WSL Institut pour l'étude de la neige et des avalanches SLF Link zu SLF Hauptseite Link zu WSL Hauptseite
 

Du 1er au 31 juillet 2017: Chaleur, orages violents et brièvement de la neige à partir de 2200 m

Au début du mois, il fallait encore évaluer avec prudence en haute montagne la neige fraîche de la fin juin. Puis des périodes de chaleur sont apparues accompagnées d’orages parfois violents et de phases de temps plus frais (cf. figure 2). Pendant la dernière décade du mois, il a neigé brièvement à partir de 2200 m surtout dans l’est. En haute montagne, le temps est devenu hivernal pendant une courte période.

20170728_eh_Castor_IMG_3189a_k.jpg

Photo 1: En juillet également, la fonte totale de la neige a progressé à un rythme soutenu. Sur cette photo prise dans une région directement au sud de la Suisse, la neige avait entièrement disparu sur les glaciers en dessous de 3500 m environ à la fin du mois. Vue depuis le sud-est en direction du plateau du Breithorn (VS), Breithorn (4164 m) et Pollux (4092 m) lors de la montée depuis la cabane Quintino Sella vers le Val Gressoney (I) (photo: E. Hafner, 28.07.2017).

Évolution météorologique

Trois phases avec des températures de plein été et une isotherme zéro degré à plus de 4000 m ont été interrompues à deux reprises. Au cours de la deuxième phase, plus froide, il a neigé dans l’est à partir de 2200 m environ.

NGG_Monatsbericht_aktuell_frz_k.jpg

Figure 2: Evolution de l’isotherme zéro degré en juillet (informations relatives au calcul de l’isotherme zéro degré).

Du samedi 1er au lundi 3 juillet: Après un week-end couvert, retour progressif de l’été

Le Sottoceneri a bénéficié du week-end le plus ensoleillé. Ailleurs, le temps était variable et même très nuageux le dimanche dans le nord. Des averses de pluie se sont abattues dans toutes les régions, les précipitations étant les plus abondantes sur le versant nord des Alpes et dans le nord des Grisons. La limite des chutes de neige était montée depuis 2200 m à environ 2800 m. Dans les hautes montagnes de la crête nord des Alpes, il est souvent tombé quelque 10 cm de neige, tandis qu’ailleurs l’apport de neige était plus faible à cette altitude. Le lundi était une journée de transition avec un temps de plus en plus ensoleillé et des températures toujours en hausse.

Du mardi 4 au vendredi 7 juillet: Première vague de chaleur

Au cours de ces quatre journées, le temps était généralement ensoleillé avec une chaleur de plein été. L’isotherme zéro degré se situait au-dessus de 4000 m (cf. figure 2). En cours de journée, des nuages convectifs se formaient à chaque fois et il y a eu des averses et des orages locaux. Le vendredi, le temps est devenu de plus en plus lourd.

Du samedi 8 au mardi 11 juillet: Orages violents et un peu de neige fraîche en haute montagne

Avec des courants de secteur sud-ouest et une nette augmentation de l’humidité de l’air, le temps est devenu instable et était marqué par des orages (cf. photo 3). Ces derniers étaient les plus violents le samedi.

20170708_blick_fluela_schwarzhorn_ft_k.jpg

Photo 3: Météo instable le samedi 8 juillet. Des orages, surtout dans la seconde moitié de la journée, ont marqué le deuxième week-end de juillet. Sur cette vue depuis le Flüela Schwarzhorn en direction de l’est (à gauche sur la photo) et du sud (à droite sur la photo), on ne peut plus voir que quelques rares restes de neige au-dessus de 2800 m environ ainsi que les glaciers déjà largement sans neige (photo: SLF/F. Techel).

En raison du refroidissement continu du temps, la limite des chutes de neige est descendue jusqu’aux alentours de 3200 m le mardi. Au total, l’apport de neige jusqu’au mercredi matin atteignait de 30 à 50 cm sur la crête nord des Alpes et dans la région de la Bernina aux altitudes les plus élevées de haute montagne, et 10 à 30 cm ailleurs (cf. figure 4).

ns24h_20170712_0800_k.jpg

Figure 4: Sommes de précipitations du samedi matin 8 juillet jusqu’au mercredi matin 12 juillet, mesurées aux stations automatiques de MétéoSuisse et du SLF. Aux altitudes les plus élevées de haute montagne, un millimètre de pluie correspondait plus ou moins à un centimètre de neige.

