Navigation mit Access Keys

Rapport hebdomadaire 01-31 octobre 2016

Menu principal

 

Météo très variable – conditions de début d’hiver en haute montagne

En octobre, l’évolution météorologique a connu beaucoup de variations et la température était de 1 degré inférieure à la moyenne pluriannuelle (source: MétéoSuisse). Le Valais et le versant sud des Alpes ont bénéficié de plus d’ensoleillement que les autres régions du nord. Une succession de chutes de neige en haute montagne y ont donné lieu à des conditions de début d’hiver et à une „belle poudreuse“ sur les glaciers.

 

 

 
Photo 1 de 12
Photo 1: Sur les glaciers, on pouvait profiter certains jours d’une „belle poudreuse“, comme ici dans la région du Susten (photo: W. Marty 08.10.2016).
Photo 2 de 12
Bosco Gurin (1503 m, TI) bei Schneefall am Dienstag, 11.10. um ca. 10 Uhr kurz vor dem Niederschlagsende (Foto: Webcam).
Photo 3 de 12
Schneebrettlawine, die am Samstag, 15.10. am Allalinhorn (Saas Fee, VS) wahrscheinlich von Personen ausgelöst wurde. Abgegangen sind der Neu- und Triebschnee (Foto: D. Supersaxo).
Photo 4 de 12
Blick vom Blinnenhorn (Obergoms, VS) zum Galen- und Dammastock mit Rhonegletscher am Samstag, 22.10. Schneeflächen sind nur auf Gletschern im Hochgebirge zusammenhängend (Foto: L. Silvanti).
Photo 5 de 12
Noch nicht schneeweiss, aber immerhin noch edelweiss (Foto: SLF/Th. Stucki).
Photo 6 de 12
Herbstliche Stimmung am Oberalpbach (Foto: SLF/M. Phillips, 23.10.2016).
Photo 7 de 12
Blick von der Tierwis zum Säntis am Sonntag, 23.10. Die Schneegrenze am Südhang war am Morgen bei rund 1600 müM. 10 bis 20 cm Schnee war ab 2100 m die Regel (Foto: P. Diener).
Photo 8 de 12
"Alter Mann" oder "Tschudermann", weisse Alpenanemone mit Schneekappe (Foto: P. Diener, 23.10.2016).
Photo 9 de 12
Flüelapass Hospiz (2383 m, GR) mit Schottensee und den Nordhängen des Chlein Schwarzhorns (2968 m). Bis 2400 m liegt wenig Schnee (Foto: SLF/M. Phillips, 23.10.2016).
Photo 10 de 12
Skispass am Griesgletscherpass - obwohl die Schneeoberfläche vom Wind geprägt ist (Foto: T. Schneidt, 29.10.2016). Hier auf Naturschnee ...
Photo 11 de 12
... und hier im Parsenn-Skigebiet (Davos, GR) auf technischem Schnee (Foto: SLF/B. Zweifel).
Photo 12 de 12
Blick vom Fanellhorn (3124 m, Vals, GR) zum Güferhorn (3378 m, rechts) und Rheinwaldhorn (3402 m, links). Schneeflächen sind nur auf Gletschern und im wenig rauhen Gelände im Hochgebirge zusammenhängend (Foto: U. Berni, 31.10.2016).
 

Évolution météorologique

Au début du mois, la température a fortement baissé après le passage d’un front froid et la limite des chutes de neige est descendue jusqu’aux alentours de 2000 m (cf. figure 2). Le lundi matin 3 octobre, il a neigé à haute altitude sur la crête nord des Alpes, mais il est également tombé de 5 à 10 cm de neige dans le Bas-Valais et dans les Grisons, et jusqu’à environ 20 cm depuis le Schreckhorn jusqu’au Titlis et dans le Rheinwald. Le lundi, le temps est devenu de plus en plus ensoleillé à partir de l’ouest, tandis que sur le versant sud des Alpes, le temps était déjà plus agréable et plus chaud le dimanche avec un vent de secteur nord.

 

Jusqu’au samedi 8 octobre, il y a eu ensuite une période ensoleillée de plusieurs jours – tout au moins au-dessus du brouillard élevé et dans le sud (cf. photo 3). Sous l’influence de la bise, le temps est resté frais dans le nord, alors que dans le sud il faisait plus doux avec un vent de secteur nord.

 

Les températures ont encore diminué dès le samedi pour atteindre les valeurs les plus basses du mois le mardi 11 octobre avec une isotherme zéro degré aux alentours de 1300 m (cf. figure 2). La météo était marquée par la présence d’air froid en altitude (cf. blog MeteoCH - en allemand). Le temps était en conséquence variable avec des averses surtout dans le nord, mais également des phases ensoleillées. Il a neigé à diverses reprises jusqu’à moyenne altitude, mais les quantités de neige étaient généralement faibles. Les chutes de neige étaient les plus abondantes le dimanche 9 octobre (cf. figure 4 en haut) dans les parties orientales des Grisons et le lundi 10 octobre (cf. figure 4 en bas) depuis la vallée de Binn jusque dans les vallées de la Maggia.

 

Le mercredi 12 octobre, une crête anticyclonique marquait le début d’un réchauffement avec beaucoup de soleil et des vents s’orientant progressivement au sud-ouest (cf. figure 2).

Ce réchauffement s’est poursuivi du jeudi 13 au samedi 15 octobre par une situation météorologique avec des vents forts de secteur sud-ouest. Sous l’influence du foehn, le nord bénéficiait temporairement d’éclaircies, tandis que les masses d’air s’accumulaient sur le versant sud des Alpes. Plus particulièrement le vendredi 14 octobre et dans la nuit du vendredi au samedi, il y a eu des précipitations parfois intenses (cf. figure 5) sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci. Ces précipitations ont également franchi temporairement la crête principale des Alpes en direction du nord. Le vendredi, la limite des chutes de neige a grimpé rapidement et sensiblement pour se situer entre 2500 et 3000 m. Le samedi à la mi-journée, les précipitations ont également cessé dans le Tessin. La limite des chutes de neige se situait aux alentours de 2500 m. Le ciel s’est dégagé progressivement à partir de l’ouest.

 

Les quantités suivantes de neige sont tombées au-dessus de 3000 m:

  • Sur la crête principale des Alpes, généralement de 30 à 50 cm; depuis la vallée de Binn jusque dans le val Bedretto, de 50 à 80 cm (localement jusqu’à 100 cm)
  • Depuis la région de la Jungfrau jusque dans la région du Susten, de 20 à 40 cm
  • Ailleurs, moins de neige fraîche
  • Aux altitudes moyennes et hautes, il y avait le samedi de 10 à 30 cm de neige dans le nord du Haut-Valais et sur la crête principale des Alpes depuis la vallée de la Saas jusque dans les vallées supérieures de la Maggia; ailleurs, l’enneigement était plus faible.

En montagne, le dimanche 16 octobre était une magnifique journée d’automne. L’isotherme zéro degré a grimpé à environ 3300 m. Dès l’après-midi, de nouveaux nuages élevés ont toutefois envahi le ciel à partir de l’ouest.

 

Le lundi 17 octobre, le temps était déterminé par un front froid et le ciel était couvert. Des précipitations ont gagné le pays à partir de l’ouest. Par la suite, une dépression en altitude a à nouveau déterminé la météo (tout comme précédemment déjà du 3 au 12 octobre) et les températures ont diminué nettement jusqu’au vendredi 21 octobre (cf. figure 2). Pendant cette période, la baisse progressive de la limite des chutes de neige était accompagnée d’une succession de précipitations peu abondantes sous forme d’averses. Elles sont surtout tombées le long des Préalpes où l’on a enregistré de 15 à 30 mm de pluie, avec seulement peu de neige à ces altitudes. Aux altitudes plus élevées sur le versant nord des Alpes, il est tombé généralement de 5 à 15 cm de neige au-dessus de 2500 m; ailleurs l’apport de neige était plus faible. Sur le centre et l’est du versant nord des Alpes, une faible quantité de neige s’était déposée le jeudi 20 octobre à partir de 2000 m et plus bas, à partir d’environ 1600 m, une couche encore plus mince. Les régions intra-alpines et le sud bénéficiaient d’une météo agréable avec nettement plus de soleil.

Le samedi 22 octobre, la dépression d’altitude s’éloignait et le soleil brillait généralement en montagne (cf. photo 7). De l’air froid en provenance du sud franchissait les cols et était perçu comme un vent de secteur sud désagréable et exceptionnellement froid. Des informations complémentaires concernant ce foehn de basses couches peuvent être consultées ici (Blog MeteoCH - en allemand).

 

Une nouvelle phase de précipitations a suivi jusqu’au mercredi 26 octobre. Les Alpes à l’exception de la crête principale des Alpes dans le Tessin et en Haute-Engadine n’étaient toutefois guère concernées jusqu’au lundi 24 octobre. Des courants forts de secteur sud-ouest ont donné lieu à une situation de barrage dans le sud et à des éclaircies dues au foehn dans le nord. Par ailleurs, la limite des chutes de neige est montée jusqu’aux alentours de 3000 m (cf. figure 2). Le temps était alors couvert et humide surtout les mardi 25 et mercredi 26 octobre. La limite des chutes de neige se situait d’abord entre 2700 à 3000 m et le mercredi entre 2400 à 2700 m. En haute montagne, il est tombé dans la région du Grand-St-Bernard – Val Ferret de 30 à 50 cm de neige, depuis le Grand Combin jusqu’à la Dent Blanche ainsi que depuis la région de la Jungfrau jusque dans la région de Susten et dans la région de la Bernina de 20 à 40 cm, dans la région du Mont Rose et sur les Mischabels ainsi que dans les Alpes glaronnaises de 10 à 20 cm.

Depuis le jeudi 27 octobre jusqu’à la fin du mois, il y a eu à nouveau quelques magnifiques journées d’automne au-dessus du brouillard élevé avec beaucoup de soleil et des températures douces, et une isotherme zéro degré aux alentours de 3500 m (cf. photo 8).

 

Manteau neigeux et danger d’avalanche

La neige tombée jusqu’au 11 octobre, généralement en petites quantités, s’est métamorphosée à haute altitude et en haute montagne en grains anguleux sous l’effet des basses températures et du refroidissement supplémentaire pendant les nuits claires sur les pentes exposées au nord. Plus particulièrement sur les glaciers ou par faible rugosité du sol, une véritable couche fragile s’est ainsi déjà formée. Côté sud, la neige s’est recouverte d’une croûte sous l’action du soleil.
La neige tombée les vendredi 14 et samedi 15 octobre s’est déposée sur cette neige meuble, tout au moins aux endroits où celle-ci n’avait pas encore été déplacée par le vent fort de secteur sud. En cas de limite élevée des chutes de neige, cette neige meuble a toutefois également été mouillée ou a fondu jusqu’à environ 2500 m. Les restes de neige qui subsistaient ont ensuite gelé par nuit claire et sont devenus très durs.

A haute altitude et en haute montagne, le risque de déclenchement d’avalanches de plaque de neige était élevé. Lors de déclenchements artificiels d’avalanches, par exemple à Saas Fee le samedi 15 octobre, presque chaque tir donnait lieu à une avalanche. Plusieurs avalanches spontanées, mais également des avalanches de plaque de neige déclenchées par des personnes ont été signalées (cf. photo 9). Heureusement, ces avalanches n’ont pas eu de conséquences graves.

Etant donné que les critères pour un bulletin d’avalanches étaient remplis et pour attirer l’attention sur la situation délicate, le Service des avalanches a diffusé un bulletin d’avalanches le jeudi 13 octobre et le samedi 15 octobre.

 

Comme les températures étaient à nouveau basses, la neige était restée poudreuse à haute altitude et en haute montagne, surtout dans les pentes nord. Dans certaines régions, le vent fort de secteur sud soufflant du samedi 22 au mercredi 26 octobre a transporté cette neige meuble. Sinon, de belles conditions de randonnées – et sur les glaciers parfois avec des skis – ont toutefois à nouveau prévalu jusqu’à la fin du mois (cf. photo 10).

 

Bulletins d’avalanches

Un bulletin d’avalanches a été diffusé les jeudi 13 et samedi 15 octobre.

Si tu souhaites être informé(e) par SMS de la diffusion d’un bulletin d’avalanches non annoncé, envoie un SMS avec comme contenu "START SLF SOMMER" au numéro 9234. Tu peux à tout moment désactiver ce service en envoyant un SMS avec le texte "STOP SLF SOMMER". Un SMS coûte 20 centimes.

 

Communique-nous ce que tu as observé

Pour le Service des avalanches, il n’y a pas qu’en hiver que des informations de terrain sur la situation neigeuse et avalancheuse sont intéressantes, mais également en automne et printemps ainsi qu’en été. A cet effet, utilise notre page web ou l’appli WhiteRisk.

 

 

Vers le haut

Evolution du danger

Bulletins d'avalanche de cette période.

 

ouvrir le prochain rapport hebdomadaire