WSL Institut pour l'étude de la neige et des avalanches SLF Link zu SLF Hauptseite Link zu WSL Hauptseite
 

Août 2017: A l’exception d’une période de précipitations de 5 jours, temps généralement ensoleillé et chaud

Au cours de la deuxième semaine d’août, il a neigé à partir des altitudes moyennes (cf. photo 1); pour le reste, le temps était généralement ensoleillé et chaud, mais parfois orageux. Après le troisième été le plus chaud depuis le début des mesures, il n’y avait plus que très peu de neige fin août et même les glaciers étaient sans neige jusqu’en très haute montagne.

20170813_SchneiterP_Weisshorn_2k.jpg

Photo 1: Le 13 août, il y avait temporairement de la neige à partir de 2600 m en Valais. Celle-ci a ensuite rapidement fondu. Vue depuis Gspon sur le Weisshorn qui culmine à 4506 m, Randa, VS (photo: P. Schneiter, 13.08.2017).

Neige et météo

En 2017, après le troisième printemps le plus chaud a suivi le troisième été le plus chaud depuis le début des mesures (cf. bulletin de MétéoSuisse). En août également, l’isotherme zéro degré se situait souvent nettement au-dessus de 4000 m (cf. figure 2). Par conséquent, il n’y avait plus que très peu de neige y compris en haute montagne, en dépit de précipitations supérieures aux données moyennes dans certaines régions.

NGG_Monatsbericht_aktuell_frz.jpg

Figure 2: Evolution de l’isotherme zéro degré en août 2017, calculée à partir des températures moyennes à la mi-journée de 11 stations automatiques du SLF et de MétéoSuisse. Les données détaillées peuvent être consultées ici.

Du mardi 1er août au lundi 7 août: Temps généralement ensoleillé avec quelques orages; chaleur au début

Début août, le temps était très chaud et souvent ensoleillé, malgré des orages en soirée. Certaines stations de MétéoSuisse ont enregistré la nuit d'août la plus chaude depuis le début des mesures. L’isotherme zéro degré est montée temporairement à 5000 m, de sorte que lors d’orages, les précipitations sont tombées presque intégralement sous forme de pluie même en haute montagne.

Avec le passage d’un front froid le dimanche 6 août, la limite des chutes de neige est descendue à 3000 m. Il est alors tombé un peu de neige en haute montagne, les quantités les plus importantes de l’ordre de 20 à 30 cm étant observées dans le voisinage des sommets de la région de la Bernina. Le lundi 7 août, le temps était déjà redevenu sec et, dans le nord, ensoleillé.

Du mardi 8 au samedi 12 août: Beaucoup de précipitations avec de la neige à partir des altitudes moyennes

Pendant la nuit du mardi 8 au mercredi 9 août, il est tombé de 70 à 110 mm de pluie dans le Tessin, le Misox et le Valle Bregaglia, de 30 à 50 mm dans le reste des Grisons et de 15 à 30 mm dans les autres régions (cf. figure 3). La limite des chutes de neige était descendue progressivement depuis environ 3500 m jusqu’à 2800 m. Par conséquent, dans les régions touchées par les précipitations les plus abondantes, celles-ci étaient essentiellement tombées sous forme de pluie, même sur les sommets les plus élevés.

ns24h_20170809_2359_bw_k.jpg

Figure 3: Sommes de précipitations des mardi 8 et mercredi 9 août, mesurées aux stations automatiques de MétéoSuisse et du SLF. Il faisait si chaud que, dans les régions touchées par les précipitations les plus abondantes, il n’était pratiquement tombé que de la pluie, y compris sur les sommets les plus élevés.

Le jeudi 10 août, il y avait encore des éclaircies le matin dans l’extrême est, tandis qu’ailleurs le ciel était très nuageux avec de nouvelles précipitations. La limite des chutes de neige se situait entre 2200 et 2400 m l’après-midi dans le nord, sinon elle oscillait entre 2500 et 3000 m. Dès le vendredi 11 août, une nouvelle zone de précipitations a traversé la Suisse d’ouest en est. La limite des chutes de neige se situait à 2000 m dans le nord et l’ouest (cf. figure 4), et à 2500 m ailleurs. Dans le nord-est, les précipitations se sont poursuivies jusqu’au samedi 12 août, tandis que dans le sud et l’ouest le temps devenait rapidement ensoleillé. Globalement, les quantités suivantes de neige sont tombées au-dessus de 2800 m environ depuis le jeudi jusqu’à la fin des précipitations le samedi matin (cf. figure 5):

  • Crête nord des Alpes depuis le Wildstrubel jusqu’à la Reuss, Haut-Valais: de 40 à 60 cm
  • Autres régions: moins de 30 cm
20170811_SchneiterP_SaasFee_k.jpg

