m, Chamoson, VS) emportant avec elle la neige de la pente sommitale (photo: G. Cheseaux, 25.12.2019).
 

Météo, situation avalancheuse, activité avalancheuse

 

Du vendredi 20 au samedi 21 décembre: Neige fraîche dans le sud

Après les nouvelles chutes de neige des jours précédents dans le sud, il y a eu une brève pause dans les précipitations pendant la nuit du jeudi au vendredi 20 décembre. Au cours de la seconde moitié de la nuit, il y a ensuite à nouveau eu des précipitations. Les chutes de neige concernaient surtout la partie la plus occidentale du Bas-Valais, le sud du Valais et le Tessin, les quantités de neige fraîche étant les plus abondantes dans le Tessin. Dans les autres régions, le temps était aussi généralement maussade avec temporairement de faibles chutes de neige. La limite des chutes de neige était située entre 1700 et 2000 m (cf. figure 1). Le vent de secteur sud était alors fort à tempétueux, soufflant même parfois avec la force d’un ouragan. Dans les vallées alpines, le foehn était tempétueux. Le vendredi soir, un front froid a atteint la Suisse à partir de l’ouest. Le vent s’est orienté au sud-ouest, la limite des chutes de neige est descendue à environ 1200 m et les précipitations se sont déplacées vers l’est touchant principalement le sud des Grisons. Dans l’est, le refroidissement du temps s’est fait attendre plus longtemps. La limite des chutes de neige y est restée à environ 1700 m jusque vers la fin des précipitations le samedi après-midi 21 décembre. Dans l’ouest et le sud, le samedi était partiellement ensoleillé, tandis que dans l’est, les chutes de neige ont cessé vers la mi-journée.

 

 
 

Les quantités de neige tombée pendant cette période de précipitations de près de deux jours sont présentées dans la figure 2. Avec une hauteur de 50 à 80 cm, l’apport de neige était le plus important depuis le Simplon jusque dans le val Bregaglia en passant par le Tessin et le Moesano. Dans une grande partie du nord, il n’était tombé que quelques centimètres de neige.
Avec les précipitations intenses tombées dans le sud, le danger d’avalanche a augmenté le vendredi soir 20 décembre jusqu’au degré de danger 4 (fort) dans le Tessin, dans le Moesano et sur la crête principale des Alpes depuis l’Avers jusqu’au col de la Maloja. Plusieurs avalanches spontanées de grande ampleur et localement aussi de très grande ampleur ont été signalées dans les régions touchées par les précipitations les plus abondantes. Les fractures pouvaient parfois se propager sur de longues distances. C’était par exemple le cas de l’avalanche illustrée sur la photo 3, qui s’était décrochée vers la fin des précipitations sur une pente extrêmement raide exposée au nord et percée de rochers. La rupture la plus longue s’étendait sur quelque 200 m. D’autres avalanches s’étaient également décrochées sur les pentes avoisinantes.
Les opérations de minage effectuées le samedi matin ont parfois, elles aussi, donné de très bons résultats. Comme, par exemple, les minages au Piz Lagrev (Sils im Engadin/Segl, GR), entrepris pour la sécurisation de la route cantonale entre Maloja et Sils (cf. figure 4).

 
 
 
 

Du dimanche 22 au mercredi 25 décembre – Neige fraîche dans le nord

Dans la nuit du samedi au dimanche 22 décembre, il y a eu des chutes de neige à partir de l’ouest. Il a d’abord neigé surtout dans l’ouest, mais en cours de journée, les chutes de neige se sont étendues à tout le versant nord des Alpes et au nord des Grisons. Elles étaient accompagnées d’un vent fort à tempétueux de secteur ouest. La limite des chutes de neige était descendue depuis 1200 à 1500 m jusqu’à environ 1000 m (cf. figure 1).
Le lundi soir 23 décembre, les chutes de neige ont cessé temporairement depuis l’ouest.

Le mardi matin 24 décembre, sous l’influence d’un front chaud, il y a eu à nouveau des précipitations dans l’ouest. En l’espace de quelques heures, la limite des chutes de neige est montée depuis 1000 m jusqu’à 1700 à 2000 m. Mais dans les vallées intra-alpines, elle était parfois restée plus longtemps à basse altitude. Dans la nuit du mardi au mercredi 25 décembre, elle est à nouveau descendue pour atteindre en cours de journée une fois de plus 1000 m sur une grande partie du territoire. Dans l’ouest, la journée du mercredi était déjà souvent ensoleillée et généralement sèche, alors que dans l’est, il continuait encore à neiger jusque dans la soirée.

Au début des précipitations le dimanche 22 décembre, les chutes de neige étaient les plus intenses dans l’ouest. Vers la fin, elles se déplaçaient toujours plus loin vers l’est. Globalement, en l’espace de 4 jours, il était tombé les cumuls de neige fraîche indiqués dans la figure 5. L’apport de neige était le plus important dans la partie la plus occidentale et le nord du Bas-Valais avec une hauteur de 120 à 140 cm.

 

En raison des grandes quantités de neige fraîche, un fort danger d’avalanche (degré 4) était annoncé depuis le dimanche soir 22 décembre jusqu’au mardi soir 24 décembre dans certaines régions de l’ouest. De nombreuses grandes avalanches et parfois de très grandes avalanches s’y sont effectivement déclenchées spontanément. Ces avalanches descendaient parfois jusque dans les zones de verdure, comme, par exemple, à Bovernier (VS) (cf. photo 6).

 

 

En de nombreux endroits, l’apogée de l’activité avalancheuse a été atteint le mardi 24 décembre sous l’effet du réchauffement du temps et des nouvelles précipitations intenses. Rétrospectivement, le degré de danger 4 (fort) n’avait pas seulement été atteint dans les régions annoncées, mais également dans le reste du Bas-Valais, dans la vallée de Conches et à Samnaun. C’est ce que démontre par exemple le radar d’avalanche de Geopraevent à Zinal, qui a enregistré entre le dimanche 22 décembre et le jeudi 25 décembre 34 avalanches dont 19 rien qu’entre 09h00 et 17h00 le mercredi 24 décembre (cf. figure 7).

Dans la vallée de Conches, une avalanche extrêmement grande s’est déclenchée le mardi. Elle s’était décrochée à 3400 m avec une épaisseur d’environ 3 m sur le Vorderes Galmihorn sur une pente exposée au sud-est et a parcouru une distance de plus de 3,5 km et un dénivelé de 1500 m (cf. photo 8).

 
 

Dans le sud, ces journées étaient sèches et temporairement ensoleillées. Il y avait toutefois en permanence un vent fort de secteur nord-ouest qui transportait beaucoup de neige encore meuble. Par conséquent, le danger d’avalanche dans le sud est resté marqué (degré 3) également au cours de journées qui ont suivi les précipitations des 20 et 21 décembre. Le danger résidait surtout dans la nouvelle neige soufflée.

 

Jeudi 26 décembre – Soleil sur tout le pays

Le jeudi 26 décembre était la seule journée sèche sur tout le pays. La matinée était ensoleillée partout, mais par la suite des nuages ont à nouveau envahi le ciel à partir de l’ouest.

 

Problème lié à la neige ancienne

Début décembre, la surface neigeuse avait en de nombreux endroits subi une métamorphose constructive à la faveur d’une période de beau temps. Une fois recouverte de neige, cette couche, qui joue le rôle de couche fragile à l’intérieur du manteau neigeux, avait déjà donné lieu à quelques avalanches au cours de la période couverte par le rapport hebdomadaire précédent. La constitution du manteau neigeux était particulièrement fragile dans les régions intra-alpines du Valais et des Grisons (cf. photo 8). Avec la surcharge due à l’abondance de neige fraîche, de multiples avalanches se sont décrochées près du sol dans la neige ancienne entraînant tout le manteau neigeux. Le jeudi 26 décembre, plusieurs déclenchements d’avalanches par des personnes ont en outre été signalés.

 

 
 

Avalanches de glissement

Également au cours de cette période examinée par le rapport hebdomadaire, il y a eu constamment des avalanches de glissement parfois aussi de grande ampleur en raison des quantités de neige dans l’ouest et le sud. Elles étaient particulièrement nombreuses le jeudi 26 décembre.

 

Accidents

Pendant la période examinée par le rapport hebdomadaire, il y a eu 4 accidents d'avalanches avec des personnes. Dans 3 avalanches, 4 personnes on été emportées, dont une a été complétement  ensevelie. De plus au col de l’Oberalp, une avalanche s’est décrochée sur une piste. Au moment de la clôture de la rédaction, on ne disposait pas encore d’informations plus précises sur les circonstances de l’accident.

 

 

Vers le haut

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire