Navigation mit Access Keys

Wochenbericht 08. - 14. Februar 2019

Main menu

 

Soleil et douceur ont succédé au vent tempétueux et à la neige fraîche

Cette période examinée par le rapport hebdomadaire était marquée par un vent tempétueux, de la neige fraîche et des journées ensoleillées et très douces. Les problèmes liés à la neige ancienne et la neige glissante ont perduré pendant cette période, mais ils ont temporairement été combinés à un problème de neige fraîche et de la neige soufflée.

 

 

 
Image 1 of 14
Le vent fort à tempétueux de secteur ouest, sud et nord était une caractéristique importante de cette période examinée par le rapport hebdomadaire. Il a parfois transporté beaucoup de neige, comme par exemple près de la station de montagne de Plattjen à Saas-Fee (VS) à 2570 m, surtout après les chutes de neige du lundi 11 février (photo: C. Wolfensberger, 11.02.2019).
Image 2 of 14
Beaucoup de neige: Au Vilan (2375 m) dans le Prättigau, GR, les dispositifs paravalanches ne ressortent plus que faiblement du manteau neigeux (photo: SLF/L. Dürr 08.02.2019).
Image 3 of 14
La semaine dernière également, les pentes ensoleillées exposées au sud-ouest étaient à nouveau prédestinées à donner lieu à des fissures de glissement et des avalanches de glissement, comme ici au Piz Calmot (2311 m, GR) (photo: P. Degonda, 08.02.2019)…
Image 4 of 14
… ou près d’Alt St. Johann, où des avalanches de glissement avaient pratiquement atteint le fond de la vallée à environ 890 m à proximité des maisons (SG; photo: P. Diener, 09.02.2019).
Image 5 of 14
Cette avalanche de glissement s’est déclenchée sur une pente exposée à l’est dans le Chäsboden près de Glaris Sud à environ 1500 m (photo: P. Degonda, 13.02.2019).
Image 6 of 14
Cette avalanche de glissement près du Neuenalpspitz (SG) s’est frayé un chemin à travers la forêt poursuivant ensuite sa course. Lorsqu’on y regarde de plus près, on peut voir à gauche au-dessus de la zone maintenant sans neige, la rupture d’une avalanche de plaque de neige, qui a vraisemblablement été déclenchée par une avalanche de glissement (photo: P. Diener, 10.02.2019).
Image 7 of 14
Le vent a clairement façonné le manteau neigeux à La Rosablanche (VS; 3336 m) créant cette configuration ondulée (photo: T. Schneidt, 08.02.2019).
Image 8 of 14
Dans le voisinage du Schollberg près de St. Antönien (GR), des randonneurs ont déclenché cette avalanche de plaque de neige sur une pente raide exposée au nord-est à environ 2400 m. Heureusement, personne n’a été blessé (photo: T. Wiedenmann, 09.02.2019).
Image 9 of 14
Les accumulations de neige soufflée étaient clairement reconnaissables à l’arrière-plan à gauche de la crête en dessous de corniches sur l’arête menant au Stuedelistand (BE; 2000 m). Côté nord au-dessus de 1900 m environ, la neige était encore poudreuse; côté sud et en dessous, la neige était molle et humide en raison des températures encore douces (photo: L. Hofer, 09.02.2019).
Image 10 of 14
Gros plan du manteau neigeux déjà marqué par l’action du vent avant cette période examinée par le rapport hebdomadaire sur l’arête menant au Pizzo d’Era (TI; 2600 m) (photo: F. Vanza, 09.02.2019).
Image 11 of 14
De violentes rafales de vent rendaient les conditions difficiles dans le domaine skiable de Crans-Montana (VS; 2700 m) (photo: B. Gallera, 12.02.2019).
Image 12 of 14
Le mardi 12 février, une personne a déclenché cette avalanche de plaque de neige dans le Salezertobel (Davos, GR) sur une pente exposée à l’est à environ 2100 m. L’avalanche s’était décrochée dans une couche de neige ancienne relativement profonde. Une grande avalanche s’était déjà déclenchée à cet endroit le 15.01.2019 lors d’une opération de minage (photo: M. Ruggli).
Image 13 of 14
Le côté fascinant de la neige: Sous certaines conditions (par exemple lorsque la neige est chaude), on assiste à une lente déformation du manteau neigeux. Ici près d’une fissure de glissement dans les environs de St. Antönien, GR, le manteau neigeux a réagi comme un liquide visqueux et s’est plissé (photo: T. Wälti, 13.02.2019).
Image 14 of 14
Le vent sévissait et transportait la neige surtout sur les arêtes et aux endroits exposés. Seule la trace comprimée de montée vers le Foggenhorn (2570 m, VS) était trop compacte pour être déplacée; elle a dès lors été „sculptée“. Mais où la neige emportée par le vent a-t-elle bien pu se déposer? (photo: P. Schwitter, 14.02.2019).
 

Météo, manteau neigeux et situation avalancheuse

Pendant toute la période examinée par le rapport hebdomadaire, des problèmes préexistants liés à la neige ancienne et à la neige glissante ont persisté.

Problème lié à la neige ancienne: La partie supérieure du manteau neigeux renfermait parfois des couches fragiles molles de neige métamorphosée à grains anguleux. Dans les Grisons, cela concernait généralement l’ancienne surface neigeuse, qui s’était formée jusqu’au 24 janvier et avait ensuite été recouverte de neige fraîche et de neige soufflée (cf. photo 1), mais parfois aussi des couches plus profondes dans des zones plutôt faiblement enneigées (cf. figure 2). Sur le versant nord des Alpes et en Valais, il y avait généralement encore des couches fragiles plus anciennes un peu plus bas dans le manteau neigeux. Elles étaient encore plus particulièrement marquées dans le voisinage de la limite de la forêt ainsi qu’en dessous de cette limite dans les régions septentrionales de l’ouest du versant nord des Alpes et dans les Préalpes. Le signalement d’avalanches qui s’étaient décrochées dans ces couches fragiles a cependant diminué par rapport aux semaines précédentes.

 
 

Problème lié à la neige glissante: Sur le versant nord des Alpes, dans le nord du Valais et dans les Grisons, de nombreuses fissures de glissement s’étaient ouvertes. Quotidiennement, des avalanches de glissement se décrochaient ci et là en dessous de 2400 m environ sur les pentes raides ensoleillées; l’activité avalancheuse demeurait néanmoins très faible (cf. photo 3). Dans les régions du nord et de l’est où la neige était abondante, certaines avalanches de glissement ont également atteint une grande ampleur.

 

 

 

Outre le problème lié à la neige ancienne et à la neige glissante, pendant cette période examinée par le rapport hebdomadaire, il y avait temporairement un problème lié à la neige fraîche et à la neige soufflée. Cette situation est décrite ci-dessous.

 

 

 

Du vendredi 8 au dimanche 10 février: Vent fort à tempétueux

Entre jeudi midi et vendredi matin, il est tombé au-dessus de 1700 m de 5 à 15 cm de neige dans le Bas-Valais et sur le versant nord des Alpes. La journée du vendredi était ensuite généralement ensoleillée dans toutes les régions. Le samedi était ensoleillé surtout en Valais, dans le Tessin et dans les Grisons, mais le dimanche ne l’était plus que dans les régions de foehn du centre et de l’est du versant nord des Alpes et des Grisons. Le vent de secteur ouest s’était nettement intensifié pendant la nuit du vendredi au samedi et était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux dans le Jura, en Valais et sur le versant nord des Alpes, mais faible à modéré dans le Tessin et dans les Grisons. Le dimanche, il s’est orienté au sud-ouest, descendant jusqu’à basse altitude dans les régions du nord touchées par le foehn. Il soufflait également dans le Tessin et les Grisons (cf. figures 5 et 6). Après un samedi déjà relativement doux avec 0 °C à près de 2000 m (cf. figure 4), le dimanche était encore plus doux dans les régions de foehn avec +3 °C à 2000 m à la mi-journée.

 

 

 

Dans les régions de l’ouest touchées par le vent et sur la crête nord des Alpes, les vitesses élevées du vent ont donné lieu à des déplacements de neige ancienne et à une aggravation du problème lié à la neige soufflée. Les accumulations de neige soufflée observées étaient généralement petites à moyennes, mais leur risque de décrochement était élevé. Le danger d’avalanche (cf. Évolution du danger au bas de la page) a augmenté jusqu’au degré 3 (marqué). Pour ce qui concerne le nombre d’endroits dangereux et la taille des avalanches susceptibles de se décrocher, il s’agissait généralement plutôt d’un „degré marqué bas“.

 

 

 

Lundi 11 février: Chutes de neige

Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au secteur nord-ouest avec le passage d’un front froid et était toujours fort à tempétueux, puis pendant la journée modéré à fort (cf. figures 5 - 9).

 

 

 
Image 1 of 20
Figure 5 - 1: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 2 of 20
Figure 5 - 2: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 3 of 20
Figure 5 - 3: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 4 of 20
Figure 5 - 4: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 5 of 20
Figure 5 - 5: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 6 of 20
Figure 5 - 6: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 7 of 20
Figure 5 - 7: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 8 of 20
Figure 5 - 8: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 9 of 20
Figure 5 - 9: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 10 of 20
Figure 5 - 10: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 11 of 20
Figure 5 - 11: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 12 of 20
Figure 5 - 12: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 13 of 20
Figure 5 - 13: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 14 of 20
Figure 5 - 14: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 15 of 20
Figure 5 - 15: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 16 of 20
Figure 5 - 16: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 17 of 20
Figure 5 - 17: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 18 of 20
Figure 5 - 18: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 19 of 20
Figure 5 - 19: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
Image 20 of 20
Figure 5 - 20: Dans la nuit du vendredi au samedi 9 février, le vent de secteur ouest a sensiblement augmenté et, surtout dans l’ouest et le nord, il était modéré à fort, mais aussi temporairement tempétueux. Comme d’habitude, le Tessin et les Grisons étaient protégés. Le dimanche 10 février, il y avait ensuite un vent du sud-ouest et du foehn dans les vallées du nord des Alpes. Dans la nuit du dimanche au lundi, le vent s’est orienté au nord-ouest et était fort jusqu’au mardi, surtout encore sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci.
 

La température a chuté de plus de 10 degrés – à la mi-journée, elle se situait à 2000 m encore à -9 °C (cf. figure 4). Dans les régions au nord de la crête principale des Alpes, il y avait des chutes de neige généralement sous forme d’averses, et le temps était assez ensoleillé uniquement dans le centre et le sud du Tessin.

Globalement, les quantités suivantes de neige sont tombées au-dessus de 1200 m entre le dimanche soir et le mardi matin (cf. figure 6):

  • Versant nord des Alpes sans les Préalpes, partie la plus occidentale du Bas-Valais, nord du Valais à l’ouest de l’Aletschhorn, Prättigau: de 30 à 50 cm
  • Préalpes, reste du Valais, reste du nord des Grisons, centre des Grisons, nord de la Basse-Engadine, Jura: de 15 à 30 cm
  • Ailleurs: de 5 à 15 cm ou moins de neige fraîche
 

Avec la neige fraîche (cf. figure 6), la quantité de neige pouvant être transportée par le vent avait nettement augmenté. La neige fraîche, la persistance du vent fort à tempétueux et la neige soufflée aggravaient le danger d’avalanche et il fallait temporairement s’attendre également à des avalanches spontanées dans les régions touchées par les précipitations les plus abondantes. En plus du problème lié à la neige fraîche et à la neige soufflée, il fallait aussi à nouveau tabler sur un rôle accru du problème lié à la neige ancienne, ce qui signifiait une nouvelle augmentation du risque de décrochement dans les couches relativement profondes de neige ancienne (cf. photo 7).

 

 

 

Du mardi 12 au jeudi 14 février: Ensoleillé et de plus en plus doux

Dans la nuit du lundi au mardi, il a encore neigé un peu dans le nord et dans l’est. Dans l’ouest et le sud, le ciel s’était dégagé. La journée était assez ensoleillée malgré la présence temporaire de champs nuageux élevés. Sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci ainsi qu’en général en altitude, le vent de secteur nord était modéré à fort transportant encore de la neige (cf. photo 8); ailleurs, il était généralement faible.

 

 

 

Le mercredi et le jeudi étaient ensoleillés, faiblement venteux et de plus en plus doux avec une isotherme zéro degré à 3000 m le jeudi. Les couches de neige fraîche et de neige soufflée s’étaient stabilisées et la situation avalancheuse était à nouveau dominée par le problème lié à la neige ancienne qui prévalait déjà depuis un certain temps.

A partir du mardi, les services de sécurité ont profité des bonnes conditions de visibilité pour mener des opérations de minage (cf. vidéo 9)…

 
 

… et les freeriders profitaient de la neige fraîche – surtout aux endroits où elle n’avait pas été soumise à l’action du vent (cf. photo 10).

 

 

 

Accidents d’avalanche

Au cours de cette période examinée par le rapport hebdomadaire, il n’y a heureusement pas eu d’accident mortel d’avalanche. Au total 14 accidents d’avalanche impliquant des personnes ont été signalés, dont quatre le vendredi 8 février, cinq le samedi 9 février, quatre le mardi 12 février et un le mercredi 13 février. Les avalanches s’étaient en partie décrochées dans la neige soufflée fraîche et en partie dans les couches de neige ancienne.

 

 

 

To top