Photo 4: Le vendredi 11 août, il a neigé un peu localement à partir de 1800 m, comme par exemple ici à Saas Fee, VS. A plus haute altitude, le cumul de neige était nettement plus important, cf. photo 1 et la galerie de photos (photo: P. Schneiter, 11.08.2017).

ns24h_20170812_2359bw_ohne_k.jpg

Photo 5: Sommes de précipitations du jeudi 10 au samedi 12 août, mesurées aux stations automatiques de MétéoSuisse et du SLF. Au-dessus de 2800 m environ, l’intégralité des précipitations est tombée sous forme de neige et, en haute montagne, les millimètres de pluie peuvent être interprétés comme étant des centimètres de neige.

Du dimanche 13 au vendredi 18 août: Généralement ensoleillé et chaud

A la mi-août, le temps était généralement ensoleillé, avec en soirée quelques averses ou orages. L’isotherme zéro degré est rapidement montée à plus de 4000 m. La neige tombée les jours précédents fondait donc rapidement et totalement jusqu’en haute montagne.

Samedi 19 août: Neige fraîche en haute montagne

Au cours de la nuit du vendredi au samedi, il est tombé de 20 à 40 cm de neige sur les hautes montagnes du versant nord des Alpes et jusqu’à 30 cm en Engadine, l’apport de neige étant plus faible ailleurs. La limite des chutes de neige était descendue jusqu’aux alentours de 3000 m. En cours de journée, le soleil avait à nouveau percé dans l’ouest et le sud.

Du dimanche 20 au jeudi 31 août: Généralement ensoleillé et à nouveau chaud

Jusqu’au mardi 22 août, le temps était encore partiellement nuageux et plutôt frais dans le nord-est. Sinon, il était généralement ensoleillé et de plus en plus chaud. L’isotherme zéro degré était montée localement à 5000 m. Fin août, il n’y avait ainsi plus que très peu de neige, sauf sur les plus hautes montagnes (cf. figure 6). En dessous de 3500 m environ, la neige avait généralement totalement disparu sur les glaciers.

Le jeudi 31 août, il y a eu des précipitations sur une grande partie du territoire, la limite des chutes de neige étant d’abord encore élevée avec plus de 3000 m dans l’ouest et au-delà de 3500 m dans le sud-est. Les précipitations devraient persister au cours du week-end et avec le refroidissement du temps qui y est associé, on s’attendait, dans certaines régions de montagne, à d’importantes quantités de neige fraîche et donc aussi à un danger d’avalanche. Vous pourrez lire davantage à ce sujet dans le rapport mensuel de septembre qui paraîtra la 2 octobre.

20170820_SilvantiL_Furggsattel_k.jpg

Photo 6: Déjà après une semaine, la neige fraîche avait à nouveau entièrement disparu jusque loin en haute montagne dans les Alpes valaisannes. Vue sur la langue glacière sans neige du glacier du Théodule, Zermatt, VS. La pratique du ski d’été était cependant possible, mais seulement au-dessus du col de Saint-Théodule (à gauche sur la photo) (photo: L. Silvanti, 20.8.2017).

Bulletins d’avalanches liés à la situation

En été et en automne, le SLF ne publie de bulletin d’avalanches qu’en cas de fortes chutes de neige. Ces critères ont été satisfaits les 9 et 31 août, de sorte qu’un bulletin d’avalanches lié à la situation a été diffusé au cours de ces journées.

Vous pouvez être informé via notification Push, SMS ou flux RSS de la diffusion d’un bulletin d’avalanches non annoncé:

Accident d’avalanche

Le mercredi 2 août, trois alpinistes ont été touchés et entraînés par une avalanche spontanée de neige meuble mouillée à la Jungfrau sur une pente exposée au nord-est en dessous du Rottalsattel (Fieschertal, VS) qui culmine à 3884 m. Ils ont tous les trois été partiellement ensevelis et une personne a été blessée.

Eboulement au Piz Cengalo

Le mercredi 23 août, un important éboulement s’est produit au Piz Cengalo tuant vraisemblablement 8 personnes et une coulée de boue a dévasté certaines parties de Bondo. Cet éboulement n’avait aucun rapport avec la neige ou les avalanches, mais différents processus en cause constituent des thèmes étudiés au SLF et dans sa maison mère, le WSL à Birmensdorf:

Les coulées de boues en général (en allemand)

RAMMS, un programme permettant de modéliser non seulement les avalanches, mais également les coulées de boue et les éboulements rocheux

Le pergélisol et ses effets sur les dangers naturels

Top