Navigation mit Access Keys

Ruth Moor-Huber, Gadmen (BE)

Menu principal

  
  • Mariée, 3 enfants adultes et 10 petits-enfants
  • Employée municipale
  • Observatrice du SLF depuis 1988
 

Que mesures-tu ou que signales-tu en tant qu’observateur?

Je suis responsable d'un site de mesure à long terme. Il n'est qu'à quelques pas de notre maison à Gadmen. Je mesure la neige tous les jours du 1er novembre au 30 avril: hauteur, neige fraîche, teneur en eau, etc. Je transmets également les observations d'avalanches.

Comment es-tu devenu observateur?

Ma voisine s'est occupée de la station de mesure de 1954 à 1988. Lorsqu'elle a déménagé, elle m'a demandé si je voulais reprendre le poste. À l'époque, mes enfants étaient petits et j'étais femme au foyer, c'était donc idéal. Au début, ce n'était qu'une petite tâche: saisir chaque jour la hauteur de neige et la quantité de neige fraîche dans un formulaire et envoyer les données recueillies au SLF toutes les deux semaines. Ultérieurement, lorsque le programme de mesures a été complété, la charge de travail a augmenté. Pour envoyer mes observations, je devais alors appeler le numéro de téléphone 110 et transmettre verbalement mes mesures selon un certain code numérique. C'était très particulier. Au milieu des années 1990, nous sommes passés à l'ordinateur.

Qu'est-ce qui te plaît dans le travail d'observateur?

Il est intéressant d'observer comment les hauteurs de neige évoluent au cours de l'hiver. Gadmen est situé à 1200 m d'altitude, il y a toujours de la neige et nous sommes entourés de versants avalancheux. Nous sommes donc parfois coupés du reste du monde. Mon mari fait partie de la commission avalanches de la commune. Les données mesurées sont également intéressantes pour lui.

Qu'est-ce qui ne te plaît pas?

Je me réjouis toujours du retour du printemps. Effectuer des mesures tous les jours pendant six mois et les envoyer avant sept heures et demie du matin constitue une certaine contrainte. Je m'assure d'éviter toute lacune, c'est important pour moi.

Qu'est-ce que cela signifie pour toi d'être observateur? 

La station existe depuis si longtemps, il est donc important qu'elle continue d'exister. Tant que j'y trouve du plaisir, il n'est pas question d'arrêter.

Dans quelle mesure peux-tu concilier la tâche d'observateur avec d'autres activités (travail, loisirs, …)? 

Bien. Comme je travaille à Gadmen, je peux prendre les mesures quotidiennes tôt le matin.

Quelle a été ton expérience la plus impressionnante en rapport avec la neige et les avalanches?

Ce fut certainement l'hiver avalancheux de 1999. Il y avait tellement de neige que la perche graduée de trois mètres de haut n'était plus visible sur le site de mesure. En raison du grand danger d'avalanches, nous avons été évacués et avons dû passer cinq jours dans un hébergement de l'armée. Dans la vallée, les avalanches ont causé des dégâts. Mais nous nous en sommes relativement bien sortis ici, contrairement à d'autres régions.

Qu'est-ce qui t'associe à la neige?

J'ai grandi avec, la neige fait tout simplement partie de ma vie. Autrefois, les hivers étaient encore beaucoup plus rigoureux. Ici, à part le ski de piste ou de fond, il n'y a pas tant de possibilités.

Qu'est-ce que tu aimes faire après le travail / pour tes loisirs?

J'aime m'occuper de mes petits-enfants. J'ai une grande famille qui est très importante pour moi. J'aime aussi faire du ski ou profiter d'une soirée confortable avec des amis. De plus, je suis impliquée dans l'association des Samaritains et je suis membre des First Responder.

Quel est ton endroit préféré au monde et pourquoi?

Je n'en ai pas vraiment, chaque lieu a son propre charme.

Quelle est ta saison préférée?

J'aime toutes les saisons, mais la plus belle est l'automne. La nature est colorée et l'ambiance magnifique. Nous avons aussi peu de brouillard et souvent il fait encore doux.

Une chose dont tu ne peux pas te passer?

Ma famille et mon environnement. Je ne pourrais pas imaginer déménager dans une ville. Je suis née et j'ai grandi à Gadmen, je suis ici chez moi.

Le SLF célèbre les 75 ans du bulletin d'avalanches. Qu'est-ce que cela signifie pour toi?

Le SLF a une tâche très importante et il est connu de beaucoup de gens. On vérifie toujours le bulletin d'avalanches avant de partir en randonnée à ski. Lorsque nos routes doivent être fermées en raison d'un danger d'avalanches, nous sommes coupés du monde extérieur et nous pouvons alors obtenir des informations du SLF.