Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 20-26 janvier 2017

Menu principal

 

Ciel bleu en haut et gris en bas; dans certaines régions, situation avalancheuse délicate en raison de la neige ancienne fragile et de la neige soufflée fraîche

Il y avait beaucoup de soleil en montagne et, après les chutes de neige de la semaine précédente, les conditions neigeuses étaient enfin un peu meilleures aussi dans le nord. Le danger d’avalanche ne diminuait toutefois que lentement et, dans certaines régions, la situation avalancheuse demeurait constamment délicate pour les randonnées et la pratique du hors-piste. Elle était marquée par la neige ancienne fragile et la neige soufflée fraîche: avec comme conséquence des bruits sourds, des fissures nettes dans le manteau neigeux et des déclenchements d’avalanches provoqués par des personnes ainsi que des déclenchements à distance (cf. photo 1). Plusieurs personnes ont été touchées par des avalanches et une personne a perdu la vie.

 

 

 
Photo 1 de 16
Photo 1: Avalanches déclenchées à distance au Parpaner Schwarzhorn (2600 m, E), Tschiertschen, GR, lors du début d’une descente en hors-piste le 20 janvier (photo: S. Cavigelli).
Photo 2 de 16
Durch den starken Nordostwind entstanden bereits in der Vorwoche, am 17. und 18. Januar an der Westflanke des Oberalpstocks 3328 m (Silenen, UR) teils mächtige Triebschneeansammlungen. Der Himmel präsentierte sich meist wolkenlos (Foto: SLF/L. Dürr, 20.01.2017).
Photo 3 de 16
In vielen Gebieten der Schweiz bildete sich in der vergangenen Woche Oberflächenreif. Starke nächtliche Abstrahlung und schwacher Wind begünstigten die Reifbildung bis auf 2600 m hinauf, besonders an Schattenhängen (Foto: S. Gygli, 20.01.2017).
Photo 4 de 16
Der starke Nordostwind vom 17. und 18. Januar hat die Schneedecke kompromisslos bearbeitet. Eine Landkarte aus Schnee am Fuorcla da Patnaul (2772 m, Vals, GR; Foto: U. Berni, 20.01.2017).
Photo 5 de 16
Fernauslösungen, wie im Nordosthang des Ratoser Stein (2473 m, Furna, GR) waren in der letzten Woche keine Seltenheit (Foto: C. Brassel, 21.01.2017).
Photo 6 de 16
Hier im Gebiet um das Aroser Rothorn (2980 m) hatten Wintersportler Glück. Die Schneebrettlawine (2800 m, Exposition: Nordost, Arosa, GR) löste sich unter ihnen (Foto: A. McCarthy, 21.01.2017).
Photo 7 de 16
Am Samstag, 21. Januar trotzten die Bergrettungsleute dem kräftigen Südföhn auf der Alp Sigel (1600 m, Schwende, AI). Hier im Bild eine Übung mit dem RECCO-Suchsystem (Foto: P. Diener, 21.01.2017).
Photo 8 de 16
Diese Lawine am Osthang des Schafgrind (auf 2520 m, Davos, GR) wurde aus der Ferne im Aufstieg ausgelöst. Sie riss kammnah an, und glitt in kompakten Schollen ab (Foto: Th. Heldstab, 21.01.2017).
Photo 9 de 16
Steile Skispuren und auch eine kleine Lawinen konnten am vergangenen Wochenende auch im Bedretto-Gebiet beobachtet werden. Im Bild die Nordostflanke des Poncione di Cassina (2859 m, TI; Foto: F. Rota, 22.01.2017).
Photo 10 de 16
Starke Schneeverfrachtungen, wie hier am Gross Schärhorn (3297 m, Unterschächen, UR), bildeten abermals störanfällige Triebschneeansammlungen an Nordhängen (Foto: H.-M. Henny, 22.01.2017).
Photo 11 de 16
Auch im Appenzellerland, wie hier an der Stauberenkanzel (1952 m, SG) wurde der Schnee stark vom Südwind verfrachtet (Foto: P. Diener, 22.01.2017).
Photo 12 de 16
Un givre de surface, taille exceptionnel de 3-10 cm, s'est constitué dans la chaine Principale du Jura à 600 m (Photo: V. Berret, 23.01.2017).
Photo 13 de 16
Die Nebelgrenze lag in dieser Berichtswoche zwischen 800 m und 1400 m. Im Bild der Blick vom Chäserrugg (2260 m, SG) in das neblige Rheintal (Foto: P. Diener, 23.01.2017).
Photo 14 de 16
Auch am steilen Osthang der Mederger Flue (auf 2620 m, Davos, GR), die ein beliebtes Tourenziel war, löste sich eine Lawine. Es handelte sich wahrscheinlich um eine Fernauslösung. (Foto: K. Suler, 24.01.2017).
Photo 15 de 16
Sur les pentes orientées à l'ouest du Tubang (2825 m, Randogne, VS), la situation avec la vielle neige aussi ne s'est pas encore tassée! (Photo: V. Bettler, 24.01.2017).
Photo 16 de 16
'Gefährlich grosse' Lawine an der Nordwestflanke des Foostock (2600m, GL), die vermutlich am 20.01. fernausgelöst wurde (Foto: R. Meier, 25.01.2017).
 

Météo

Du vendredi 20 janvier au jeudi 26 janvier, le temps était généralement ensoleillé en montagne avec une bonne visibilité et temporairement des champs nuageux élevés dans l’ouest et le sud. Sur le nord des Préalpes, il y avait généralement du brouillard élevé avec une limite supérieure entre 800 et 1400 m, des températures glaciales et temporairement de faibles chutes de neige à partir du brouillard. En altitude, les températures ont lentement grimpé à 0 °C à 2000 m, avant de redescendre à nouveau quelque peu à la fin de cette période examinée par le rapport hebdomadaire (cf. figure 2).

 

Le vent de secteur sud-est à sud a donné lieu à une certaine dynamique dans les conditions météorologiques et était à diverses reprises modéré à fort sur la crête nord des Alpes et généralement faible à modéré dans les autres régions. Il transportait la neige meuble proche de la surface, surtout dans les régions du nord (cf. photo 3). Des accumulations fragiles de neige soufflée se sont formées sur les pentes à l’ombre ainsi que dans le voisinage des crêtes et des cols.

 

Manteau neigeux et danger d’avalanche

La neige fraîche de la semaine précédente et la neige soufflée de cette semaine recouvraient en de nombreux endroits un mince manteau de neige ancienne fragile. Cela concernait plus particulièrement les pentes à l’ombre entre 2200 et 2800 m. Au nord de l’axe Rhin-Rhône, la neige ancienne fragile était souvent recouverte de plus de neige et, surtout dans les zones faiblement enneigées ou aux passages de zones peu enneigées vers des zones avec beaucoup de neige, elle était susceptible de se décrocher (cf. la carte de stabilité du manteau neigeux). Dans le sud du Valais et dans les régions intra-alpines des Grisons, les couches fragiles dans la neige ancienne étaient souvent plus proches de la surface, de sorte que des avalanches dans la neige ancienne pouvaient se décrocher plus facilement et pouvaient également être déclenchées à distance (cf. photo 4). Le week-end du 20 au 22 janvier, il y a eu davantage de déclenchements provoqués par des personnes. Les avalanches petites à moyennes se décrochaient fréquemment en terrain à l’ombre et percé de rochers ou aux pieds de parois rocheuses. Quelques avalanches ont également été déclenchées à distance, surtout dans les régions intra-alpines des Grisons et dans le sud du Valais (cf. photos 4 et 5).

 

Dans le nord du Tessin, la constitution du manteau neigeux était meilleure. Le danger résidait dans les petites accumulations fraîches de neige soufflée. Dans le centre et le sud du Tessin ainsi que dans les vallées du sud des Grisons, il n’y avait généralement que peu de neige.

Le danger d’avalanche de neige sèche diminuait lentement et était encore marqué (degré 3) le jeudi 26 janvier dans une petite région des Grisons entre Thusis, Landquart, Davos et Bergün (cf. figure 6).

 

Au fil des jours de cette semaine couverte par le rapport hebdomadaire, l’activité de neige glissante a légèrement augmenté en dessous de 2000 m environ. Plusieurs petites avalanches de glissement (cf. galerie de photos) se sont déclenchées, surtout sur les pentes herbeuses très raides et ensoleillées. Un important givre s’était formé à la surface de la neige, tout particulièrement dans les zones à l’ombre. Aux endroits abrités dans le voisinage de ruisseaux ou de sources, les cristaux atteignaient même jusqu’à 10 cm de grandeur (cf. galerie de photos).

 

Situation neigeuse

Pendant cette période examinée par le rapport hebdomadaire, il n’a pas neigé en montagne. Le jeudi 26 janvier, il y avait à 2000 m d’altitude 1 m de neige sur une grande partie du nord et jusqu’à 2 m à l’est de la Reuss. Les hauteurs de neige à 2000 m diminuaient nettement à mesure que l’on se dirigeait vers le sud. Sur le centre et l’est du versant nord des Alpes, elles étaient légèrement inférieures aux moyennes saisonnières, tandis qu’ailleurs elles étaient souvent nettement inférieures à ces valeurs.

Dans le Jura, il y avait de 10 à 30 cm de neige à 1200 m d’altitude. Sur le Plateau central et dans les vallées du nord, le mince manteau de neige a persisté grâce aux températures toujours glaciales sous le brouillard élevé. Sur une grande partie du territoire, il y avait de 5 à 10 cm de neige, et à Landquart, GR (527 m) même 23 cm.

 

Accidents d’avalanche

Le samedi 21 janvier un accident mortel d’avalanche s’est produit au Forstberg, Oberiberg, SZ (2100 m, N) (cf. également le tableau des accidents d’avalanche). Par ailleurs, les déclenchements suivants d’avalanches touchant des personnes ont été signalés au SLF:

  • Arête de Chassoure, Riddes, VS, 20 janvier: Un skieur en hors-piste a été touché, mais il s’en est tiré indemne (2700 m, O).
  • Bec d'Etagnes, Nendaz, VS, 21 janvier: Deux skieurs en hors-piste ont été touchés mais n’ont pas été blessés (2800 m, N).
  • Murgseefurggel, Glaris Nord, GL, 22 janvier: Un randonneur a été entièrement enseveli et blessé (2050 m, NE).
  • Rupperslaui, Muotathal, SZ, 22 janvier: Un randonneur a été touché, mais il n’a pas été blessé (1900 m, NO)
  • Poncione di Cassina Baggio, Bedretto, TI, 23 janvier: Un randonneur a été touché, mais il n’a pas été blessé (2700 m, NE).

Le 23 janvier, une opération de recherche à titre de contrôle a été menée au Fulbergegg, Domleschg, GR, après une avalanche (2425 m, O). Personne n’avait été enseveli.

Vers le haut

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire