Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 23-28 mars 2018

Menu principal

 

Persistance d’un temps hivernal, temporairement ensoleillé et neige poudreuse, lente diminution seulement du danger d’avalanche. Mais que nous réservent les jours de Pâques?

Avec du soleil et de la neige fraîche, les conditions neigeuses et avalancheuses étaient parfois très bonnes, mais souvent aussi délicates. En raison du problème lié à la neige ancienne, le danger d’avalanche n’a diminué que lentement; les conditions demeuraient hivernales.

 
Photo 1 de 12
Après que plusieurs personnes s’étaient déjà engagées sur le versant nord du Piz Uter (2905 m, Zuoz, GR), un skieur s’est aventuré un peu plus loin sur la pente vers l’ouest et a déclenché une avalanche de plaque de neige. Celle-ci s’est toutefois décrochée en dessous du skieur, de sorte que celui-ci est resté indemne (photo: C. Taboga, 26.03.26).
Photo 2 de 12
Depuis la situation décrite dans l’avant-dernier rapport hebdomadaire (cf. la galerie de photos), la fissure de glissement marquée à l’aide de perches sur la pente exposée à l’est au-dessus d’Alterhaupt (env. 2160 m, Zermatt, VS) s’est élargie de quelque 3 à 8 m (photo: B. Jelk, 23.03.2018).
Photo 3 de 12
Les fissures de glissement ont également été marquées sur des photos par le service de prévision d’avalanches de la vallée de Zermatt, afin d’avoir une bonne vue d’ensemble et de pouvoir planifier éventuellement des mesures de précaution. Ici, un exemple sur la pente du chemin pédestre le Schweifine exposée sud-est (environ 2300 m, Zermatt, VS; photo: B. Jelk, 25.03.2018).
Photo 4 de 12
Sur la pente exposée au nord au-dessus du Jetzwald (1520 m, Glaris Sud, GL), une grande avalanche de glissement s’est décrochée le vendredi matin. La hauteur de rupture était de 1,5 - 3 m (photo: R. Rhyner, 23.03.2018).
Photo 5 de 12
Des personnes ou des rochers? Lorsqu’on y regarde de plus près, on constate clairement qu’il s’agit de spécialistes de la montagne appartenant à l’armée qui effectuent un relevé de profil de neige au Rotstock (2740 m, Hospenthal, UR) (photo: T. Niffeler, 23.03.2018).
Photo 6 de 12
Une avalanche s’est déclenchée spontanément le vendredi sur le versant sud de la Dent de Favre (2520 m, Leytron, VS; photo: G. Cheseaux, 24.03.2018).
Photo 7 de 12
Atmosphère hivernale le dimanche à la Cima della Bianca (2892 m, Blenio, TI). Comme récompense de la montée, des pentes exposées au sud avec de la neige gros sel attendaient les adeptes des sports de neige dans la descente (photo: G. Valenti, 25.03.2018).
Photo 8 de 12
La technique de ski a été mise à l’épreuve dans la pente exposée au nord-est sculptée par le vent dans la Combe de Drône (environ 2600 m, Bourg-Saint-Pierre, VS) (photo: S. Vuillet, 25.03.2018).
Photo 9 de 12
Forte animation au Crappa da Tocf (2640 m, Surses, GR). Une avalanche de plaque de neige se déclenche sur la pente raide exposée au nord à droite sur la photo… (photo: A. Stanger, 26.03.2018).
Photo 10 de 12
…et s’arrête au bout de quelques mètres. On ne sait pas lequel des skieurs a provoqué le déclenchement à distance (photo: A. Stanger, 26.03.2018).
Photo 11 de 12
Avalanche de glissement impressionnante survenue le lundi sur le versant sud-est du Pierre Avoi (environ 2420 m, Bagnes, VS; photo: R. Troillet, 26.03.18).
Photo 12 de 12
Le mardi avant midi, quatre avalanches de glissement se sont déclenchées simultanément à Zermatt. Ici, un exemple de la pente exposée au sud-est du chemin pédestre le Schweifine (environ 2200 m , Zermatt, VS). Malgré la proximité immédiate du village, personne n’a heureusement été touché (photo: B. Jelk, 27.03.2018).
 

Météo

Du vendredi 23 au dimanche 25 mars: Beaucoup de soleil

Dans la nuit du jeudi au vendredi, il est tombé un peu de neige jusqu’à basse altitude dans le nord et dans le Jura. Sur le centre et l’est du versant nord des Alpes, dans le nord des Grisons et dans l’ouest du Jura, on enregistrait de 5 à 15 cm de neige fraîche et ailleurs quelques centimètres. Les journées étaient généralement ensoleillées dans l’ouest et le sud, mais la nébulosité était variable dans le nord et l’est. Après une nuit claire, le samedi était ensoleillé dans le nord. Dans le sud, le ciel était nuageux. L’après-midi, il s’est dégagé dans certaines régions. Le dimanche, le temps était souvent nuageux avec des averses locales sur l’ouest du versant nord des Alpes et dans le Jura. Ailleurs dans le nord, la nébulosité était variable. Dans les régions intra-alpines, en haute montagne et dans le sud, le temps était généralement ensoleillé. Les températures à 2000 m étaient de -2 à -7 °C et le vent généralement faible à modéré.

 

Du lundi 26 au mercredi 28 mars: Nébulosité variable et un peu de neige fraîche dans le nord et l’ouest

Le lundi était ensoleillé sur le versant sud des Alpes, sur l’ouest du versant nord des Alpes, dans le Bas-Valais et en partie dans le Jura; dans les autres régions, le ciel était très nuageux. Quelques centimètres de neige sont tombés plus particulièrement sur le centre du versant nord des Alpes, dans l’Oberland bernois et dans le Jura. La nuit du lundi au mardi était le plus souvent couverte dans le nord et il est tombé de 10 à 20 cm de neige depuis l’est de Oberland bernois jusque dans les Alpes glaronnaises, et moins de 10 cm ailleurs sur le versant nord des Alpes, en Valais ainsi que dans le nord et le centre des Grisons. Au cours de ces deux journées, la limite des chutes de neige se situait entre 1000 et 1400 m. Le mardi avant midi, il y a eu des éclaircies relativement grandes. Par la suite, la nébulosité a à nouveau augmenté à partir de l’ouest entrainant de faibles précipitations. Sur le versant sud des Alpes, le temps était assez ensoleillé.

Le mercredi était souvent très nuageux dans le nord et il est tombé de 10 à 20 cm de neige depuis le Valais jusque dans le nord des Grisons en passant par l’est de Oberland bernois ainsi que le centre et l’est du versant nord des Alpes. La limite des chutes de neige se situait entre 1500 et 2000 m. Dans le sud, le temps était assez ensoleillé.

 

 

 

Manteau neigeux, danger d’avalanche et accidents d’avalanche

Après les chutes de neige de la dernière période couverte par le rapport hebdomadaire, cette période a commencé avec un danger marqué d’avalanche dans de nombreuses régions. Les dépôts de neige soufflée formés sous l’action du vent de secteur nord-est constituaient le premier problème en matière d’avalanches; les couches fragiles moins récentes dans la neige ancienne surtout dans les régions intra-alpines et dans le sud étaient le second problème. Par la suite, le danger a diminué, le problème lié à la neige soufflée régressant relativement vite et le problème lié à la neige ancienne diminuant seulement lentement. Dans les régions du sud des Grisons, le danger d’avalanche a été évalué au degré 3 (marqué) jusqu’au dimanche. Le mardi, on ne prévoyait plus qu’un danger d’avalanche limité ou faible dans toutes les régions. Avec les chutes de neige du mercredi et un vent violent de secteur ouest, le danger d’avalanche a ensuite à nouveau augmenté jusqu’au degré marqué dans le nord.

Les journées ensoleillées – qui, rappelons-le, étaient plutôt une denrée rare cet hiver – et la neige fraîche ont incité de nombreux randonneurs à ski et freeriders à sortir, surtout le week-end. Les adeptes des sports d’hiver ne tarissaient pas de commentaires enthousiastes sur Gipfelbuch, Facebook et Cie. Mais en raison des conditions avalancheuses assez délicates, il y a eu également quelques accidents d’avalanche, qui heureusement n’ont pas eu de conséquences graves. Neuf avalanches impliquant des personnes ont été enregistrées, 10 personnes ont été touchées et 4 blessées. Par ailleurs, le 24 mars, une avalanche au Mont Rogneux (3084 m, Bagnes, VS) a donné lieu à une opération de recherche. Une autre opération de recherche a également été nécessaire après une avalanche au Zmuttweg (Zermatt, VS).

Les avalanches de glissement représentaient encore un danger. Même si, en raison des températures plutôt basses, l‘activité d’avalanches de glissement n’était pas importante, les avalanches observées atteignaient d’une grande ampleur en raison des hauteurs de neige exceptionnelles et elles présentaient toujours un potentiel de dommage élevé (cf. la photo dans la série ci-avant).

 
 

Perspectives pour Pâques

La seule chose certaine pour Pâques est que le temps est instable. Cela devrait se vérifier également cette année – les modèles météorologiques promettent en tout cas un peu de neige fraîche (cf. figure 4, source: MeteoSuisse). Cette grande probabilité de précipitations a donné lieu le mercredi à une préinformation de fortes chutes de neige (prestation spéciale destinée aux services de prévision d’avalanches, non accessible au grand public). Cet avis faisait mention d’une probabilité de 70 à 100% d’un mètre de neige fraîche en trois jours dans le sud.

Avec les grandes quantités de neige fraîche et les vents violents, vendredi et samedi de secteur sud, puis samedi et dimanche de secteur nord, on peut s’attendre à ce que le danger d’avalanche augmente sensiblement sur une grande partie du territoire. Cet élément doit par conséquent être pris en compte lors de la planification de randonnées. Il est également important d’informer les gardiens des cabanes en cas de modification éventuelles des itinéraires prévus, afin d’éviter toute incertitude.

 
Photo 1 de 4
Figure 4(1): Prévisions de précipitations dans le modèle météorologique COSMO (MétéoSuisse) du mercredi 18h00 au jeudi 18h00 en millimètres de précipitations liquides, calculées le mercredi à 00h00. À haute altitude et en haute montagne, ces quantités devraient correspondre à des centimètres de neige.
Photo 2 de 4
Figure 4(2): Prévisions de précipitations dans le modèle météorologique COSMO (MétéoSuisse) du jeudi 18h00 au vendredi 18h00 en millimètres de précipitations liquides, calculées le mercredi à 00h00. À haute altitude et en haute montagne, ces quantités devraient correspondre à des centimètres de neige.
Photo 3 de 4
Figure 4(3): Prévisions de précipitations dans le modèle météorologique COSMO (MétéoSuisse) du vendredi 18h00 au samedi 18h00 en millimètres de précipitations liquides, calculées le mercredi à 00h00. À haute altitude et en haute montagne, ces quantités devraient correspondre à des centimètres de neige.
Photo 4 de 4
Figure 4(4): Prévisions de précipitations dans le modèle météorologique COSMO (MétéoSuisse) du samedi 18h00 au dimanche 18h00 en millimètres de précipitations liquides, calculées le mercredi à 00h00. À haute altitude et en haute montagne, ces quantités devraient correspondre à des centimètres de neige.
 

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire