Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 01 - 31 juillet

Menu principal

 

Neige fraîche uniquement sur les sommets les plus hauts – Conditions parfaites pour des randonnées en altitude

Si l’on considère la neige et les avalanches, le mois de juillet était plutôt calme. De très bonnes conditions pour l’alpinisme prédominaient en haute montagne. L’isotherme zéro degré se situait généralement au-dessus de 3000 m. Il a neigé presque exclusivement pendant les orages en haute montagne. A la fin du mois, la Suisse a connu la première vague de chaleur de plusieurs jours de l’année 2020 avec des températures jusqu’à plus de 36 °C en plaine.

 

 
Photo 1 de 10
Début juillet, sur la paroi nord du Fletschhorn (3985 m, Simplon, VS), les corniches de l’hiver résistaient en partie encore à la chaleur (photo: SLF/ M. Jaggi, 04.07.2020).
Photo 2 de 10
Au-dessus du bivouac de l’Envers des Dorées (2985 m, Orsières, VS), en revanche, l’été a manifestement laissé ses traces sous la forme de rigoles d’écoulement dans la neige (photo: SLF/ A. Haberkorn, 04.07.2020).
Photo 3 de 10
Au Vadret da Tschierva (Samedan, GR), l’été a également fait son œuvre. Le glacier est déjà entièrement sans neige jusqu’à environ 2900 m (photo: P. Mayer, 18.07.2020).
Photo 4 de 10
Pour certains randonneurs, la saison des randonnées à ski n’était pas encore terminée. Ni le photographe, ni l’auteure du rapport ne savent malheureusement si cela valait la peine de devoir porter ses skis (Piz Bernina, 4049 m, Samedan/Pontresina, GR) (photo: SLF / M. Guerrier, 30.06.2020).
Photo 5 de 10
En juillet également, il y a eu très localement des avalanches, comme cette petite avalanche de neige meuble au Piz Palü (3899 m, Ponresina / Poschiavo, GR). En terrain avec risque de chute, même un petite avalanche peut avoir de grandes conséquences (photo: SLF / S. Mayer, 12.07.2020).
Photo 6 de 10
Nuages sombres au-dessus de l’Altmann (Schwende (AI)/Wildhaus-Alt St. Johann (SG)). Dans la région de l’Alpstein, de vastes champs de neige dans les cuvettes à l’ombre persistaient encore le 12 juillet au-dessus de 2200 m (photo: P. Diener).
Photo 7 de 10
Aussi plus d’une semaine plus tard, il restait encore de la neige dans la région: Vue depuis le Lisengrat sur le Säntis (2502 m, Schwende, AI) (photo: C. Merz, 20.07.2020).
Photo 8 de 10
Le glacier du Baltschieder au Bietschhorn (3934, Baltschieder, VS) était encore relativement bien enneigé le 20 juillet, mais les premières zones sans neige apparaissaient et la rimaye était bien visible (photo: I. Senn).
Photo 9 de 10
Les limites de la vie: À la Crasta Jenatsch (Bever, GR) à environ 2900 m, ces marguerites des Alpes résistent aux épreuves de la nature et semblent s’adapter parfaitement à leur environnement (photo: J. Lucas, 24.07.2020).
Photo 10 de 10
Ce bouquetin commence agréablement la journée par une sieste au soleil du matin (photo: SLF/ T. Stucki, 19.07.2020).
 

Météo

Pendant le mois de juillet, le temps était variable. Au cours des deux premiers tiers du mois, il n’y a pas eu de longues phases de beau temps ni de vagues de chaleur. Mais les phases de mauvais temps n‘étaient jamais longues non plus, de sorte que la durée d’ensoleillement pour l’ensemble du mois était en de nombreux endroits supérieure à la moyenne et les quantités de précipitations étaient nettement inférieures aux valeurs moyennes, sauf sur le centre et l’est du versant nord des Alpes (MétéoSuisse). Les derniers jours du mois étaient ensuite marqués par le soleil et la chaleur. Le dernier jour du mois était de surcroît la journée la plus chaude de l’année jusqu’à cette date. Sauf pendant quelques heures, l’isotherme zéro degré se situait tout au long du mois au-dessus de 3000 m (cf. figure 1).

 

 

L’évolution de la température en juillet est décrite brièvement dans la suite de présent rapport.