Du mercredi 12 au dimanche 16 juillet: Dans l’ouest et le sud, temps généralement ensoleillé

Avec un vent de secteur ouest à nord-ouest, le temps était plus nuageux le mercredi et le jeudi dans le nord, et le vendredi et le samedi surtout encore dans le nord-est, tandis qu’il était généralement ensoleillé dans l’ouest et le sud. Sur le centre et l’est du versant nord des Alpes ainsi que dans le nord des Grisons, il était tombé en trois jours jusqu’au samedi matin de 10 à 30 mm de pluie. Il avait neigé faiblement en haute montagne.

Du lundi 17 au mercredi 19 juillet: Deuxième vague de chaleur

Avec des courants de secteur sud-ouest et un temps généralement ensoleillé, ces trois journées étaient à nouveaux caractérisées par une chaleur de plein été avec une isotherme zéro degré au-dessus de 4000 m (cf. figure 2). Le mardi et le mercredi ont fait place à de violents orages – le mardi depuis l’Oberland bernois vers les Alpes glaronnaises et en Basse-Engadine, et le mercredi dans pratiquement toutes les régions (cf. figure 5). Il est possible qu’il soit tombé un peu de neige uniquement aux altitudes les plus élevées de haute montagne.

ns24h_20170720_0800_k.jpg

Figure 5: Sommes de précipitations du lundi matin 17 juillet au jeudi matin 20 juillet, mesurées aux stations automatiques de MétéoSuisse et du SLF. Il a neigé faiblement uniquement aux altitudes les plus élevées de haute montagne.

Du jeudi 20 au dimanche 23 juillet: Temps moins chaud mais toujours orageux

Ces quatre journées étaient un peu moins ensoleillées, un peu moins chaudes, mais pas moins orageuses que la période précédente. Les orages étaient particulièrement intenses dans la nuit du samedi. La limite des chutes de neige est descendue à environ 3200 m. Il y eu des précipitations sur une grande partie du territoire, mais plus particulièrement le long des Préalpes (et sur le Plateau central) ainsi que sur la crête principale des Alpes et au sud de celle-ci. Le lundi matin 24 juillet, les quantités de pluie atteignaient les valeurs indiquées dans la figure 6; aux altitudes les plus élevées de haute montagne, les précipitations étaient tombées sous forme de neige.

ns24h_20170724_0800_k.jpg

Figure 6: Sommes de précipitations du jeudi matin 20 juillet au lundi matin 24 juillet, mesurées aux stations automatiques de MétéoSuisse et du SLF. Aux altitudes les plus élevées de haute montagne, un millimètre de pluie correspondait plus ou moins à un centimètre de neige.

Du lundi 24 au jeudi 27 juillet: Situation de barrage météorologique côté nord avec de la neige à partir de 2200 m environ

Après le passage d’un front froid, le lundi, une situation de barrage météorologique côté nord s’est installée. Le temps était le plus gris sur le centre et l’est du versant nord des Alpes ainsi que dans le nord des Grisons. Il était en revanche très ensoleillé avec un foehn de secteur nord dans le Tessin. Sous l’effet d’un net refroidissement (cf. figure 2), la limite des chutes de neige est descendue dans l’est à environ 2500 m le mardi et aux alentours de 2200 m le mercredi. Entre lundi matin et jeudi matin, il est tombé de 50 à 80 mm de pluie sur une grande partie du versant nord des Alpes de Suisse centrale en direction du Liechtenstein, et localement même plus (cf. figure 7 et photos 8 et 9). Sur le reste du versant nord des Alpes, on enregistrait généralement de 30 à 50 mm de précipitations, et plus au sud de 10 à 30 mm ou moins. Au-dessus de 3500 m environ, les millimètres de pluie correspondaient vraisemblablement à plus ou moins des centimètres de neige fraîche.

ns24h_20170727_0800_k.jpg

Figure 7: Sommes de précipitations du lundi matin 24 juillet au jeudi matin 27 juillet, mesurées aux stations automatiques de MétéoSuisse et du SLF. Au-dessus de 3500 m environ, un millimètre de pluie correspondait plus ou moins à un centimètre de neige.

