Navigation mit Access Keys

Un événement inattendu vient pimenter la mise en place de l’équipement à Sodankylä

Menu principal

   

Le groupe de recherche Hydrologie nivale a commencé à mettre en place son équipement au sol et a été émerveillé par une aurore boréale.

 

Nous avons installé notre petit téléphérique motorisé sur un transect qui traverse une série de structures forestières: les lisières orientées au nord et au sud, le couvert dense et une clairière. Il y collectera des mesures continues du rayonnement solaire et infrarouge à travers la canopée jusqu’à la surface de la neige.

 

Après l’installation des micro-stations météorologiques et du téléphérique, nous avons commencé à enregistrer la hauteur et l’équivalent en eau de la neige (EEN). Ces deux mesures essentielles au sol seront répétées tout au long de la campagne de terrain afin de couvrir la période de fonte des neiges.

 

Pour améliorer nos prévisions de manteau neigeux dans les régions forestières, nous devons mieux comprendre comment la structure forestière contrôle les caractéristiques de fonte de neige et ces observations au sol sont la première étape. Maintenant que notre site est établi et que des mesures sont effectuées dans la forêt, la prochaine étape consiste à faire décoller les drones pour commencer à collecter les paramètres au-dessus de la canopée.

 

Un événement inattendu

Nous comptions bien admirer des aurores boréales lors de cette campagne de terrain dans l’Arctique, mais une prévision de faibles probabilités d’aurores et la présence de la pleine lune et d’une obscurité déjà limitée ne nous donnait pas beaucoup d’espoirs. Le lundi 11 avril, nous avons appris l’éruption d’une tache solaire, accompagnée d’une tempête géomagnétique soudaine qui devait durer jusqu’au vendredi 15 avril. 

Vers une heure du matin le vendredi, nous sommes sortis sur la rivière Kitinen gelée pour avoir une vue complète du ciel clair boréal et nous nous sommes retrouvés face à ce spectacle inattendu. Nous avons regardé avec émerveillement les aurores se former à l’est, se métamorphoser au-dessus de nos têtes avant de disparaître derrière la canopée à l’ouest. Pour certains d’entre nous, c’était la première rencontre avec une aurore boréale, et pour tous, une expérience inoubliable dans ces espaces arctiques.

 

Articles de blog similaires

 
20.04.2022

Le groupe de recherche Hydrologie nivale du SLF est arrivé en Finlande pour sa campagne de nivologie forestière.

02.05.2022

Le groupe Hydrologie nivale observe les prémisses du printemps grâce à l’imagerie thermique par drone, et suit la débâcle de la rivière.

02.06.2022

Le groupe de recherche Hydrologie nivale a terminé sa campagne de terrain et a pu vivre la quintessence de l’art de vie finlandais.