Entre le mercredi 1er juillet et le vendredi 3 juillet, des orages parfois violents ont donné lieu dans certaines régions à des précipitations abondantes. En raison du caractère orageux, les quantités de précipitations étaient très variables localement. Il est tombé les quantités de précipitations indiquées dans la figure 2. Le jeudi matin, la limite des chutes de neige est descendue brièvement à environ 2800 m, mais à part cela, elle se situait entre environ 3000 et 3500 m. Ce n’est donc qu’en haute montagne que les précipitations étaient tombées sous forme de neige, les quantités les plus abondantes avec environ 30 cm de neige étant tombées dans les Alpes bernoises les plus élevées.

 

Par la suite, le temps était souvent ensoleillé avec une chaleur estivale. Le jeudi 9 juillet, la barre des 30 °C a été franchie pour la première fois en de nombreux endroits en plaine.

Le vendredi 10 juillet, le temps était d’abord ensoleillé, même si l’air était un peu chargé de poussière du Sahara. En soirée, de violents orages ont ensuite envahi le ciel. Puis, un front froid actif a traversé la façade nord des Alpes. Il a apporté de 30 à 50 mm de précipitations sur le versant nord des Alpes. Sur les plus hauts sommets de l‘Oberland bernois ainsi que sur la crête principale des Alpes valaisannes, il était tombé de 10 à 20 cm de neige.

Du dimanche 12 juillet jusqu’au mercredi 15 juillet, le temps était partiellement ensoleillé et partiellement nuageux avec de faibles précipitations.

Le jeudi 16 juillet, une faible situation de barrage météorologique côté nord s’est installée. Elle a apporté des précipitations dans le nord, surtout le vendredi 17 juillet, tandis que dans le sud, le temps était ensoleillé. Ce n’était qu’en haute montagne qu’il était tombé un peu de neige, la neige fraîche étant la plus abondante depuis la région d’Aletsch jusqu’au Tödi: avec un cumul d’environ 20 à 30 cm pour les deux journées.

À partir du samedi 18 juillet jusqu’à la fin du mois, le temps était souvent ensoleillé, parfois avec des orages en soirée qui ont apporté quelques centimètres de neige fraîche en haute montagne. À partir du lundi 27 juillet, des masses d’air chaud ont atteint la Suisse et des températures supérieures à 30 °C ont été atteintes sur une grande partie du territoire. La journée la plus chaude de l’année jusqu’à la fin du mois était le vendredi 31 juillet avec des températures maximales dépassant la barre des 36 °C dans certaines régions.

 

Conditions et avalanches

En juillet, les conditions pour les randonnées en altitude étaient en général bonnes. Les glaciers étaient encore relativement bien enneigés, ce qui facilitait les montées et les descentes. La fonte de la neige s’est néanmoins poursuivie en juillet. La comparaison des deux photos ci-après (cf. photo 3 et photo 4 prises respectivement au début et à la fin du mois) illustre parfaitement ce phénomène. Alors que le Konkordiaplatz (2700 m, Fieschertal, VS) était encore largement recouvert de neige le 1er juillet, la neige avait entièrement disparu sur le plateau glaciaire le 29 juillet. La neige disparaissait également sur les champs de mesure des stations automatiques situées entre 2000 et 3000 m (cf. photo 5). Après qu’à la mi-juin, une bonne moitié des champs de mesure était déjà sans neige, à la mi-juillet il n’y avait plus de neige sur aucun des champs de mesure.

En juillet, on n’a pas signalé d’avalanches relativement grandes au Service de prévision d’avalanches.

 
 

Bulletins d’avalanches et accidents d’avalanches

En juillet, aucun bulletin lié à la situation avalancheuse n’a été diffusé. Les précipitations étaient à chaque fois trop faibles, trop locales ou concernaient des altitudes trop élevées pour répondre aux critères de diffusion d’un bulletin d’avalanches. Même lorsque le SLF ne diffuse pas de bulletin d‘avalanches, il y a lieu de tenir compte de la situation avalancheuse également en été. Il est possible d’être informé via notification Push, SMS ou flux RSS de la diffusion d’un bulletin d’avalanches.

Aucun accident d’avalanche n’a été signalé au SLF.

 

Vers le haut

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire