Navigation mit Access Keys

Arbres à la limite des forêts: afforestation expérimentale du Stillberg

Menu principal

 

Au Stillberg, nous étudions la croissance des arbres à la limite des forêts et les répercussions des changements entre les arbres, la couverture neigeuse et les avalanches. Autrefois, les recherches servaient avant tout à la protection contre les avalanches. Aujourd'hui, nos expériences s'intéressent de plus en plus au changement climatique.

 

Nos recherches au Stillberg près de Davos ont commencé dans les années 1950. La surface expérimentale a été installée dans le cadre des premiers programmes de recherche organisés par l'ancien IFRF (aujourd'hui WSL) et le SLF. L'objectif principal était d'identifier des procédures d'afforestation appropriées dans les zones sensibles aux avalanches en lisière de forêt. En 1975, nous avons systématiquement planté environ 92 000 arbustes sur le site expérimental. La falaise donne depuis des renseignements sur l'effet à long terme de divers facteurs environnementaux à la limite des forêts dans les Alpes.

 

Sélection de nos activités de recherche

 

  • Monitoring à long terme des arbres à la limite des forêts (SLF/WSL)
    De 1975 à 1995, nous avons procédé à un monitoring intensif des aroles, pins de montagne et mélèzes. Ce monitoring s'est poursuivi de manière étendue à partir de 1995. Une comparaison avec des enregistrements antérieurs nous permet d'analyser l'influence des facteurs locaux et des relations de voisinage à travers l'espace et le temps.
  • Limite alpestre des forêts dans un avenir chaud et riche en CO2 (WSL/SLF et autres partenaires)
    Nous analysons les réactions des plantes et des sols à la limite des forêts aux scénarios climatiques futurs en soumettant les arbres et la végétation des sols à une concentration accrue en CO2 et à une hausse de la température des sols.

  • Expérience de limitation des substances nutritives (SLF)
    Cette expérience de fertilisation nous permet d'étudier si les nutriments sont limitatifs pour la croissance des arbres, si l'apport de fertilisants permet une meilleure croissance dans des climats extrêmes, et si, éventuellement, les arbres ne deviennent pas plus sensibles au stress et aux contraintes en raison de la disponibilité supplémentaire de nutriments.

  • Changement climatique en hiver: comment réagissent les plantes? (SLF)
    En manipulant le manteau neigeux, nous provoquons un déneigement prématuré. Nous analysons ensuite le cycle de vie, la croissance et la reproduction des plantes. Ces expériences sont menées d'une part dans des landes alpines à arbustes nains du Stillberg, d'autre part dans la toundra subarctique d'Alaska.
 

Groupe de recherche

Écosystèmes montagnards

Le groupe “Écosystèmes montagnards” se concentre sur les écosystèmes de montagne en dessous et au-dessus de la limite de la forêt.