20170726_mh_Titlis_IMG_4172._k.jpg


Photo 8: Le mercredi matin 26 juillet, on a mesuré 20 cm de neige fraîche sur le Titlis à environ 3200 m, et la veille 15 cm. Sur la base du relevé de pluie, une somme de neige fraîche d’environ 50 cm y aurait été possible. A 3200 m, la correspondance approximative d’„un millimètre de pluie pour environ un centimètre de neige“ n’était pas totalement accomplie (photo: M. Hepting).


20170726_BernerAlpen_Webcam_Birg_k.jpg

Photo 9: Le mercredi soir 26 juillet, la vue sur les Alpes bernoises fraîchement enneigées s’est dégagée. Vue depuis Birg (2684 m) sur l’Eiger (3970 m), le Mönch (4107 m) et la Jungfrau 4158 m), le Gletscherhorn (3983 m), l’Äbeni Flue (3962 m) et le Mittaghorn (3892 m) (source: webcam de Schilthorn-Birg).

Du vendredi 28 au lundi 31 juillet: A nouveau chaleur de plein été et temps orageux

Sur le versant nord des Alpes depuis l’Oberland bernois en direction du Liechtenstein, un front froid a donné lieu à une forte nébulosité le vendredi jusque tard dans l’après-midi. Les précipitations ont surtout touché les Préalpes. Dans l’ouest et le sud, le temps était généralement ensoleillé et à nouveau nettement plus chaud. Le week-end et le lundi bénéficiaient ensuite dans toutes les régions d’une chaleur de plein été (cf. figure 2) avec des orages parfois violents.

Manteau neigeux et situation avalancheuse

Début juillet, la situation avalancheuse exigeait une prudence toute particulière en haute montagne en raison de la neige tombée fin juin. Cela concernait surtout le versant nord des Alpes depuis l’est de l’Oberland bernois jusque dans les Alpes glaronnaises ainsi que la crête principale des Alpes depuis le Mont Rose jusque dans la région de la Bernina.

Au cours de l’évolution ultérieure du mois, la limite des chutes de neige était généralement si haute qu’il a neigé à diverses reprises uniquement aux altitudes les plus élevées de haute montagne.

Pendant la dernière semaine du mois, il fallait ensuite à nouveau tenir compte du danger d’avalanche, tout particulièrement en haute montagne. Dans toutes les régions, le danger résidait dans la neige soufflée, et sur une grande partie de la crête nord des Alpes, dans la neige fraîche et la neige soufflée (cf. photo 10). Le mercredi, des avalanches spontanées de neige sèche d’ampleur moyenne y étaient possibles ainsi que des coulées de neige humide en dessous de 3000 m environ.

Le lundi 24 juillet et le mercredi 26 juillet, un bulletin d’avalanches a été publié.

20170725_Kistenpasshuette_Foto_Maurice_Caviezel_k.jpg


Photo 10: Un mauvais temps hivernal prévalait le lundi 24 juillet et le mardi 25 juillet près de la cabane du col du Kisten (environ 2700 m, GL). Il y est tombé quelque 40 cm de neige et les accumulations de neige soufflée avaient souvent une épaisseur allant jusqu’à 60 cm (photo: M. Caviezel).


Accidents d’avalanche

En juillet, aucun accident d’avalanche n’a été signalé au Service des avalanches.


En été et en automne, le SLF ne publie de bulletin d’avalanches qu’en cas de fortes chutes de neige. Même si le SLF ne diffuse aucun bulletin d’avalanches, il y a lieu de tenir compte de la situation avalancheuse surtout en cas de neige fraîche.

Vous pouvez être informé via SMS ou flux RSS de la diffusion d’un bulletin d’avalanches:

Le prochain rapport mensuel paraîtra début septembre.


TOP