WSL-Institut für Schnee- und Lawinenforschung SLF Link zu SLF Hauptseite Link zu WSL Hauptseite
 

Accidents d’avalanche en été

Si l’on veut se déplacer en toute sécurité en montagne, il faut tenir compte du danger d’avalanche en terrain raide couvert de neige. Cela ne vaut pas seulement en hiver: Des avalanches peuvent également se produire en été, tout particulièrement après d’importantes chutes de neige. Elles sont certes beaucoup plus rares qu’en hiver, mais chaque année, elles coûtent la vie en moyenne à deux personnes en Suisse. «Beaucoup d’alpinistes ne sont pas conscients de ce danger », affirme Frank Techel, prévisionniste d’avalanches au SLF. Même la recherche s’est jusqu’à présent peu consacrée aux accidents d’avalanche en été.

C’est la raison pour laquelle, Frank Techel et trois médecins de l’Hôpital universitaire de Lausanne ont réalisé une étude de tous les accidents d’avalanche avec issue mortelle qui se sont produits entre 1984 et 2014 en Suisse en extérieur. Sur un total de 482 accidents, 21 (soit 4%) ont eu lieu pendant les mois de juin à octobre entraînant la mort de 40 personnes.

Lawinenunfall Zinalrothorn

Cette avalanche de plaque de neige mouillée (entourée en rouge) a emporté deux personnes le 19 juin 2014 lors de leur descente du Zinalrothorn. Les alpinistes ont fait une chute de plusieurs centaines de mètres sur une paroi rocheuse et étaient morts lorsqu’ils ont été retrouvés.(Photo: B. Jelk)

Graves blessures dues à des chutes

Sur les 40 victimes, 38 personnes qui faisaient une randonnée en altitude ont été emportées par une avalanche en terrain exposé et ont fait une chute parfois de plusieurs centaines de mètres dans le vide. Les graves blessures dues à la chute étaient par conséquent la principale cause de décès – alors qu’en hiver, la plupart des victimes meurent asphyxiées dans l’avalanche parce qu’elles ont été entièrement ensevelies. Cette situation est moins courante en cas d’avalanche en été.

Même si les accidents d’avalanche sont beaucoup plus rares en été, le nombre moyen de tués par avalanche est un peu plus élevé qu’en hiver sur l’ensemble des cas étudiés. Selon les auteurs de l’étude, la raison principale est que lors de randonnées en altitude les participants sont généralement encordés. «Si une personne est touchée par une avalanche, c’est souvent toute la cordée qui est entraînée dans une chute», précise Frank Techel. Le sauvetage des victimes – que ce soit par leurs compagnons ou par une équipe de sauveteurs professionnels – est difficile lors d’accidents d’avalanche en été, parce que ceux-ci se produisent le plus souvent en terrain raide inaccessible.

Attitude à adopter face au danger d’avalanche en été

Pour ne pas se mettre en danger, il convient de respecter les points suivants:

  • Lors de la planification d’une randonnée, il faut tenir compte du danger d‘avalanche. Après des chutes de neige relativement importantes, le SLF diffuse également un bulletin d’avalanches en été.
  • En été, la neige fraîche et la neige soufflée ainsi que les avalanches de neige mouillée constituent les principaux dangers. L’évaluation des endroits dangereux a lieu tout comme en hiver.
  • Même de petites coulées de neige peuvent avoir des conséquences fatales, surtout lorsqu’il y a un danger de chute. Il faut en tenir compte lors du choix de l’itinéraire.

Lien

Contact

Frank Techel