Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 01-12 décembre 2019

Menu principal

 

Hier, la surface neigeuse était encore poudreuse; aujourd’hui, elle constitue une couche fragile à ne pas négliger

Une phase de beau temps d’une semaine n’a pas seulement donné lieu à la prédominance d’une situation avalancheuse favorable. Parallèlement, elle a permis la formation d’une surface défavorable en de nombreux endroits sur les pentes abritées du vent. Il y a eu ensuite de la neige fraîche. La surface de neige ancienne se transformait en une couche fragile jouant un rôle important dans les déclenchements d’avalanches. Des avalanches de glissement se sont déclenchées sporadiquement, tout particulièrement dans le sud où il était déjà tombé beaucoup de neige en novembre (cf. la galerie de photos).

 
Photo 1 de 12
Série de photo/photo 1: Zones de rupture d’avalanches de glissement légèrement recouvertes de neige fraîche sur le flanc ouest de l’Il Madone (2756 m, Bedretto, TI) (photo: L. Silvanti, 07.12.2019).
Photo 2 de 12
De bonnes conditions de randonnées prévalaient dans de grandes parties de la Suisse du 3 au 8 décembre, ici dans l’ouest du Valais sur le Plan des Marais (1900 m, Salvan, VS). A l’arrière-plan en direction du col de Fenestral (2450 m), on peut voir quelques glissements de neige meuble humide survenus la veille (photo: J.-L. Lugon, 04.12.2019).
Photo 3 de 12
Dans l’est également, des randonnées étaient possibles, même s’il y avait un peu moins de neige, comme ici dans le Haupter Tälli (2200 m, Davos, GR). On peut voir la façade nord du Strela (2636 m) (photo: SLF/S. Ziegler, 03.12.2019).
Photo 4 de 12
A certains endroits, le manteau neigeux est cependant encore assez mince. Les 10 cm supérieurs avaient subi une métamorphose constructive poudreuse en raison de la période de rayonnement relativement longue, comme ici dans la montée vers le Gfroren Horn à 2400 m dans la vallée de Sertig (Davos, GR) (photo: SLF/E. Hafner, 07.12.2019).
Photo 5 de 12
Les participants au cours organisé cette année pour les observateurs du SLF et les services des avalanches ont passé une journée de formation sous un soleil éclatant dans le domaine skiable de Torrent (Loèche-les-Bains, VS) (photo: SLF/L. Dürr, 10.12.2019).
Photo 6 de 12
La formation comprenait également une analyse critique du manteau neigeux avec un profil de neige (photo: SLF/L. Dürr, 10.12.2019).
Photo 7 de 12
L’instructeur a dû déployer toute son énergie lors du test du bloc glissant (photo: J.-L. Lugon, 10.12.2019).
Photo 8 de 12
Les observateurs du SLF effectuent deux fois par mois une analyse d’un profil de neige. Les conclusions sont intégrées dans le bulletin d’avalanches et peuvent être consultées sur le site Internet du SLF. En haut à gauche sur cette photo, l’analyse d’un profil de neige est précisément en cours (Foggenhorn, 2500 m, Blatten, VS). A côté, on peut voir une avalanche de glissement qui s'est produite (photo: P. Schwitter, 05.12.2019).
Photo 9 de 12
Des avalanches de glissement se sont également déclenchées dans le val Ferret (VS) sur le versant sud-ouest de la vallée (photo: E. Berclaz, 03.12.2019).
Photo 10 de 12
La neige fraîche et le vent ont donné lieu le lundi 9 décembre à la formation en altitude d’accumulations de neige soufflée pouvant se décrocher facilement. Celles-ci se sont parfois décrochées spontanément, comme ici sur le Gandegg (2717 m, Wiler, VS) (photo: B. Riederer, 10.12.2019).
Photo 11 de 12
La neige soufflée fraîche pouvait parfois se décrocher facilement, comme ici sous le poids d’un randonneur au Marscholhorn (GR). La personne concernée n’a pas été touchée. La trace de descente est visible à gauche de l’avalanche (2500 m, E) (photo: H. Bannwart, 10.12.2019).
Photo 12 de 12
Dans le Jura, le givre de surface présentait des formes particulièrement esthétiques (Amburnex, VD) (photo: J.-P. Wagnières, 06.12.2019).
 

Météo et avalanches

 

Dimanche 1er et lundi 2 décembre: Chutes de neige dans l’ouest et le sud

Dans l’extrême ouest, sur le versant sud des Alpes et dans les Grisons, il a neigé temporairement. Avec des valeurs de 10 à 20 cm, les quantités de neige fraîche sont cependant restées plutôt faibles, y compris dans ces régions (cf. figure 1). Ce n’était que dans l’extrême ouest qu’il était tombé jusqu’à 30 cm de neige. Dans le nord, le foehn de secteur sud était fort, mais le temps est resté sec. En altitude, de la neige parfois encore meuble était transportée par le vent. Dans les régions de foehn, l’influence du vent fort ne passait pas inaperçue: les zones exposées au vent avaient été balayées (cf. photo 2), la neige soufflée se trouvait surtout dans les couloirs et les cuvettes, et elle pouvait parfois se décrocher facilement (cf. photo 3).

 
 
 

Du mardi 3 au dimanche 8 décembre: Prédominance d’une situation avalancheuse favorable

Le temps était généralement ensoleillé. Le vent a changé plusieurs fois de direction et d’intensité. Le mardi 3 décembre, il était fort de secteur nord-est; le jeudi 5 décembre, il était fort de secteur sud et, le vendredi, il s’est orienté à l’ouest. Avec des températures comprises entre 0 °C et +6 °C à 2000 m, il faisait assez doux.

Pendant la nuit du vendredi au samedi 7 décembre, quelques flocons de neige sont tombés dans le nord. Le week-end était généralement ensoleillé. Sur le versant nord des Alpes et en altitude, le vent était fort de secteur sud-ouest à ouest. De petites accumulations de neige soufflée se sont à nouveau formées localement.

Pendant la phase de beau temps, la surface neigeuse s’est métamorphosée: Alors qu’au début du mois elle se composait principalement de neige fraîche meuble (cf. figure 4a), près d’une semaine plus tard, elle avait subi une métamorphose constructive sur les pentes abritées du vent aux expositions ouest, nord et est, mais elle était encore meuble (cf. figure 4b). Dans les vallées, on observait la présence d’un important givre de surface, tandis que sur les pentes orientées au sud, une croûte de regel s’était formée.

 
Photo 1 de 2
Figure 4a: Composition de la surface neigeuse communiquée par les observateurs du SLF. Le 30 novembre, la surface était meuble (neige fraîche, astérisques bleu clair).
Photo 2 de 2
Figure 4b: Six jours plus tard, le 6 décembre, la surface neigeuse était souvent meuble en altitude sur les pentes abritées du vent, mais elle avait subi une métamorphose constructive (carrés orange). Du givre de surface parfois important s’était formé dans les vallées (triangles rouges).
 

La situation avalancheuse était le plus souvent favorable. Les déclenchements d’avalanches par des personnes étaient extrêmement rares, alors que les descentes étaient parfois très raides. Des avalanches de glissement de taille petite à moyenne ont été signalées localement en dessous de 2400 m environ.

 

Lundi 9 et mardi 10 décembre: La neige fraîche et la neige soufflée se sont déposées sur une surface défavorable – Augmentation du danger d’avalanche sur une grande partie du territoire

Pendant la nuit du dimanche au lundi 9 décembre, il y a eu des chutes de neige dans l’ouest. Au début, la limite des chutes de neige se situait entre 1500 et 2000 m, mais le lundi elle est descendue jusqu’aux alentours de 1000 m. Le mardi matin, l’apport de neige atteignait de 30 à 50 cm sur le versant nord des Alpes et dans le Bas-Valais, les chutes de neige étant accompagnées d’un vent fort de secteur ouest à nord-ouest (cf. figure 5). L’ouest du Jura était également gratifié d’une neige abondante au-dessus de 1000 m (cf. figure 6). Seuls l’extrême sud et les vallées du sud des Grisons bénéficiaient d’un temps encore sec. La journée du mardi était assez ensoleillée.

 
 

Si le dimanche, la surface neigeuse qui avait subi une métamorphose constructive offrait encore un réel plaisir de descente dans la neige poudreuse, elle constituait maintenant une couche fragile à prendre en compte pour les déclenchements d’avalanches. Le mardi, les responsables de la sécurité dans les domaines skiables ont déclenché des avalanches petites et moyennes avec des explosifs. Quelques avalanches spontanées et déclenchements d’avalanches par des personnes ont également été signalés (cf. photos 7 et 8). Des bruits sourds témoignaient clairement de l’instabilité du manteau neigeux.

 
 

Mercredi 11 et jeudi 12 décembre: Faibles chutes de neige

Le mercredi 11 décembre était d’abord encore ensoleillé dans l’est. Une nouvelle perturbation atteignait la Suisse à partir de l’ouest. Jusqu’au jeudi matin 12 décembre, elle a apporté de 5 à 10 cm de neige sur une grande partie du territoire. Seuls le sud des Grisons et le versant sud des Alpes bénéficiaient encore d’un temps sec. 

Le danger d’avalanche ne changeait guère. Sur une grande partie du versant nord des Alpes, du Valais ainsi que du nord des Grisons, il était marqué (degré 3); ailleurs, il était limité (degré 2) ou faible (degré 1).

 

Constitution du manteau neigeux à la mi-décembre

Le 12 décembre, la neige fraîche tombée trois jours plus tôt et la neige soufflée recouvraient, sur les pentes abritées du vent aux expositions ouest, nord et est, la couche fragile métamorphosée et meuble qui s’était formée pendant la phase de beau temps d’une semaine décrite précédemment (cf. figure 9). Sous cette couche, le manteau neigeux était en partie bien consolidé, mais en partie aussi mou et métamorphosé. Cette dernière caractéristique était plus particulièrement présente dans les régions intra-alpines du Valais (cf. figure 9, région A). Le long de la crête principale des Alpes depuis la région du Simplon jusque dans la région de la Bernina ainsi qu’au sud de ces régions, la constitution du manteau neigeux était bonne (cf. figure 9, région B).

 

Bulletin d’avalanches

Le 9 décembre a été diffusé le premier bulletin d’avalanches quotidien de l’hiver 2018/19 pour le Jura. Le matin du 10 décembre, un bulletin d’avalanches non annoncé a été diffusé, car dans certaines parties du nord des Grisons, il était tombé plus de neige que prévu.

 

Accidents d’avalanches

Deux avalanches ayant emporté des personnes ont été signalées: le 1er décembre au Silberplatten (2070 m, N; Nesslau/SG) et le 7 décembre au-dessus du col du Simplon (VS; 2130 m, E).

Les premiers jours de décembre, une accumulation de neige soufflée de petite superficie mais assez épaisse s’est décrochée au-dessus d’un ouvrage paravalanche à Vals (GR). Malgré sa petite ampleur et le faible dénivelé, plusieurs éléments de l’ouvrage ont été endommagés (cf. photo 10).

 

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire