Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 01-30 septembre 2019

Menu principal

 

Premières offensives hivernales mais également des journées ensoleillées de fin d’été

La fonte estivale totale de la neige des glaciers a pris fin début septembre par une offensive hivernale marquée. En haute montagne, il est tombé près d’un demi-mètre de neige sur une grande partie du territoire. A la mi-septembre, le mois s’est présenté sous son aspect ensoleillé, avant de nouvelles faibles chutes de neige à la fin du mois surtout à haute altitude et en haute montagne.

 

 
Photo 1 de 11
Peu de neige et déjà des zones de glace vive en haute montagne. Telle était la situation au début de septembre, comme ici dans la région de la Bernina, GR. Le piz Bernina, 4049 m, avec l’arête Biancograt (à gauche) et le piz Scerscen, 3971 m (à droite) (photo: SLF/C. Hänni, 01.09.2019).
Photo 2 de 11
Avec les chutes de neige de début septembre, le décor a changé. A haute et parfois même à moyenne altitude, le paysage était tout blanc, comme ici sur l’Epic Trail menant du Jakobshorn jusque dans le Sertig, Davos, GR (photo: B. Hutter, 06.09.2019).
Photo 3 de 11
Ou aussi ici sur le Säntis, 2502 m (photo: P. Diener, 06.09.2019).
Photo 4 de 11
Saupoudrage de neige également à moyenne altitude, comme ici à Sedrun, GR, 1410 m, mais la couverture neigeuse n’était que de très courte durée (photo: N. Levy, 06.09.2019).
Photo 5 de 11
La neige aura sans doute persisté un peu plus longtemps ici au col du Susten, 2259 m, BE/UR (source: webcam, 06.09.2019).
Photo 6 de 11
Il y avait aussi de la neige dans la région la plus ensoleillée de Suisse, comme ici au Campo Tencia, TI. Depuis la montée vers le sommet, vue sur le lac à 2642 m. La limite de la neige était située à environ 1700 m (photo: G. Valenti, 07.09.2019).
Photo 7 de 11
Atmosphère mystique en Haute-Engadine après les chutes de neige de début septembre. Vue depuis St-Moritz-Bad sur le lac de Saint-Moritz, 1768 m, GR (photo: SLF/L. Dürr, 07.09.2019).
Photo 8 de 11
La neige lourde a surtout affecté les arbres feuillus. St-Moritz, GR (photo: SLF/L. Dürr, 07.09.2019).
Photo 9 de 11
Le champ de mesure est prêt – il n’attend plus que la neige! Alerté par les premières neiges au début du mois, l’observateur du SLF à l’Egginer, Saas Fee, VS, a préparé son champ de mesure. Que nous réserve le prochain hiver à 2645 m (photo: P. Schneiter, 11.09.2019)?
Photo 10 de 11
Restes de neige dus aux avalanches de l’hiver 2018/19 dans la vallée Ducan, Davos, GR (photo: R. Meister, 21.09.2019).
Photo 11 de 11
Un avant-goût de l’hiver le 24 septembre sur le champ de mesure du Weissfluhjoch, Davos, GR, à 2540 m (source: webcam du SLF, 24.09.2019).
 

Météo et neige

Chaleur – froid – chaleur – froid, en septembre les températures ont joué au yo-yo. Du point de vue nivologique, l’épisode le plus marqué était l’offensive hivernale du vendredi 6 au lundi 9 septembre, lorsqu’il a parfois neigé à partir de 1400 m. Le soleil était le plus généreux vers la mi-septembre, du mardi 10 au lundi 16 septembre, avec une isotherme zéro degré longtemps située au-dessus de 4000 m. A 3000 m, on enregistrait parfois plus de 10 degrés pendant la journée (cf. figure 1). A la fin du mois, il est à nouveau tombé un peu de neige à partir de la limite de la forêt et deux journées automnales ensoleillées ont apporté des conditions plus clémentes.

 

Du dimanche 1er au mercredi 4 septembre

Dans le nord, le mois de septembre a commencé par un temps gris. Le passage d’un front froid le dimanche après-midi 1er septembre a fait baisser la limite des chutes de neige à environ 3000 m dans le nord. Jusqu’au lundi midi 2 septembre, il était tombé de 25 à 40 mm de précipitations sur le versant nord des Alpes ainsi que dans le nord et le centre des Grisons. En raison de la limite élevée des chutes de neige, seulement peu de neige a persisté, y compris en haute montagne. Protégé par les Alpes, le sud bénéficiait d’un temps agréable et partiellement ensoleillé.

Les mardi 3 et mercredi 4 septembre étaient ensoleillés et doux, l’isotherme zéro montant à plus de 4000 m.

 

Du jeudi 5 au dimanche 8 septembre

Le jeudi 5 septembre, la situation a sensiblement changé. En cours de journée, des précipitations ont gagné le pays depuis la région du Gothard jusqu’à l’Alpstein. A la mi-journée, la limite des chutes de neige se situait aux alentours de 2700 m. Le vendredi 6 septembre, les précipitations ont touché surtout le versant sud des Alpes, mais elles se sont également étendues vers le nord sur la crête principale des Alpes ainsi que depuis la Suisse centrale jusque dans le centre des Grisons et en Basse-Engadine en passant par les Alpes glaronnaises. L’apport de neige était le plus important dans la région du Gothard et sur le centre du versant sud des Alpes avec de 50 à 80 cm au-dessus de 2500 m environ. Dans la nuit du 5 au 6 septembre, la limite des chutes de neige est descendue jusqu’à moyenne altitude, surtout sur le centre de la crête principale des Alpes, et localement même jusqu’à 1400 m (cf. photo 2). L’A13 a même été fermée brièvement à cause de la neige. Dans les autres régions, la limite des chutes de neige se situait généralement entre 2000 et 2300 m.

 

 

Le samedi 7 septembre, le ciel est resté généralement couvert. Quelque 5 à 15 cm de neige sont tombés en haute montagne sur le centre et l’est du versant nord des Alpes et dans le nord des Grisons, la limite des chutes de neige se situant entre 2000 et 2500 m. De 15 à 30 cm de neige sont ensuite tombés le dimanche 8 septembre au-dessus de 2000 m environ sur la crête nord des Alpes depuis l’Oberland bernois jusque dans les Alpes glaronnaises ainsi que dans les Grisons, et jusqu’à 40 cm en Engadine et dans les régions avoisinantes. La limite des chutes de neige se situait généralement en dessous de 2000 m, mais temporairement nettement plus bas. Un vent de secteur nord temporairement modéré soufflait en altitude.

 

Au total, il est tombé de 60 à 80 cm de neige du 6 au 9 septembre dans une bande allant du Tessin jusque dans les Alpes glaronnaises en direction du Liechtenstein en passant par la région du Gothard, et localement même plus. Dans les Grisons, la somme de neige fraîche était de 40 à 60 cm; vers l’ouest, elle était plus faible (cf. figure 3). Ces quantités de neige étaient atteintes uniquement en haute montagne. A haute altitude (de 2000 à 3000 m), le sol était également blanc, mais les quantités de neige étaient plus faibles.

 

 

 

Du lundi 9 au lundi 16 septembre

Le lundi 9 septembre, le temps est devenu de plus en plus ensoleillé à partir de l’ouest et ces conditions ont également persisté majoritairement jusqu’au lundi 16 septembre. L’isotherme zéro degré est montée rapidement à plus de 4000 m offrant un temps doux de fin d’automne (cf. photo 4).

 

Du mardi 17 au dimanche 22 septembre

A partir du mardi 17 septembre, le temps s’est rafraîchi et le ciel était temporairement couvert, tout particulièrement le 17 septembre dans le nord-est, le 20 septembre dans le sud et le 22 septembre dans le sud et en Engadine. Globalement, le soleil prédominait toutefois aussi au cours de ces journées.

Du dimanche 22 au lundi 30 septembre

A la fin du mois, l’automne affichait ensuite son côté variable. Du 22 au 26 septembre, il y a eu constamment des précipitations, le dimanche 22 septembre dans l’ouest, le lundi 23 septembre surtout dans les Grisons et le 25 septembre à nouveau dans l’ouest (cf. photos 5). La limite des chutes de neige oscillait alors entre 2300 et 3000 m. En haute montagne dans l’Oberland bernois et dans les Grisons, il était tombé au total quelque 15 à 30 cm de neige. Du vendredi 27 au lundi 30 septembre, une météo automnale agréable prédominait cependant à nouveau avec un temps le plus souvent ensoleillé et sec.

 
Photo 1 de 4
Photo 5_1: Sommes de neige tombée en 1 jour le matin du 23 septembre, calculées par MétéoSuisse à partir des données des radars et des stations équipées du système de prévision à court terme INCA (Integrated Nowcasting through Comprehensive Analysis). Dans l’Oberland bernois, il était tombé quelque 10 à 30 cm de neige en haute montagne.
Photo 2 de 4
Photo 5_2: Sommes de neige tombée en 1 jour le matin du 24 septembre, calculées par MétéoSuisse à partir des données des radars et des stations équipées du système de prévision à court terme INCA (Integrated Nowcasting through Comprehensive Analysis). Dans les Grisons, et plus particulièrement en Engadine et dans les régions avoisinantes, il était tombé de 10 à 20 cm de neige au-dessus de 2500 m environ.
Photo 3 de 4
Photo 5_3: Le matin du 25 septembre, on n‘a pratiquement pas enregistré de neige fraîche.
Photo 4 de 4
Photo 5_4: Sommes de neige tombée en 1 jour le matin du 26 septembre, calculées par MétéoSuisse à partir des données des radars et des stations équipées du système de prévision à court terme INCA (Integrated Nowcasting through Comprehensive Analysis). Dans l’Oberland bernois, il était tombé de 5 à 10 cm supplémentaires de neige.
 

Avalanches

Avec les chutes de neige du début du mois, plusieurs glissements de neige humide à partir de flancs raides herbeux et rocheux ont été signalés. Le samedi 7 septembre, un observateur a en outre signalé le déclenchement d’une petite avalanche de plaque de neige lors de la traversée du Breithorn (Zermatt, VS). Pour le reste, on n’a pratiquement pas signalé d’avalanches en septembre (cf. photo 6).

 

 

Situation neigeuse fin septembre

Fin septembre, ce n’était plus qu’en haute montagne et là-haut uniquement sur les pentes exposées au nord qu’il y avait encore de la neige (cf. photo 7).

 

Bulletin d’avalanches

Les 5 et 7 septembre, un bulletin d’avalanches a été diffusé. D’après les notifications Push de l’appli White-Risk, le bulletin du 5 septembre a donné lieu en l’espace de peu de temps à 14 000 consultations, ce qui témoigne d’un certain intérêt pour les bulletins d’avalanches de l’été.

En été et en automne, le SLF ne publie de bulletin d’avalanches qu’en cas de fortes chutes de neige. Même si le SLF ne diffuse aucun bulletin d’avalanches, il y a lieu de tenir compte de la situation avalancheuse également en automne. Vous pouvez être informé de la diffusion d’un bulletin d’avalanches via alerte Push, SMS ou flux RSS.

 

Vers le haut

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire