Navigation mit Access Keys

Représentation de la structure des forêts grâce aux drones

Menu principal

   

Les observations aériennes ont constitué une partie essentielle de notre campagne de terrain au Centre de recherche arctique de l’Institut météorologique finlandais (FMI ARC), mais ne se sont pas limitées àl’imagerie thermique par drone. Nous avons également recueilli des données à l’aide d’un appareil DJI MATRICE 300 RTK (M300) que Clare Webster a emprunté au Drone Lab du département des géosciences de l’Université d’Oslo (UiO). Ce M300 a la capacité de transporter comme charge utile un LiDAR Zenmuse L1 qui nous garantit de « voir » sous le couvert forestier mieux que ne le permet l’imagerie aérienne de drones plus petits. Cela nous apporte sur la structure de la forêt et le manteau neigeux sous-jacent des informations essentielles que nous pouvons employer pour alimenter et valider nos modèles nivologiques en forêt.

 

Au cours de nos derniers jours en Finlande, notre équipe s’est aventurée hors du terrain du FMI à la recherche de différentes structures forestières. Nos efforts précédents dans cette campagne s’étant concentrés sur les forêts autour du FMI, nous voulions nous assurer que nous avions bien couvert une gamme de structures de canopée représentative de la forêt boréale finlandaise. Cette action a impliqué le transport du M300 sur une luge dans des conditions de neige difficiles vers des lieux plus éloignés.

 

Pour compléter les vols du M300 sur les sites satellites, nous avons pris des photographies hémisphériques de la canopée le long des transects. Nous avons utilisé un appareil hémisphérique monté sur un stabilisateur (photo 5) pour effectuer une série de vues vers le haut depuis le sol de la forêt. Nous exploitons ces images hémisphériques pour évaluer la quantité de rayonnement solaire que le couvert forestier intercepte en un point déterminé à la surface de la neige.

Comme les images hémisphériques ne nous apportent des informations que sur un seul point, ou quelques-uns le long d’un transect, nous pouvons utiliser le LiDAR pour reproduire le point de vue hémisphérique de la forêt à des échelles beaucoup plus grandes. La combinaison des données détaillées sur la structure des forêts provenant des photographies hémisphériques et du LiDAR nous a permis de développer des modèles de rayonnement solaire et infrarouge dans les forêts.

 
 

La fin de notre campagne de terrain

Après ces semaines incroyables à Sodankylä, il a bien fallu mettre un terme à notre campagne de terrain. Pour compléter notre collecte de données nous avions installé nos capteurs au sol sur une tour du FMI pour les étalonner. Une fois cet équipement récupéré, nous avons tout emballé en quelques heures.

Notre matériel était donc prêt à regagner ses pénates, mais c’était loin d’être le cas pour notre équipe. Nous avons passé notre dernière soirée à profiter pleinement de la beauté de la région en dînant autour d’un feu dans la cabane du FMI, située en bord de rivière. Et bien sûr, une véritable expérience sur le terrain en Finlande ne saurait se terminer sans un sauna finlandais traditionnel chauffé au bois.

 
 

Notre équipe est vraiment reconnaissante à nos hôtes du FMI pour leur générosité tout au long de la campagne de terrain. Nous adressons nos remerciements tout particuliers à Anna Kontu et Kari Mäenpää pour leur aide au cours des semaines écoulées. Malgré notre tristesse de quitter Sodankylä, nous sommes ravis de notre expérience en Finlande et nous sommes impatients de revivre ces bons moments lorsque nous nous plongerons dans les données que nous avons collectées pendant cette campagne.

 

Articles de blog similaires

 
20.04.2022

Le groupe de recherche Hydrologie nivale du SLF est arrivé en Finlande pour sa campagne de nivologie forestière.

25.04.2022

Le groupe de recherche Hydrologie nivale a commencé à mettre en place son équipement au sol et a été émerveillé par une aurore boréale.

02.05.2022

Le groupe Hydrologie nivale observe les prémisses du printemps grâce à l’imagerie thermique par drone, et suit la débâcle de la rivière.