Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 07-12 avril 2017

Menu principal

 

Conditions printanières parfaites, pratiquement pas d’avalanches

Après des nuits claires, les conditions de randonnées étaient à chaque fois favorables le matin. En choisissant le bon moment, on trouvait de la neige gros sel parfaite. En cours de journée, le danger d’avalanche de neige mouillée augmentait à chaque fois légèrement. Néanmoins peu d’avalanches ont été observées. A moyenne altitude, la neige se faisait de plus en plus rare, y compris sur les pentes exposées au nord. Les pentes orientées au sud étaient déjà sans neige jusqu’à haute altitude.

 

 

 
Photo 1 de 7
Photo 1: Conditions printanières parfaites également dans la région du Trient avec vue sur les Aiguilles du Tour (3540 m, Trient, VS). Sur le glacier des Grands exposé au nord, la neige était encore poudreuse au-dessus de 2600 m environ. Ailleurs, les surfaces neigeuses étaient gelées et portantes le matin, mais elles se ramollissaient en cours de journée (photo: J.-L. Lugon 08.04.2017).
Photo 2 de 7
Blick vom Piz Murtelet (3018 m, Bergün, GR) auf Piz Kesch (3418 m), Piz Forun (3051 m) und Piz Üertsch (3267 m) im ersten Morgenlicht (von links nach rechts; Foto: SLF/E.Hafner, 09.04.2017).
Photo 3 de 7
Blick vom Piz da las Coluonnas (2802 m, Surses, GR) ins Valetta dal Güglia. Die schneearmen Rücken apern bereits bis auf eine Höhe von ca. 2600 m aus (Foto: M. Pasini, 08.04.2017).
Photo 4 de 7
Diese Begegnung mit einer Gruppe neugieriger Steinböcke wurde am Weg zum Piz Seranastga festgehalten (2873 m, Lumnezia, GR; Foto: U. Berni, 09.04.2017).
Photo 5 de 7
"Aliens?" wurde dieses Foto von der Haupter Alp (auf 2316 m, Langwies, GR) betitelt unter dem sich wahrscheinlich ein kleiner See verbarg. Im Hintergrund sind Chörbschhorn (2650 m), Mederger Flue (2705 m) und Tiejer Flue (2781 m) sichtbar (von links nach rechts; Foto: SLF/R. Kenner, 10.04.2017).
Photo 6 de 7
Ce grésil lors des orages des jours précédentes a été trouvé dans un profil de neige au Sex Mort (à 2895 m, Randogne, VS; photo: V. Bettler, 10.04.2017).
Photo 7 de 7
Die Sonne brachte den Firnspiegel im Kessel südöstlich des Scalettahorns (3067 m, S-chanf, GR) zum Glänzen. Er entsteht im Frühling durch das Zusammenspiel aus Sonneneinstrahlung, Schmelzen, Windeinfluss und Abstrahlung. Im Hintergrund ist der Piz Vadret (3229 m) sichtbar (Foto: SLF/L. Dürr, 12.04.2017).
 

Météo

Du vendredi 7 au lundi 10 avril: Beaucoup de soleil

Le vendredi, il y avait dans l’est davantage de nuages que prévu et les températures à la mi-journée de +2 °C à 2000 m étaient relativement fraîches. Dans les autres régions, le temps était ensoleillé et il faisait doux avec +6 °C à la mi-journée à 2000 m. Le vent de secteur nord, d’abord modéré, avait diminué en cours de journée. Par la suite, les journées étaient généralement ensoleillées et les nuits claires jusqu’au lundi. Le dimanche et lundi, des nuages convectifs s’étaient à chaque fois formés en cours de journée. Le vent ne soufflait que faiblement et il faisait doux avec des températures à la mi-journée à 2000 m de +6 à +10 °C.

Mardi 11 avril: Faible perturbation à partir du nord

Dans la nuit du lundi au mardi, un faible front froid avait apporté localement quelques centimètres de neige. Dans le sud, la nuit était restée claire. La journée était encore souvent nuageuse dans l’est. Dans le sud, le temps était généralement ensoleillé et, dans l’ouest, le ciel s’était de plus en plus dégagé. Le vent était faible à modéré de secteur ouest à nord-ouest.

Mercredi 12 avril: Beaucoup de soleil et temps à nouveau doux

Après une nuit claire, le temps était ensoleillé à part la présence de quelques voiles nuageux. Le vent était généralement faible et les températures à la mi-journée à 2000 m étaient de +5 °C.

 

Situation avalancheuse

Pendant cette période examinée par le rapport hebdomadaire, les conditions de randonnées étaient parfaites (cf. photo 2).

 

Le vendredi 7 avril, un danger limité d’avalanche de neige sèche était encore annoncé sur une grande partie de la crête principale des Alpes située dans le Haut-Valais. La raison en était la neige tombée du 1er au 3 avril (cf. rapport hebdomadaire précédent), qui ne s’était pas encore suffisamment stabilisée, surtout en altitude sur les pentes exposées au nord. Par la suite, un faible danger d’avalanche de neige sèche était annoncé partout. Ce n’était que pendant la nuit du lundi au mardi 11 avril qu’un danger limité d’avalanche de neige sèche était annoncé dans certaines régions du versant nord des Alpes. Etant donné que sur la quantité annoncée de neige fraîche pouvant atteindre 20 cm de hauteur, seuls quelques centimètres ont effectivement été enregistrés, il s’est avéré a posteriori que la prévision était erronée. Dans le bulletin d’avalanches, même pour un faible danger d’avalanche de neige sèche, le sud du Valais et une grande partie des Grisons avaient été traités à part. Dans ces régions, il était toujours mis en garde contre un danger lié à la neige ancienne fragile. La raison en était la constitution toujours défavorable du manteau neigeux (cf. figure 3) ainsi que les signaux d’alarme rarement observés (bruits sourds et fissures) dans le centre des Grisons. Aucun déclenchement d’avalanche dans la neige ancienne n’a toutefois été signalé à ce jour en avril, ni en Suisse ni au Tyrol et dans le Tyrol du Sud.

 

Le danger d’avalanche de neige mouillée augmentait à chaque fois un peu en cours de journée. En dépit de la température de l’air souvent élevée, la surface neigeuse se refroidissait fortement pendant les nuits généralement claires, grâce au rayonnement à longues ondes (cf. figure 4). La surface neigeuse était par conséquent souvent gelée et portante le matin et le manteau neigeux était stable. Les pentes raides exposées au nord au-dessus de 2600 m environ, où la surface neigeuse était parfois encore poudreuse, faisaient exception à cette règle. Une augmentation du danger d’avalanche de neige mouillée était annoncée à l’aide d’une double carte. A cet égard, il s’agissait à chaque fois d’une augmentation jusqu’au degré de danger limité (cf. Evolution du danger). Seulement quelques avalanches de neige mouillée ont cependant été observées (cf. figure 5).

 

Situation neigeuse

A moyenne altitude, la neige commence à disparaître de plus en plus. C’est ainsi qu’à la fin de cette période examinée par le rapport hebdomadaire, la limite de la neige sur les pentes exposées au nord se situait entre 1600 et 2000 m. Sur les pentes exposées au sud, elle oscillait souvent entre 1800 et 2200 m; dans le sud du Valais, en Engadine et dans la partie avoisinante du centre des Grisons, elle était située entre 2200 et 2400 m (cf. photo 6).

 

Là où il y avait encore de la neige, l’enneigement était souvent nettement inférieur à la hauteur de neige habituelle en cette période de l’année. La plupart des stations automatiques IMIS au-dessus de 1800 m atteignaient 50 à 90 % de la hauteur de neige moyenne en cette saison (cf. figure 7). La majorité de ces stations automatiques affichent de 15 à 20 années de relevés.

 

Environ 15% de toutes les stations IMIS ont relevé la hauteur de neige la plus faible depuis qu’elles existent. Pour la majorité des autres stations, il y avait encore moins de neige au printemps 2011. Mais cette année-là, il était tombé un jour plus tard (le 13.04.2011) de 10 à 50 cm de neige. On peut dès lors s’attendre à ce que le 13 avril, la plupart des stations affichent un record négatif en termes de hauteur de neige.

 

Accidents d’avalanche

Au cours de cette période examinée par le rapport hebdomadaire, aucune avalanche impliquant des personnes n’a été signalée au SLF. 

Le samedi 8 avril, une avalanche de glissement s’est déclenchée le matin peu après 8 heures sur une pente exposée au nord-ouest à environ 2200 m au Doldenhorn (3638 m, Kandersteg, BE). Etant donné que l’on n’était pas certain que personne n’avait été touché par l’avalanche, une recherche avec DVA et Recco a été menée à partir d’un hélicoptère. Après cette opération, l’alerte a pu être levée.

 

 

Vers le haut

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire